CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Traicte de la grãmaire Francoise

Estienne, Robert

DomaineGrammaires françaises, remarques et traités sur la langue française
SecteurGrammaires françaises du 16e s. [2207]
Liens

Gallica (éd. 1569)

Classiques Garnier Numérique – Corpus des grammaires françaises de la Renaissance (en accès limité)

Auteur(s)

Estienne, Robert

Datation: ca 1503 - 7 septembre 1559

Humaniste, imprimeur et lexicographe français, né à Paris, mort à Genève. Condamné pour ses éditions de la Bible; proche de la Réforme, il s'exile à Genève en 1550. Auteur d'ouvrages pédagogiques de grammaire dès 1526 (La manière de tourner en langue frãcoise les verbes, etc.), et de dictionnaires: Thesaurus (1531-32), Dictionarium Latino-Gallicum (1538) et Dictionnaire François-Latin (1539-40) [Armstrong 1986, p. 87-94].

Titre de l'ouvrageTraicte de la grãmaire Francoise
Titre traduit
Titre courtTraicte de la grãmaire Francoise
Remarques sur le titre
Période|16e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire complète, mais à vocation pédagogique (nombreux tableaux).
Type indexéGrammaire didactique
Édition originale1557, [Genève], Robert Estienne.
Édition utilisée1557, [Genève], Robert Estienne.
VolumétrieIn-8°, 110 pages.
Nombre de signes192500
Reproduction moderneSlatkine Reprints, Genève, 1972. Édition commentée par Colette Demaizière, Paris, Champion, 2003 (Textes de la Renaissance 75).
Diffusion1558 [Genève], Robert Estienne (traduction latine par son fils sous le titre: Gallicae grammatices libellus versus ab Henrico Stephano); 1560, Paris, André Wechel (sous le titre: Gallicae grammatices libellus latine conscriptus in gratiam peregrinorum qui in eam linguam addiscere cupiunt); 1569, Paris, Robert [II] Estienne; 1569, Paris, Jacques du Puis [beau-frère de Robert Estienne]; 1582: version latine publiée avec les Hypomneses d'Henri Estienne.
Langues ciblesFrançais
MétalangueFrançais
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageP. 3-4: Au lecteur; 5-13: (lettres, syllabes, mots, oraison); 13-18: Des noms; 18-20: Des articles; 21-31: Des pronoms; 32-70: Des verbes; 71-72: Des participes; 72-81: Des adverbes; 82-83: Des conjonctions; 84-86: Des prépositions; 87: Des interjections; 88-110: "De la mutation des lettres des mots Latins faicts Francois" [et varia].
Objectif de l'auteurPublier une grammaire française lisible et pédagogiquement utilisable, aussi bien pour les Français que pour les étrangers (d'où sa traduction immédiate en latin), à partir de Sylvius (qu'il avait publié lui-même en 1531) et de Meigret, en revenant à une orthographe traditionnelle.
Intérêt généralFaible pour ce qui est de la science grammaticale puisque R. Estienne pille Sylvius et Meigret; considérable en histoire de la grammaire pédagogique en ce qu'il fixe le modèle des grammaires à venir (Cauchie, Maupas, Oudin, etc.), en particulier pour les tableaux de "déclinaisons" et de conjugaisons.
Parties du discoursR. Estienne intègre clairement l'article au nombre des parties du discours; il utilise systématiquement la division en sous-classes comme principe d'exposé; le terme accident est employé explicitement.
Innovations term.Mineures; R. Estienne est dans cet ouvrage plus latinisant que dans ses petits traités; il refuse la prolifération des termes sous forme adjectivale en -if chers à Meigret (Julien 1988, p. 70).
Corpus illustratifExemples de style plus littéraire que chez Meigret, mais apparemment inventés, en tout cas sans source.
Indications compl.
Influence subieOuvrages de référence: Meigret 1550 et Sylvius 1531; influence revendiquée: celle de Meigret et de Sylvius (Au lecteur, p. 3); inscription dans une tradition: celle des grammairiens latins, Donat et Priscien.
Influence exercéeTrès importante pour la fixation d'un modèle de présentation pédagogique; soulignée par Chevalier (1968, p. 216), contre Brunot (HLF, vol. 2, p. 145), qui le traite de simple plagiaire.
Renvois bibliographiques→ Références
Aquilon P. 1997; Armstrong E. 1954; Brandon E. E. 1904; Chevalier J.-C. 1968; Demaizière C. (éd.) 2003; Julien J. 1988; Julien J. & Colombat B. 2009; Wooldridge T. R. 1977
Rédacteur

Julien, Jacques

Création ou mise à jour2003 | 1998