CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Perì Sundésmōn

Apollonius Dyscole

DomaineTradition occidentale: grec et latin
SecteurGrammaires grecques antiques [1104]
Liens

A. Schmidhauser (Apollonius' Works in Greek)

Auteur(s)

Apollonius Dyscole

Variantes: Apollonios Duskolos

Datation: 1re moitié du 2e s.

Professeur à Alexandrie; formé dans la tradition de la philologie aristarchéenne, son œuvre n'est pas celle d'un grammatikos (philologue qui édite et commente des textes), mais d'un technikos (grammairien qui vise une étude systématique de la langue grecque): auteur de nombreuses monographies qui couvraient l'ensemble du champ linguistique, de la phonétique à la syntaxe; son souci majeur: rendre raison des faits, ceci dans le cadre d'une conception analogiste du langage. Maître incontesté de la syntaxe antique.

Titre de l'ouvrageApollōníou Alexandréōs Perì Sundésmōn
Titre traduitApollonii Alexandrini De Conjunctionibus (Apollonius d'Alexandrie, Des conjonctions)
Titre courtPerì Sundésmōn
Remarques sur le titre
Période|2e s.|
Type de l'ouvrageMonographie analytique sur les conjonctions du grec.
Type indexéMonographie grammaticale
Édition originaleDate de composition: milieu 2e s. p.C. Première éd. impr.: 1813 (Berlin, I. Bekker).
Édition utilisée1878, Leipzig, Teubner, in Apollonii scripta minora [= Grammatici Graeci II,1,1, Richard Schneider, éd.], p. 213-258.
VolumétrieFormat in-8°; 45 pages.
Nombre de signes91000
Reproduction moderneGrammatici Graeci II 1 1, 1965, Hildesheim, Olms (reproduction de l'édition de 1878). Éd. par C. Dalimier, 2001.
DiffusionUn seul manuscrit (Paris. gr. 2548, 12e s.). Traduction française par C. Dalimier (2001).
Langues ciblesGrec
MétalangueGrec
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageOuvrage gravement mutilé dans l'unique manuscrit. Reconstitution hypothétique du plan et du contenu: Matthias 1883; Schneider 1902, p. 266-268. Ci-après résumé du contenu effectivement transmis, avec indication de l'emplacement probable des lacunes. Contenu: Introduction (…); bribes de discussion sur le sens des conjonctions (…), sur la distinction conjonctions vs prépositions (…), sur la structure de epei (…); reste de l'étude analytique: conjonctions disjonctives (exposé incomplet), subdisjonctives, explicitantes, dubitatives, causales, explétives.
Objectif de l'auteurDélimiter la classe (en particulier en rejetant le regroupement stoïcien des prépositions avec les conjonctions), décrire le fonctionnement logique des conjonctions, examiner le bien-fondé d'une sous-classe de conjonctions 'explétives'.
Intérêt généralAperçus sur le traitement par un grammairien de la partie du discours la plus "logique" de toutes; ce traitement, qui fait une place importante aux conditions de vérité auxquelles sont assujetties les propositions complexes, apparaît comme largement tributaire de la réflexion stoïcienne sur le langage.
Parties du discoursOn devine (plan reconstitué) un plan standard: étude sémantique générale avec délimitation de la classe vs classes voisines (prépositions, adverbes); étude formelle ('figures'…); étude analytique des sous-classes.
Innovations term.Probablement nulles ou très limitées, les noms des conjonctions remontant sans doute en totalité aux Stoïciens.
Corpus illustratifAlternance de citations littéraires (majoritairement homériques) et d'exemples inventés.
Indications compl.
Influence subieOuvrages de référence: Posidonius (d'Apamée?), Traité des conjonctions; influence revendiquée: Stoïciens [une expression, ambiguë en grec et diversement interprétée par les modernes (éd. Schneider, p. 214, l. 2), laisse indécise la question de savoir si Apollonius déclare ne s'écarter 'pas du tout' ou 'pas complètement' de la doctrine stoïcienne]; influence implicite, inscription dans une tradition: Apollonius, ici comme ailleurs, s'inscrit sans aucun doute dans la tradition grammaticale alexandrine vieille déjà de quatre siècles, mais dont les grands noms (Tyrannion, Habron, Tryphon, etc.) ne sont malheureusement pour nous guère plus que … des noms.
Influence exercéeManifeste sur Priscien (livre XVI) et sur toute la tradition byzantine.
Renvois bibliographiques→ Références
Apollonius Dyscole 1997; Apollonius Dyscole 2001; Baratin M. 1989; Egger É. 1854; Lallot J. 2009; Law V. & Sluiter I. 1995; Matthias T. 1883; Schneider R. 1902; Thierfelder A. 1935
Rédacteur

Lallot, Jean

Création ou mise à jour2001 | 1998