CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Institutiones tum lucide, tum compendiose latinarum literarum

Sousa, Máximo de

DomaineTradition occidentale: grec et latin
SecteurGrammaires latines humanistes [1265]
Auteur(s)

Sousa, Máximo de

Datation: ?-1544

Máximo de Sousa est originaire de Soure; sa date de naissance est inconnue mais il mourut le 6 octobre 1544. Il fut élevé au Couvent des Chanoines Réguliers de St Augustin de Santa Cruz à Coimbra et se consacra à l'étude des sciences. Il est connu comme grand philosophe, théologien et célèbre professeur de latin.

Titre de l'ouvrageInstitutiones tum lucide tum compendiose latinarum literarum, tradite dialogis candidis ac uere piis cenobitis Sancte Crucis
Titre traduitInstitutions de la langue latine exprimées de façon à la fois claire et abrégée par des dialogues limpides et des moines réellement pieux
Titre courtInstitutiones tum lucide, tum compendiose latinarum literarum
Remarques sur le titre
Période|16e s.|
Type de l'ouvrage
Type indexé
Édition originale1re éd. 1535, Coimbra, Monastère de la Sainte Croix (Colimbri [sic]: apud coenobium diue crucis).
Édition utilisée1535, Coimbra, Monastère de la Sainte Croix.
VolumétrieIn-4°; XCVI folios (manque le f. 50) + [II] f. (les deux derniers folios sont abîmés dans le coin supérieur droit).
Nombre de signes317000
Reproduction moderne
DiffusionIl n'y a pas d'autre édition connue que celle de 1535.
Langues ciblesLatin
MétalangueLatin
Langue des exemplesLatin
Sommaire de l'ouvrageDu nom [f. IIIr - XXIIr]. Du pronom [f. XXIIv - XXIVr]. Du verbe [f. XXIIIIv - XLIIIIv]. De l'adverbe [f. XLIIIIv - XLVv]. Du participe [f. XLVv - XLVIIr]. De la conjonction [f. XLVIIv - XLVIIIv]. De la préposition [f. XLVIIIv - XLIXv]. De l'interjection [f. XLIXv - ? (folios manquants)]. De l'orthographe [f. ? - LIIv]. De la prosodie [f. LIIv - LXIXv]. De l'étymologie [f. LXIXv - LXXr]. De la syntaxe [f. LXXr - XCIv]. Barbarisme de Donat [Donati barbarismus, f. XCIIr - XCVIv]. Ordre selon lequel il faut apprendre la grammaire [Ordo ediscendi artem, f. XCVIIr? - XCVIIIv? (folios abîmés)].
Objectif de l'auteurIl n'existe pas de paratexte, mais il est probable que la grammaire a été utilisée dans le cadre des cours de latin du Couvent de la Sainte Croix [Santa Cruz de Coimbra].
Intérêt généralLa grammaire, partiellement sous forme de dialogue, présente encore des vestiges de la grammaire médiévale, en particulier par le recours à la méthode érotématique (par questions / réponses).
Parties du discoursL'auteur prend en compte les huit parties du discours de la tradition latine classique: «Veris. Combien y a-t-il de parties du discours? — Max. Huit. Nom, Pronom, Verbe, Adverbe, Participe, Conjonction, Préposition, Interjection (Veris. Quot sunt partes orationis? — Max. Octo. Nomen, Pronomen, Verbum, Aduerbium, Participium, Coniunctio, Prepositio, Interiectio, Sousa 1835, f. III).
Innovations term.Aucune.
Corpus illustratifExemples en latin.
Indications compl.
Influence subieCelle de Donat, Ars minor. Selon Fernandes (2002), l'auteur a fondé une bonne partie de son ouvrage sur la Grammatica Latina (1625) de Amaro de Roboredo.
Influence exercéeAucune.
Renvois bibliographiques→ Références
Fernandes G. 2002; Kemmler R. 2013; Ponce de León Romeo R. 2009; Ponce de León Romeo R. 2015; Sánchez Salor E. 2002; Verdelho T. 1995
Rédacteur

Assunção, Carlos · Coelho, Sónia · Fontes, Susana · Kemmler, Rolf · Léon, Jacqueline (trad.)

Création ou mise à jour2015-05