CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Grammatica

Ramus, Petrus

DomaineTradition occidentale: grec et latin
SecteurGrammaires latines humanistes [1252]
Auteur(s)

Ramus, Petrus

Variantes: De La Ramée, Pierre

Datation: 1515 - 26 août 1572

Humaniste français, professeur de philosophie et de mathématiques au collège du Mans, puis de l'Ave Maria, et enfin au Collège Royal à partir de 1551; il est condamné par la Sorbonne en 1544, à cause de son hostilité à la tradition aristotélicienne et scolastique; ayant embrassé la Réforme, il est persécuté et assassiné après la Saint-Barthélemy; auteur d'une Grammatica Latina, d'une Grammatica latino-francica, d'une Grammatica Graeca, de Scholae Grammaticae (analyse critique de la tradition grammaticale), de deux grammaires françaises (Gramere, 1562; Grammaire, 1572), d'une rhétorique et d'une dialectique.

Titre de l'ouvrageP. Rami Grammatica
Titre traduitGrammaire [latine] de Pierre de la Ramée
Titre courtGrammatica
Remarques sur le titre
Période|16e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire didactique, mais construite en fonction d'options théoriques contraignantes (dichotomie, rationalisation, simplification).
Type indexéGrammaire théorique
Édition originaleParis, A. Wechel, 1559.
Édition utilisée1564, Paris, A. Wechel.
VolumétrieIn-8°; paginée par feuillets; nombre de feuillets: 63; 1350 signes par page. 63 feuillets = 126 pages.
Nombre de signes160000
Reproduction moderneBnF Paris microfiche [X.7513 (2)].
DiffusionGrammaire rééditée en 1560 (3e éd.), 1564, 1578; modifications importantes touchant à l'organisation de la syntaxe en 1564 (voir Colombat 1993, p. 198-199); version abrégé: Rudimenta grammaticae (1559, 1565, 1578).
Langues ciblesLatin
MétalangueLatin
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageÉpître dédicatoire ad Carolum Lotharingum Cardinalem (f. 2r-3v). Livre 1 (f. 4r-27r; 12 chap.): lettre, syllabe, accent, notatio (= figura [simple / composée] + species [fléchi / non fléchi]) et division des mots (uoces), définition du nom, comparaison des adjectifs, diminutifs, déclinaison des noms. Livre 2 (f. 27r-41v; 8 chap.): définition du verbe, formes nominales du verbe (uerbum infinitum): infinitif (perpetuum et "participial" (participiale: gérontif, supin); conjugaisons; adverbe; conjonction. Livre 3 (f. 42r-46v; 4 chap.): syntaxe de convenance [= accord]: convenance du nom, du verbe, de l'adverbe, de la conjonction. Livre 4 (f. 46v-63r; 18 chap.): syntaxe de rection: rection du substantif, de l'adjectif, du verbe actif, du verbe d'acquisition, de l'acc., de l'abl., du verbe judiciaire, du verbe substantif, du verbe de délibération, du verbe de mouvement, de l'infinitif, des impersonnels, des adverbes, des prépositions (suivies de l'abl.; suivies de l'acc.; suivies de l'un ou l'autre de ces deux cas); ellipse des prépositions; prosodie et orthographe.
Objectif de l'auteurSouci de simplification et de concision (limitation des classes de mots), recherche de critères cohérents essentiellement morphologiques pour différencier ces classes de mots, classement binaire systématique.
Intérêt généralGrammaire formelle "structurale" avant la lettre, bâtie sur la morphologie.
Parties du discoursLes classes de mots sont réduites à 2 x 2 catégories principales (nom / verbe + adverbe / conjonction) par regroupement des pronoms dans les noms, de l'interjection et de la préposition dans l'adverbe; critères utilisés: le nombre (permet de distinguer les classes susceptibles de l'exprimer [nom et verbe] des autres); nom défini par nombre, genre et cas; verbe défini par nombre, temps et personne; adverbe: "mot sans nombre qui s'ajoute à un autre mot", conjonction: "mot sans nombre par lequel les parties d'un énoncé complexe sont conjointes".
Innovations term.Refus de la terminologie traditionnelle, par souci de cohérence: ex. pars orationis remplacé par uox, accidens remplacé par differentia.
Corpus illustratifExemples empruntés aux auteurs classiques avec références assez précises.
Indications compl.Réforme de la morphologie sur la base d'un classement systématiquement binaire (pour les noms, compte des syllabes permettant un classement en parisyllabiques / imparisyllabiques). Réforme de la syntaxe mettant en œuvre une opposition stricte entre convenance et rection. Principe de l'anomalie qui perturbe les régularités à la fois dans la morphologie et dans la syntaxe (abandon des figures de construction de la tradition au profit du principe unique de l'anomalia).
Influence subieRamus cite peu ses prédécesseurs, dont il faut aller chercher la mention dans les Scholae Grammaticae. Le grand inspirateur est Varron (classement à base morphologique). Ramus entend rompre avec la tradition (par ex. réduction du nombre des parties du discours, abandon du mode verbal).
Influence exercéeSur Sanctius qui en retient les définitions des parties du discours sur une base morphologique (Clerico 1982, p. 62-64), sur Scioppius qui en retient les classements dichotomiques, sur Lancelot qui revendique l'influence de Ramus dès la première édition de sa Nouvelle Méthode latine.
Renvois bibliographiques→ Références
Chevalier J.-C. 1968; Clerico G. 1986; Colombat B. 1988; Colombat B. 1993 {p. 196-208}; Colombat B. 1999; Demaizière C. 1997; Giard L. 2009; Lecointre C. 1983; Michael I. 1970; Padley G. A. 1976 {p. 77-96}; Stéfanini J. 1978; Verdelho T. 1982; Vorlat E. 1975
Rédacteur

Colombat, Bernard

Création ou mise à jour1999 | 1998