CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Perì Antōnumías

Apollonius Dyscole

DomaineTradition occidentale: grec et latin
SecteurGrammaires grecques antiques [1102]
Liens

A. Schmidhauser (Apollonius' Works in Greek)

Auteur(s)

Apollonius Dyscole

Variantes: Apollonios Duskolos

Datation: 1re moitié du 2e s.

Professeur à Alexandrie; formé dans la tradition de la philologie aristarchéenne, son œuvre n'est pas celle d'un grammatikos (philologue qui édite et commente des textes), mais d'un technikos (grammairien qui vise une étude systématique de la langue grecque): auteur de nombreuses monographies qui couvraient l'ensemble du champ linguistique, de la phonétique à la syntaxe; son souci majeur: rendre raison des faits, ceci dans le cadre d'une conception analogiste du langage. Maître incontesté de la syntaxe antique.

Titre de l'ouvrageApollōníou Alexandréōs Perì Antōnumías
Titre traduitApollonii Alexandrini De Pronomine (Apollonius d'Alexandrie, Du pronom)
Titre courtPerì Antōnumías
Remarques sur le titre
Période|2e s.|
Type de l'ouvrageMonographie analytique sur la catégorie pronominale et les pronoms du grec.
Type indexéMonographie grammaticale
Édition originaleDate de composition: milieu 2e s. p.C. Première éd. impr.: 1813 (I. Bekker, Berlin).
Édition utilisée1878, Leipzig, Teubner, in Apollonii scripta minora [= Grammatici Graeci II,1,1, Richard Schneider, éd.], p. 3-116.
VolumétrieFormat in-8°; 114 pages Texte grec: env. 200 000 signes.
Nombre de signes200000
Reproduction moderneGrammatici Graeci II 1 1, 1965, Hildesheim, Olms (reproduction de l'édition de 1878).
DiffusionUn seul manuscrit (11-12e s.). Éditions: 1813 [supra]; 1911 (P. Maas [éd. partielle: section introductive]).
Langues ciblesGrec
MétalangueGrec
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageSection introductive (p. 3-35): Histoire critique des différentes désignations du 'pronom'; définition commentée; désignation des dérivés possessifs; les trois personnes; construction des pronoms; examen critique de mots considérés à tort comme des pronoms. Section principale (35-113): pronoms toniques et pronoms enclitiques; examen analytique des formes des pronoms, A) primaires (49-101), B) possessifs (101-113). [Les p. 113,17-116,14 sont généralement considérées comme appartenant à un autre traité].
Objectif de l'auteurSoumettre à un examen critique approfondi la partie du discours 'pronom' et recenser exhaustivement les formes pronominales du grec.
Intérêt généralSeule monographie de la tradition grecque antique consacrée à une partie du discours à nous être parvenue, pense-t-on, dans son intégralité, ce traité est donc le témoin unique du genre. On notera en particulier le contenu de la section introductive et, dans la section principale, le plan adopté pour le recensement exhaustif des formes: les pronoms (primaires) sont examinés cas par cas (du nominatif singulier à l'accusatif pluriel) et, sous chaque cas, personne par personne.
Parties du discoursLa partie de la section introductive consacrée à l'examen critique des diverses désignations proposées pour nommer le pronom montre, entre autres, l'attention toute particulière que le grammairien grec accorde à la terminologie; dans ce cadre, la critique de la grammaire stoïcienne, qui regroupait (sous le chef d'articles) pronoms et articles, revêt un intérêt particulier; enfin la stricte délimitation de la classe par exclusion raisonnée de mots considérés à tort comme des pronoms illustre de manière particulièrement nette les principes et procédures du mérismos (= classement des parties du discours).
Innovations term.Inexistantes, Apollonius s'attachant au contraire à débarrasser le métalangage grammatical de termes qu'il estime malencontreux.
Corpus illustratifNombreux exemples, en partie littéraires (en très grande majorité tirés des épopées homériques, très peu de citations d'œuvres en prose), en partie inventés.
Indications compl.
Influence subieTradition grammaticale alexandrine antérieure, connue de manière fragmentaire, notamment par la discussion critique des p. 3-9; ouvrages de référence (auteurs cités): Aristarque, Dionysodore de Trézène, Tyrannion, Comanos, Apollodore d'Athènes, Denys le Thrace, les Stoïciens; influence revendiquée: aucune en particulier; influence implicite, inscription dans une tradition: Apollonios se présente implicitement comme l'héritier d'une tradition qu'il revendique le droit de critiquer et de préciser.
Influence exercéeL'influence individuelle de l'ouvrage est difficile à apprécier, la doctrine apollonienne du pronom se retrouvant pour l'essentiel dans le livre II de la Construction.
Renvois bibliographiques→ Références
Brandenburg P. 2005; Egger É. 1854; Kromayer C. 1860; Lallot J. 1995; Lallot J. 2001; Lallot J. 2009; Schmieder P. 1865; Skrzeczka R. 1847; Thierfelder A. 1935
Rédacteur

Lallot, Jean

Création ou mise à jour2005 | 1998