CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Institutio Gallicae linguae

Garnier, Jean

DomaineGrammaires françaises, remarques et traités sur la langue française
SecteurGrammaires françaises du 16e s. [2208]
Liens

Classiques Garnier Numérique – Corpus des grammaires françaises de la Renaissance (en accès limité)

Auteur(s)

Garnier, Jean

Datation: ca 1510-1574

Pasteur, théologien et grammairien originaire d'Avignon. Religieux jacobin converti au calvinisme; pasteur à Strasbourg; en conflit avec les Luthériens, il se réfugie auprès du landgrave de Hesse; professeur de théologie à Marburg en 1555 et prédicateur à Cassel; pasteur à Metz en 1562, puis retour à Strasbourg où il reste jusqu'à sa mort. En dehors de l'Institutio Gallicae linguae, il a publié des ouvrages de théologie.

Titre de l'ouvrageInstitutio Gallicae linguae in usus iuuentutis Germanicae, ad illustrissimos iuniores Principes, Landtgrauios Haessiae, conscripta
Titre traduitInstitution (= Principes) de la langue française à l'usage de la jeunesse allemande, rédigée pour les jeunes Princes très illustres, Landgraves de Hesse.
Titre courtInstitutio Gallicae linguae
Remarques sur le titre
Période|16e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire française élémentaire pour les Allemands.
Type indexéGrammaire élémentaire | Grammaire pour étrangers
Édition originale1558, Genève, apud Io. Crispinum.
Édition utilisée1558, Genève, apud Io. Crispinum.
VolumétrieIn-8°, [6] + 102 = 108 pages.
Nombre de signes100000
Reproduction moderneSlatkine Reprints, Genève, 1972. Traduction et annotation en préparation par Alain Cullière (Paris, Champion).
Diffusion2e éd., Genève, 1580; 3e éd., Genève, 1591; 4e éd., Genève, 1593; 5e éd., révisée par Pierre Morlet, Iéna, 1593. Extraits avec trad. in Demaizière 1987.
Langues ciblesFrançais
MétalangueLatin
Langue des exemplesExemples en français; une seule phrase en allemand dans la partie syntaxique.
Sommaire de l'ouvrageP. [1-5]: Lettre aux Landgraves de Hesse; [6]: poème en latin Ad studiosam Germaniae iuventutem [à la jeunesse studieuse d'Allemagne], de Heinrycus Canisius. P. 1-8: des lettres; 8-97: des parties du discours: 8-23: du nom; 23-44: du pronom; 44-86: des verbes; 86-88: des participes; 89-91: des adverbes; 92-95: des prépositions; 95-96: de la conjonction; 96-97: de l'interjection; 97-100: de la syntaxe; 101-102: comme entraînement à la syntaxe, l'auteur recommande la lecture du Nouveau Testament.
Objectif de l'auteurApprendre aux Allemands une nouvelle langue pour chanter la gloire de Dieu et pouvoir comme Mithridate dialoguer avec tous les peuples et maintenir la paix.
Intérêt généralGrammaire pour les étrangers, se contentant de constater l'usage, en particulier pour l'emploi des articles et des pronoms (Chevalier 1968, p. 240-246).
Parties du discoursGarnier en reconnaît huit, comme en latin; l'article est le signe de la déclinaison du nom.
Innovations term.Aucune.
Corpus illustratifMélange de fragments de conversation et de citations de la Bible en français.
Indications compl.Indications de difficultés de prononciation du français spécifiques aux Allemands.
Influence subieOuvrages de référence: aucun; influence revendiquée: aucune; inscription dans une tradition: celle de la grammaire pour les Allemands de Jean Pillot (1550) et des manuels élémentaires de Robert Estienne. La supériorité de Garnier sur Pillot, dont il "suit strictement le plan" et qu'il "copie parfois", tient notamment à "son souci de dégager des règles après chaque analyse des parties du discours", à l'adjonction d'une syntaxe et la volonté de surpasser parfois son modèle par "une formulation plus élaborée" (Cullière 2000, p. 69).
Influence exercéeSur la tradition de l'enseignement du français langue étrangère, mais à la différence du manuel de Pillot, celui de Garnier "n'a guère circulé que dans les milieux réformés allemands" (Cullière 2000, p. 71).
Renvois bibliographiques→ Références
Benoît A. 1877; Chevalier J.-C. 1968; Cullière A. 1987; Cullière A. 2000; Demaizière C. 1987 {p. 340-343}; Farrer L. E. 1908; Oelinger A. 1897; Streuber A. 1914; Streuber A. 1921
Rédacteur

Julien, Jacques

Création ou mise à jour2003 | 1998