CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Tractatus de constructione

Gosvin de Marbais

DomaineTradition occidentale: grec et latin
SecteurGrammaires latines médiévales [1233]
Auteur(s)

Gosvin de Marbais

Variantes: Gosvinus de Marbasio

Datation: fl. ca 1260-1270

Grammairien. Auteur inconnu, de Marbais (dans la province du Brabant), qui enseigna probablement à l'Université (il est appelé "Magister" dans l'explicit); peut-être le même personnage que le Gosvin de la Chappelle qui fut le compagnon de Siger de Courtrai, impliqué dans les condamnations parisiennes de 1276.

Titre de l'ouvrageTractatus de constructione
Titre traduitTraité sur la construction
Titre courtTractatus de constructione
Remarques sur le titre
Période|13e s.|
Type de l'ouvrageTraité de syntaxe, de type universitaire.
Type indexéSyntaxe
Édition originaleDate de composition: ca 1260-1270.
Édition utiliséeÉd. Irène Rosier, Le 'Tractatus de constructione' de Gosvin de Marbais, introduction, édition, index, Nijmegen, Artistarium, Ingenium Publishers, 1998.
Volumétrie81 pages (texte latin).
Nombre de signes180000
Reproduction moderneÉd. Irène Rosier-Catach, Le 'Tractatus de constructione' de Gosvin de Marbais, introduction, édition, index, Nijmegen, Artistarium, Ingenium Publishers, 1998.
DiffusionUn manuscrit: Paris, Bibliothèque Nationale, Latin 15135 (f. 72ra-84va) (anciennement Saint-Victor 548).
Langues ciblesLatin
MétalangueLatin
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageQuestions générales sur la construction (chap. 1-4: 9,56%); division des constructions (chap. 5: 3,9%); constructions: nom + nom (chap. 6: 5,3%), adjectif + substantif (chap. 7: 3%), nominatif + cas obliques (chap. 8: 9,4%), nominatif + datif (chap. 9: 1,4%), nominatif + accusatif (chap. 10: 1,4%), nominatif + vocatif (chap. 11: 2%), nominatif + ablatif (chap. 12: 2,2%), ablatif absolu (chap. 13: 3,7%), nom + pronom (chap. 14: 15%), nom + verbe (chap. 15: 1,8%), verbes substantifs et vocatifs (chap. 16: 1,1%), verbes adjectifs (chap. 17: 7,5%), verbes impersonnels (chap. 18: 6,5%), verbes substantifs (chap. 19: 3,6%), supplétions (chap. 20: 4,8%), gérondifs (chap. 21: 2,5%), supins (chap. 22: 2,4%), infinitifs (chap. 23: 4,1%).
Objectif de l'auteurAnalyse des constructions, explicitées au moyen de règles simples, et d'exemples, sous une forme qui est parfois "disputée" (arguments pro et contra). Pas de prologue.
Intérêt généralTraité assez typique des grammaires universitaires "spéculatives" non modistes, qui contient des opinions qui sont citées par les traités modistes et certaines analyses typiquement intentionalistes (cf. Rosier 1994).
Parties du discoursTraitement indirect, l'objet du traité étant la syntaxe; utilisation assez imprécise de la notion de mode de signifier.
Innovations term.Pas d'innovation majeure.
Corpus illustratifPresque exclusivement des exemples forgés.
Indications compl.Présentation systématique des principes de construction, au moyen de règles et d'exemples paradigmatiques.
Influence subiePeu de sources citées, mis à part Priscien, Donat, Aristote et Boèce; sources philosophiques (De Anima, Physique d'Aristote).
Influence exercéeL'ouvrage fut utilisé par Robertus Anglicus, auteur de sophismata grammaticalia préservés dans huit manuscrits.
Renvois bibliographiques→ Références
Brousseau-Beuermann C. 1991; Grondeux A. 2002; Rosier I. 1994; Rosier I. 1998; Rosier I. 2000; Rosier I. 2000; Rosier-Catach I. 2009; Thurot C. 1868
Rédacteur

Rosier-Catach, Irène

Création ou mise à jour2000 | 1998