CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Grammatica Latina de Amaro de Roboredo

Roboredo, Amaro de

DomaineTradition occidentale: grec et latin
SecteurGrammaires latines humanistes [1271]
Auteur(s)

Roboredo, Amaro de

Datation: 1580/1586-après 1653

Amaro de Roboredo naquit à la fin du 16e s., probablement entre 1580 et 1586, dans la paroisse d'Algoso (Vimioso, Bragance, diocèse de Miranda-Bragança). On ne sait pas où il fit ses études primaires, mais on peut supposer qu'il les fit soit au Collège du Saint Nom de Jésus à Bragance, soit au Collège/Séminaire de S. Pedro, également à Bragance, ou encore au Séminaire de S. José de Miranda. En tout état de cause, il reçut une formation de jésuite. Il est possible qu'il ait étudié la grammaire latine à l'Université de Salamanque entre 1610 et 1615, étant donné ce que révèle la Janua Linguarum [Porte des langues] publié en 1610 par les jésuites irlandais de Salamanque. Il fut secrétaire de l'archevêque d'Évora, D. Diogo de Sousa. En 1615 il était le précepteur des petits-enfants de D. Duarte de Castelo Branco, comte de Sabugal, Grand Prévôt (meirinho-mor) du roi et Intendant des Finances. Il était également le professeur particulier des fils de D. Baltasar de Teive, un noble espagnol qui vivait au Portugal. En 1627 il obtint l'Eglise de Nossa Sehora da Salvação, Arruda dos Vinhos. Il mourut après 1653 à Viseu. Il publia des ouvrages religieux qui connurent plusieurs éditions, mais il se distingua principalement par ses ouvrages linguistico-didactiques qui, bien qu'objets d'une édition unique, font de Roboredo le grammairien portugais le plus important de la première moitié du 17e s. Parmi ces ouvrages: Verdadeira grammatica latina para se bem saber em breve tempo, scritta na lingua Portuguesa com exemplos na Latina (Lisboa 1615); Methodo Grammatical para Todas as Linguas (Lisboa 1619), Raizes da Lingua Latina mostradas em hum trattado e diccionario (Lisboa 1621); Porta de linguas ou modo muito accommodado para as entender publicado primeiro com a tradução Espanhola. Agora accrescentada a portuguesa com numeros interliniaes (Lisboa 1623); Grammatica Latina de Amaro de Roboredo: Mais breve, e facil que as publicadas até agora na qual precedem os exemplos as regras (Lisboa 1625) (Assunção, Fernandes, 2007).

Titre de l'ouvrageGrammatica Latina de Amaro de Roboredo. Mais breve, e facil que as publicadas até agora na qual precedem os exemplos aas regras
Titre traduitGrammaire latine de Amaro de Roboredo. Plus courte et plus facile que celles publiées jusqu'à aujourd'hui, dans laquelle les exemples précédent les règles
Titre courtGrammatica Latina de Amaro de Roboredo
Remarques sur le titre
Période|17e s.|
Type de l'ouvrage
Type indexé
Édition originale1625, Lisbonne, Officine de Antonio Alvarez.
Édition utilisée1625, Lisbonne, Officine de Antonio Alvarez.
VolumétrieIn 8º; [XXII] + 176 pages.
Nombre de signes226000
Reproduction moderne
DiffusionL'éd. de 1625 (Lisbonne, Officine de Antonio Alvarez) est une édition unique.
Langues ciblesLatin
MétalanguePortugais
Langue des exemplesLatin, portugais
Sommaire de l'ouvragePage de garde [I]; Droits; taxes [II]; Autorisations [III]; Dédicace [IV]; Prologue [V-VIII]; Grammaire latine [f. 1r]; Division I. Des déclinaisons des noms [f. 2r-6r]; Division II. Des conjugaisons des verbes [6r-20r]; Division III. Des noms substantifs.
Livre I. Du nom et de la préposition [p. 1]; Chap. I. Division du mot (palavra) & le nom: on montre ses déclinaisons et la formation des comparatifs, superlatifs: genre du substantive et définition du nom. [1-23]; Chap. II. De la préposition. On montre l'usage des prépositions avec l'accusatif ou l'ablatif dans les deux langues, portugaise et latine [23-31].
Livre II. On enseigne à conjuguer le Verbe, et à former son prétérit, et le supin [32]; Chap. I. On montre les quatre conjugaisons des verbes en quatre exemples, et les verbes qui s'en différencient. [32-66]; Chap. II. Définition du Verbe, et division en diverses espèces: on montre ses prétérits: et les Supins. [67-85]; Chap. III. On montre ce qu'est l'adverbe et la conjonction et ses usages [86-87].
Livre III. De la composition du nom, et du verbe pour l'accord et la rection; et des plus grandes parties du discours avec une phrase particulière. [91]; Chap. I. On montre les accords et les rections en résumé. [91-97]; Chap. II. On montre les figures du discours. [98-104]; Chap. III. On montre les rencontres/points communs de la langue portugaise et de la langue latine sur ces particules de, a, que, qui embarrassent beaucoup les débutants. [104-110]; Chap. IIII. On montre l'usage multiple du génitif, du datif, de l'accusatif, et de l'ablatif. [110-126]; Chap. V. On montre l'usage et la compréhension de certaines phrases très fréquentes. [126-129]; Chap. VI. Questions sur les adverbes et réponses par cas et par adverbes. [129-133]; Chap. VII. Mise en garde concernant les déclinaisons, qui, pour ne pas ralentir le cours du débutant, ont été rangées à cet endroit [134-141]; De la quantité des syllabes, et de la mesure des vers, et de leur mode de composition [143-173].
Liste des mots de cette grammaire qui ne sont pas dans le Vocabulaire de la Porte des langues (Roboredo, 1623) [173-176].
Objectif de l'auteurCréation d'une grammaire scolaire destinée aux enfants.
Intérêt généralDéfense d'une méthodologie d'avant-garde d'enseignement du latin: l'auteur privilégie l'utilisation de la langue maternelle comme métalangage pour enseigner le latin; apprentissage par méthode inductive où les exemples précèdent les règles.
Parties du discoursNom; verbe; préposition; adverbe; conjonction (p. 4).
Innovations term.Aucune.
Corpus illustratifTableaux synoptiques, mots, phrases en latin et en portugais.
Indications compl.Si on la compare à l'édition de 1615, cette édition, permet de suivre l'évolution de la pensée métalingustique de l'auteur.
Influence subieCelle de Manuel Álvares et António Velez (De institutione grammatica libri tres, 1599), de Sanctius (Francisco Sánchez de las Brozas: Minerva, seu de causis linguae Latinae commentarius, 1562, 1587), de Francisco Martins (Francisci Martinii Lusitani Grammaticae artis, 1588).
Influence exercéeAucune.
Renvois bibliographiques→ Références
Assunção C. & Fernandes G. 2007; Fernandes G. 2002; Fernandes G., Ponce de León Romeo R. & Assunção C. (éd.) 2007; Ponce de León Romeo R. 2009
Rédacteur

Assunção, Carlos · Augusto, Mónica Sofia Botelho Lima · Kemmler, Rolf · Léon, Jacqueline (trad.)

Création ou mise à jour2015-05