CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Les véritables principes de la grammaire

Du Marsais, César Chesneau

DomaineGrammaires françaises, remarques et traités sur la langue française
SecteurGrammaires françaises du 18e s. [2404]
Liens

Gallica (éd. 1722)

Gallica (éd. 1729)

Gallica (éd. 1769)

Gallica (éd. 1792, vol 1)

Gallica (éd. 1792, vol. 2)

Auteur(s)

Du Marsais, César Chesneau

Datation: 1676-1756

Grammairien français, né à Marseille, mort à Paris. Il entre chez les oratoriens à Marseille où il fait ses études. Il quitte la congrégation en 1687 et se rend à Paris, où il devient avocat au parlement. Divers embarras en fortune le poussent à prendre ensuite des emplois de précepteur ou de gouverneur chez le président de Maison d'abord, puis chez Law, et le marquis de Baufremont. A la mort de ce dernier, il ouvre un pensionnat dans le faubourg Saint-Victor dont le succès médiocre lui permet avec peine d'assurer sa subsistance. Il travaille à la fin de sa vie à l'Encyclopédie de Diderot et D'Alembert.

Titre de l'ouvrageLes véritables principes de la grammaire et autres textes, 1729-1756
Titre traduit
Titre courtLes véritables principes de la grammaire
Remarques sur le titre
Période|18e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire générale, avec des éléments de grammaire didactique destinés particulièrement à l'apprentissage du latin.
Type indexéGrammaire générale
Édition originale
Édition utiliséeLes véritables principes de la grammaire et autres textes (1729-1756), éd. par Françoise Douay-Soublin, Paris, Fayard, 1987.
Volumétrie21,5 x 13 cm; 635 pages.; env. 1 920 signes par page.
Nombre de signes1200000
Reproduction moderneH. E. Brekle éd. (1971) Œuvres choisies, 3 vol., Stuttgart-Bad Cannstatt, Frommann Holzboog (Grammatica Universalis, 5). F. Douay-Soublin (1987) = l'édition utilisée.
DiffusionCes divers textes ont été édités avec des variantes à plusieurs reprises au 18e s. L'exposition d'une méthode raisonnée pour apprendre la langue latine a été éditée en 1722, 1795, 1809; le recueil Logique et principes de grammaire l'a été en 1769, avec le Traité sur l'inversion en 1702 et 1818. Œuvres de Dumarsais éditées en 7 volumes par Duchosal & Millon en 1797 (an V), Paris, Pougin. Un certain nombre d'articles de Du Marsais ont été repris dans l'Encyclopédie Méthodique (1782-1786) [cf. Douay-Soublin éd. 1988, p. 413-416].
Langues ciblesFrançais et latin, mais la visée dans de nombreux articles est celle d'une grammaire générale et consiste donc à proposer des analyses valables pour l'ensemble des langues. Les textes pédagogiques de Du Marsais sont des introductions à la langue latine rédigées en français; les articles de l'Encyclopédie, conçus dans la perspective d'une grammaire générale, veulent proposer des analyses valables pour l'ensemble des langues
MétalangueFrançais
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvragePréface d'une méthode raisonnée pour apprendre la langue latine (p. 9-51). Les véritables principes de la grammaire, ou nouvelle grammaire raisonnée pour apprendre la langue latine (p. 53-65). Inversion (p. 67-96). Fragment sur les causes de la parole (p. 97-117). Mélanges de grammaire, de philosophie, etc. tirés de l'Encyclopédie (p. 119-635): parmi les 149 articles, les plus importants sont: accent (150-166), accident (167-175), adjectif (182-198), article (240-302), consonne (388-410), construction (410-480), datif (484-505), éducation (544-566), figure (605-626).
Objectif de l'auteurLes finalités sont multiples, essentiellement différentes selon le texte que l'on considère, chapitre liminaire des Véritables principes de grammaire, ou articles de l'Encyclopédie, par exemple. Elle est explicitement pédagogique dans le premier cas, philosophique et spéculative dans le second.
Intérêt généralDu Marsais constitue un maillon fondamental dans le processus d'invention de la syntaxe. Il opère une conversion radicale de la problématique qui conduit à envisager les relations syntaxiques non sur un plan essentiellement mécanique et formel, mais sur un plan logique et sémantique, relativement indépendant des formes.
Parties du discoursDans l'ensemble, traditionnel; par exemple, Du Marsais reprend à son compte la notion d'accident utilisée par les "anciens grammairiens".
Innovations term.Elles sont liées aux innovations conceptuelles. L'apport principal de Du Marsais, concerne schématiquement les points suivants: [1] La distinction syntaxe vs construction. Le domaine de la syntaxe est celui des signes des rapports que les mots ont entre eux. Celui de la construction ne concerne que la place que les mots occupent dans l'énoncé, et les différents arrangements possibles. Celle-ci peut être naturelle ou simple, quand les éléments sont rangés dans l'ordre qui en fait percevoir la liaison et les rapports, figurée quand l'ordre traduit la force de l'imagination du producteur de l'énoncé, ou enfin usuelle, lorsqu'elle est déterminée par un usage particulier de chaque langue. [2] L'analyse propositionnelle. Les propositions peuvent être analysées selon plusieurs points de vue qui conduisent à distinguer les propositions absolue vs relative, explicative vs déterminative, principale vs incidente, implicite vs explicite. Enfin, on peut classer les propositions composées en fonction de la valeur de la conjonction qui les réunit, en conditionnelles, causales, adversatives, etc. [3] L'analyse syntaxique se trouve dotée de ce qui deviendra son outillage fondamental: le couple de notions convenance vs régime qui permettait de penser les relations essentiellement morphologiques entre les mots, est supplanté par celui d'identité vs détermination. Le modèle de la relation d'identité est celui de la concordance du nom et de l'adjectif. La détermination fait connaître le rapport qu'une idée a avec une autre idée en restreignant ou en étendant sa portée. [4] Enfin, Du Marsais introduit la notion de complément, qui remplacera désormais celle de régime. C'est cependant Beauzée qui rédige l'article "complément" de l'Encyclopédie Méthodique dont il attribue toutefois l'invention à Du Marsais et qu'il définit comme "ce qu'on ajoute à un mot pour déterminer la signification, de quelque manière que ce puisse être".
Corpus illustratifLes exemples sont forgés.
Indications compl.
Influence subieLes auteurs et les ouvrages les plus cités dans les articles de l'Encyclopédie sont: Bouhours, Buffier, Cicéron, Festus, Girard, Isidore de Séville, Martinius, Masclef, Olivet, Port-Royal (Grammaire générale et raisonnée, Nouvelle Méthode grecque, Nouvelle Méthode latine), Priscien, Quintilien, Régnier-Desmarais, Restaut, Sanctius, J.-C. Scaliger, Servius, Vaugelas, G.-J. Vossius.
Influence exercéeLa méthode interlinéaire de Du Marsais a exercé une énorme influence sur l'apprentissage des langues au 19e s. L'influence de Du Marsais est également considérable dans le domaine de l'analyse syntaxique (complémentation verbale, et phrase complexe). Le modèle est repris et développé par de nombreux successeurs: Beauzée, Loneux, Fabre, etc.
Renvois bibliographiques→ Références
Auroux S. 1979; Besse H. 1991; Chevalier J.-C. 1968; Chevalier J.-C. 1994; Clerico G. 1982; Colombat B. 1993 {p. 328-330, 347-374}; Delesalle S. 1985; Douay-Soublin F. 1976; Douay-Soublin F. 2009; Du Marsais C. C. 1988; Sahlin G. 1928
Rédacteur

Colombat, Bernard · Fournier, Jean-Marie

Création ou mise à jour1998