CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Sulpicianum opusculum

Sulpitius, Johannis Antonius-Verulanus

DomaineTradition occidentale: grec et latin
SecteurGrammaires latines humanistes [1244]
Auteur(s)

Sulpitius, Johannis Antonius-Verulanus

Variantes: Sulpizio, Giovanni Antonio, da Veroli

Datation: 1445/50-1513

Humaniste italien, éditeur, poète et grammairien. Sa vie est peu connue. Né à Veroli (États de l'Église), où il enseigna, il se manifesta à Pérouges en 1475, à Urbino, enfin à Rome, où il fut membre du cercle de Giulio Pomponio Leto. Éditeur de Vitruve, Frontin et Végèce, commentateur de Lucain et Quintilien.

Titre de l'ouvrageSulpicianum opusculum lege feliciter
Titre traduitLis avec bonheur le petit ouvrage de Sulpitius
Titre courtSulpicianum opusculum
Remarques sur le titreIncipit mis pour le titre. Titres généralement attribués à l'ouvrage: Grammatica, Opusculum (grammaticum), Regulae.
Période|15e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire latine pédagogique opposée à la tradition médiévale.
Type indexéGrammaire didactique
Édition originaleComposition: ca 1470; 1re édition: 1475.
Édition utiliséeNaples [Francesco del Tuppo, ca. 1485-1488] Hain, 15145, Fava Bresciano 66; BN [Rés.X.826(3)].
VolumétrieIn-4°, 92 feuillets non paginés, env. 1600 signes par page. 92 feuillets = 184 pages.
Nombre de signes290000
Reproduction moderneBnF Paris, microfilm [R.96402].
DiffusionNombreuses éditions entre 1490 et 1520; il y a des variantes sensibles entre les éditions (par ex. pour la définition de la grammaire, ou le traitement du genre des verbes). Ainsi l'édition étudiée par Percival (1976), Nuremberg, 1482, Hain, 15149, présente un texte qui diffère en de nombreux points de la présente édition. Édition par Josse Bade, Paris, 1527, avec des commentaires de ce dernier.
Langues ciblesLatin
MétalangueLatin; traduction en italien des verbes (cf. Guarinus, Perotti, Alde Manuce).
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrage[Préambule]: parties du discours (f. a ii r); poème sur les principes à donner aux enfants ([a vi]v); lettre dédicatoire ([a viii]v); "petit ouvrage abrégé sur l'art grammatical" (b i r); [Livre I:] morphologie nominale et pronominale: déclinaisons; formations des composés, des patronymiques: déclinaisons des noms grecs; hétéroclites. Livre II: genres des noms (d iiii r). Livre III: formation des prétérits et des supins (e ii v); [Dernier Livre, sur la construction] (f i v): lettre à Falco Sinibaldus; Ad lectores; construction des verbes selon le genre et les espèces de chaque genre; construction des infinitifs, des participes, des interrogatifs, des distributifs, des partitifs, des comparatifs et superlatifs, des adverbes de lieu, des noms propres de lieu; figures de construction ([i] ii r); divisions de la construction et construction des cas dans le syntagme nominal ([i] iii v); traité sur les figures de Donat ([i viii] r); lexique (brève explicitation en latin des termes utilisés dans l'ouvrage) ([k v]v).
Objectif de l'auteurRompre avec la tradition médiévale (Alexandre de Villedieu) et donner une place importante à la syntaxe.
Intérêt généralGrammaire humaniste qui se veut innovante.
Parties du discoursSulpitius suit Priscien plutôt que Donat (ordre de présentation et "accidents").
Innovations term.Abandon des termes appositum / suppositum, de la terminologie modiste. Dans la construction des verbes, Sulpitius trouve des noms pour désigner chaque espèce de chaque genre (ex. neutres possessifs, neutres acquisitifs, neutres transitifs, etc.).
Corpus illustratifExemples littéraires, avec référence à l'auteur, parfois à l'œuvre, mais sans précision du passage exact.
Indications compl.Syntaxe: Sulpitius ajoute à la construction des verbes selon leur genre et les espèces de chaque genre la construction des cas dans le syntagme nominal (dans l'éd. de 1482 [Hain 15149], il reproche à ses contemporains de négliger la syntaxe du nom [Percival 1976, p. 83]).
Présentation: au début des sections importantes, utilisation de vers (distiques élégiaques).
Influence subieSulpitius attaque vivement Alexandre de Villedieu. Il revendique les influences suivantes: parmi les Anciens, surtout Priscien, Diomède, Servius, Phocas, mais aussi: Quintilien, Donat, Varron, Aulu Gelle, Festus, Caper, Terentianus Maurus, Probus, Marius Victorinus, Cicéron, Nonius Marcellus; parmi les Modernes, Pomponio Leto, mais surtout Valla, en particulier quand il s'oppose à Priscien, mais Sulpitius ne suit pas toujours ses innovations.
Influence exercéeSulpitius est cité par Vivès, Despautère.
Renvois bibliographiques→ Références
Chevalier J.-C. 1968; Henderson J. R. 1987; Jensen K. 1990; Padley G. A. 1976; Percival W. K. 1976; Percival W. K. 1981
Rédacteur

Colombat, Bernard

Création ou mise à jour1998