CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Grammatica pastrane

Pastrana, Juan de

DomaineTradition occidentale: grec et latin
SecteurGrammaires latines humanistes [1261]
Liens

Biblioteca Nacional de Portugal (éd. de Lisbonne, 1497)

Auteur(s)

Pastrana, Juan de

Datation: Première moitié du 15e s.

Juan de Pastrana naquit aux Baléares et vécut dans la première moitié du 15e s.

Adaptateur(s)

Rombo, Pedro

Variantes: Petrus Rombus

Datation: ?-1533

Pedro Rombo, dont on ne connaît pas la date de naissance, fut professeur de l'Université de Lisbonne jusqu'en 1533. Il a commenté la grammaire de Pastrana et s'est chargé de l'édition de la grammaire d'António Martins.

Titre de l'ouvrageGrammatica pastrane. Incipit compendium breve et utile: sive tractatus intitulatus: Thesaurus pauperum siue speculum puerorum editum a magistro Johanne de Pastrana
Titre traduitGrammaire de Pastrana. Commence ici un résumé bref et utile; ou bien: traité intitulé: Trésor des pauvres ou miroir des enfants édité par le maître Juan de Pastrana
Titre courtGrammatica pastrane
Remarques sur le titrePremière édition et autres éditions espagnoles et étrangères avec le titre Compendium gramatice breuissimum ac utilissimum: thesaurus pauperum, et speculus puerorum.
Période|15e s.|
Type de l'ouvrage
Type indexé
Édition originale1re éd. ca. 1485 (Salamanque).
Édition utilisée1497, Lisbonne, Valentin Fernandes.
Volumétrie205 x 292 mm; 44 folios non numérotés.
Nombre de signes186615
Reproduction moderne
DiffusionDifférentes éditions aux 15e et 16e s., dont on ne connaît toujours pas le nombre exact: 1re éd. ca. 1485 (Salamanque); 1488 (Madrid); 1491 (Palma de Mallorca, Jacob Hyrdis); 1492 (Toulouse, Henricus Mayer); 1497 (Lisbonne, Valentin Fernandes); 1501 (Lisbonne, João Pedro Bonhomini de Cremona); 1512 (Lisbonne, João Pedro Bonhomini de Cremona).
Langues ciblesLatin
MétalangueLatin
Langue des exemplesLatin
Sommaire de l'ouvrageTitre (Grammatica Pastrane) sur page décorée (armoiries, image du maître et de ses élèves) [fol. 1r]. Lettre dédicatoire de Pedro Rombo à son éditeur, Valentin Ferdinandes [1v]. Incipit: Incipit compendium breue & vtile: siue tractatus intitulatus: Thesaurus pauperum siue speculum puerorum editum a magistro Johanne de Pastrana [2r]. Partes orationis quot sunt? [2r]; Dis la règle des cas [2r]; Dis la règle de la première déclinaison [2v]; Dis la règle de la seconde déclinaison [2v]; Dis la règle de la troisième déclinaison [3r-v]; Dis la règle de la quatrième déclinaison [3v]; Dis la règle de la cinquième déclinaison [3v-4r]; Au sujet des noms grecs [4v-5r]; Règles de syntaxe [5r-v]; Le verbe sum [5v]; La syntaxe sous forme de tableau [6v]; Tableau des désinences verbales [6v-7r]; La syntaxe sous forme de tableau (suite) [7v]; Le genre [8r-9v]; Prépositions [10r]; Noms irréguliers [10r-11r]; Degrés de comparaison [11r-14r]; Formation des noms [14r-16r]; Verbes irréguliers [16v-18r]; Conjugaison des verbes [16v-24r]; Introductorium (Les concepts de la grammaire sous forme de questions / réponses: Grammatica quid est? Partes grammaticae quot sunt? Nomen quid est? Verbum quid est? Aduerbium quid est?) [24v-26r]; Le régime [26v-29v]; La construction [29v-30v]; L'orthographe [31r-35v]; Analyse de termes composés [36r-37r]; La prosodie [37v-43v]; L'accent [43v-44v].
Objectif de l'auteurÉlaboration d'un manuel d'enseignement du latin.
Intérêt généralUn des premiers incunables grammaticaux, qui fut utilisé par plusieurs générations d'élèves et de maîtres comme le manuel par excellence pour apprendre et enseigner le latin. Il s'agit de la dernière manifestation de la grammaire scholastique au Portugal. L'ouvrage marque le début de l'histoire de la grammaire au Portugal.
Parties du discoursLes partes orationis sont présentées dès le début de la grammaire comme étant quatre: la lettre (littera), la syllabe (syllaba), le mot (dictio) et la construction (construction). Les variétés du mot (dictio) sont trois: le nom, le verbe, l'adverbe (Quatuor. Que sunt? Littera, syllaba dictio, & constructio. Quot sunt dictiones? Tres. Que? Nomen, verbum, adverbium. Quid est nomen? Quod declinatur per casus. Verbum? Quod declinatur sine casibus. Aduerbium? Quod non declinatur (1497, f. 2r). Un développement apparaît plus bas sur les prépositions (10r). Les 3 classes de mots sont traitées à nouveau dans l'Introductorium, le nomen étant défini comme "un mot déclinable par lequel l'être ou l'essence de chaque chose est signifié au moyen du cas" (dictio declinabilis per quam uniuscuiusque rei esse uel essentia casualiter significatur, 25r), le verbe comme "un mot flexionnel avec temps et mode, signifiant l'acte d'être, d'agir ou de subir, sans cas" (dictio declinabilis cum tempore et modo actum essendi, agendi uel passiendi significans absque casu, 25v), l'adverbe comme "un mot sans flexion qui repose sur la force de signification du nom ou du verbe" (dictio indeclinabilis ui nominis uel verbi significatiua consistens, 26r).
Innovations term.
Corpus illustratifMots isolés, paradigmes nominaux et verbaux, avec utilisation de la couleur.
Indications compl.Ouvrage annoté et adapté par Pedro Rombo sous la forme de nombreux marginalia. Présentation de la syntaxe sous forme de tableaux.
Influence subieDonat, Alexandre de Villedieu, Évrard de Béthune, Giovanni Balbi
Influence exercéeSur Estêvão Cavaleiro.
Renvois bibliographiques→ Références
Anselmo A. 1980; Codoñer C. 2000; Kemmler R. 2013; Niederehe H.-J. 1994; Pastrana J. de & Nepos F. 2001; Sánchez Salor E. 2002
Rédacteur

Assunção, Carlos · Augusto, Mónica Sofia Botelho Lima · Kemmler, Rolf · Colombat, Bernard (rév.) · Léon, Jacqueline (trad.)

Création ou mise à jour2015-05