CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Liber in partibus Donati

Smaragde de Saint-Mihiel

DomaineTradition occidentale: grec et latin
SecteurGrammaires latines médiévales [1223]
Auteur(s)

Smaragde de Saint-Mihiel

Variantes: Smaragdus abbas S. Michaelis ad Mosam

Datation: fl. ca 805

Grammairien du haut Moyen Âge. Bénédictin d'origine méridionale et de culture wisigothique; écolâtre, puis abbé de Saint-Mihiel sur Meuse (France). Auteur d'un commentaire sur les Psaumes, et d'ouvrages religieux, tel le Commentaire sur la règle de Saint-Benoît, bon représentant de l'élite carolingienne.

Titre de l'ouvrageLiber in partibus Donati
Titre traduitLivre sur les parties [de l'Ars Maior] de Donat
Titre courtLiber in partibus Donati
Remarques sur le titre
Période|9e s.|
Type de l'ouvrageCommentaire sur l'Ars Maior de Donat, organisé en 15 chapitres, chacun énumérant les différents paragraphes que le chapitre contient (intitulés capitula), puis souvent un poème introduisant le texte qui donne les notions qui vont être traitées sous forme versifiée, et enfin le traitement lui-même.
Type indexéCommentaire grammatical
Édition originaleDate de composition: 805.
Édition utiliséeEd. B. Löfstedt, L. Holtz, A. Kibre, Corpus Christianorum Continuatio Mediaevalis 68, Turnhout, Brepols, 1986.
Volumétriexcv + 313 pages.
Nombre de signes655540
Reproduction moderneEd. B. Löfstedt, L. Holtz, A. Kibre, Corpus Christianorum Continuatio Mediaevalis 68, Turnhout, Brepols, 1986.
Diffusion9 mss. complets + 11 témoins secondaires (exemplaires incomplets); mentions dans des catalogues de bibliothèques médiévales. Large diffusion surtout aux 9e s. (12 mss.) et 10e s. (3 mss.), mais encore jusqu'à la fin du Moyen Âge, ce qui est inhabituel (6 mss. entre le 11e et le 13e s.). Utilisé très tôt dans les monastères armoricains et glosé en vieux breton.
Langues ciblesLatin
MétalangueLatin
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvragePrologue (en prose) (= 0,8 %); préface (en vers) (= 1,1%); nom (chap. 1-7 = 31,2%), pronom (chap. 8 = 8,2%), verbe (chap. 9-10 = 29,7%), adverbe (chap. 11 = 9,7%), participe (chap. 12 = 2,8%), conjonction (chap. 13 = 6%), préposition (chap. 14 = 6%), interjection (chap. 15 = 2,3%).
Objectif de l'auteurOuvrage écrit à la demande de ses élèves, pour réconcilier la grammaire et la vie chrétienne ("exposé des huit parties du discours avec l'autorité des Écritures"), étant donné le caractère profane de l'enseignement grammatical. Le but est donc de constituer une grammaire chrétienne et monastique.
Intérêt généralTraitement assez détaillé de certaines questions touchant à la pragmatique (pronoms, verbes, interjections); christianisation de la grammaire ancienne.
Parties du discoursTraditionnel, car Smaragde suit Donat qu'il commente.
Innovations term.Non repérées.
Corpus illustratifIntroduction d'exemples chrétiens, pour la plupart tirés de l'Écriture Sainte (mais aussi des poètes chrétiens et de la liturgie); introduction de vers entre le numéro du chapitre et le texte, à finalité mnémotechnique et visant à situer la grammaire dans une perspective plus élevée, tournée vers la foi (Holtz 1986b).
Indications compl.
Influence subieCelle de Donat, Pompée, Priscien (Institutiones grammaticae), Isidore, Phocas, Diomède + Julien de Tolède et autres grammairiens du haut Moyen Âge (Holtz 1986b, p. xlii sq.).
Influence exercéeImitation ou citation des préfaces en vers de l'ouvrage par certains autres grammairiens carolingiens.
Renvois bibliographiques→ Références
Holtz L. 1986; Holtz L. 1986; Jeudy C. 1992; Jeudy C. 2009; Lambert F. 1986; Law V. 1989; Law V. 1995; Leclercq J. 1948; Marsili A. 1954
Rédacteur

Rosier-Catach, Irène

Création ou mise à jour1998