CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

De modis significandi sive grammatica speculativa

Thomas d'Erfurt

DomaineTradition occidentale: grec et latin
SecteurGrammaires latines médiévales [1237]
Auteur(s)

Thomas d'Erfurt

Datation: fl. 1300

Grammairien et philosophe du Moyen Âge. Il étudia et enseigna à l'Université de Paris, puis à Erfurt.

Titre de l'ouvrageDe modis significandi sive grammatica speculativa
Titre traduitSur les modes de signifier ou grammaire spéculative
Titre courtDe modis significandi sive grammatica speculativa
Remarques sur le titreTitre original: Novi modi significandi, Nouveaux modes de signifier.
Période|13e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire spéculative universitaire, modiste.
Type indexéGrammaire spéculative
Édition originaleDate de composition: ca 1300-1310.
Édition utiliséeEd. G.L. Bursill-Hall, Thomas of Erfurt. Grammatica speculativa, ed. and transl., London, Longman, 1972; 340 p. dont 186 pour le texte.
Volumétrie186 pages.
Nombre de signes192000
Reproduction moderneL'édition séparée de Fernández García (Florence, 1902) est une reprise de Wadding; c'est elle que reprend G.L. Bursill-Hall, Thomas of Erfurt. Grammatica speculativa, ed. and transl., Longman, London, 1972. Édition non critique, avec de nombreuses erreurs (Pinborg 1974).
Diffusion25 mss.; 14 commentaires; sa circulation vient de ce qu'il a été considéré comme étant du théologien Duns Scot, et a été intégré au corpus de ses commentaires de logique, dans les mss. médiévaux et dans les éditions anciennes. Nombreuses éditions anciennes dans les œuvres de Duns Scot, la première, incunable, à Anvers (sans date) jusqu'à celles de Wadding (Londres, 1639) et de Vivès (Paris, 1891) (Pinborg 1967, p. 318).
Langues ciblesLatin
MétalangueLatin
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrage(1) Préambule théorique: définition des modes de signifier, relations aux modes d'être et modes d'intelliger; modes de signifier actifs et passifs (= 9,7 %); (2) Étymologie ou étude des parties du discours: modes de signifier essentiels et accidentels des différentes parties du discours (nom, pronom, verbe, participe, adverbe, conjonction, préposition, interjection) (= 64,5 %); (3) Syntaxe ou "passions" des parties du discours: la nature et la division des constructions; constructions transitives et intransitives, des actes et des personnes; principes de congruité des différentes constructions; complétude du discours (= 25,80 %).
Objectif de l'auteurTraité visant à la connaissance de la science grammaire, et donc de ses principes, les modes de signifier, qui sont le fondement des parties du discours, de la construction et de la correction.
Intérêt généralReprésentant de la dernière génération des Modistes, avec les Quaestiones super Priscianum minorem de Raoul de Breton, avec lequel il entretient des parentés doctrinales.
Parties du discoursParties du discours et constructions sont analysées à partir des modes de signifier. Intérêts philosophiques à la justification de la notion de mode de signifier à partir des modes d'intelliger et des modes d'être.
Innovations term.Application du modèle emprunté à la Physique d'Aristote, notamment pour la définition des cas, de la transitivité, de la relation de dépendance, de la phrase (analysée comme un mouvement), avec intervention des notions de matière / forme, d'acte / puissance.
Corpus illustratifTrès peu d'exemples, le plus souvent forgés.
Indications compl.
Influence subieThomas d'Erfurt s'appuie sur les autorités classiques, Priscien et Donat, ainsi que sur les autorités médiévales, comme Pierre Hélie. Références implicites aux Modistes des générations précédentes (Martin de Dacie); références philosophiques et logiques à Aristote et Averroès.
Influence exercéeTraité très populaire (25 mss.); 14 commentaires; source de la diffusion de la grammaire spéculative dans les universités d'Europe centrale au 14e s; cible des attaques, de nature philosophique, contre les principes de la grammaire modiste, au 14e s. (ex. Aurifaber, Pierre d'Ailly) (Kaczmarek 1980, 1985, 1994, Pinborg 1967).
Renvois bibliographiques→ Références
Bursill-Hall G. L. 1971; Bursill-Hall G. L. (éd.) 1972; Covington M. A. 1984; Kaczmarek L. 1980; Kaczmarek L. 1985; Kaczmarek L. 1994; Marmo C. 1994; Pinborg J. 1967; Rosier I. 1983; Rosier I. 2000; Rosier I. 2009
Rédacteur

Rosier-Catach, Irène

Création ou mise à jour2000 | 1998