CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Méthode de langue française par Brunot & Bony

Brunot, Ferdinand

DomaineGrammaires françaises, remarques et traités sur la langue française
SecteurGrammaires françaises du 20e s. [2606]
Liens

Gallica (éd. 1905, premier livre-maître)

Auteur(s)

Brunot, Ferdinand · Bony, Nicolas

Brunot, Ferdinand

Forme complète: Brunot, Ferdinand Eugène

Datation: 1860-1938

Grammairien français, né à Saint-Dié, mort à Paris, républicain, esprit libre. Entré à l'E.N.S. de la rue d'Ulm en 1879, il est agrégé de grammaire (1882), professeur à Bar-le-Duc, maître de conférences à Lyon (1883), docteur ès Lettres (1891) avec La Doctrine de Malherbe d'après son commentaire sur Desportes, puis maître de conférences à la Sorbonne; titulaire en 1900 de la chaire d'histoire de la langue française qu'il occupe jusqu'en 1934; professeur à l'E.N.S. d'Ulm et de Sèvres; doyen de la Faculté des Lettres de Paris de 1919 à 1928; membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (1925). Auteur d'une Grammaire historique en 1887; de La Pensée et la langue (1922); de l'Histoire de la langue française (1905-1938) en 11 tomes. Les tomes X et XI sont posthumes (1939-1979). L'entreprise a été poursuivie par Ch. Bruneau (tomes XII et XIII, 1948-1972). F. Brunot a vivement critiqué la Grammaire de l'Académie française dans les Observations sur la Grammaire de l'Académie française (1932). Adversaire d'une grammaire française latinisée; artisan avec L. Sudre du dépoussiérage de la terminologie grammaticale; partisan d'une réforme de l'orthographe.

Bony, Nicolas

Datation: Né en 1860

Grammairien français, né à Villey-en-Auxois (Côte d'Or). Instituteur (1882), professeur de Lettres à l'Ecole Normale de Chaumont, puis de Dijon, où il enseigne la langue française et l'allemand; inspecteur de l'enseignement primaire à partir de 1890, au Cheylard (1892), à Calais (1896). Il est nommé à Versailles grâce à l'appui de F. Brunot en 1908, puis à Paris en 1910, où il est membre du conseil départemental de la Seine (1922-23). Ses notes du cours de F. Brunot en Sorbonne (1908-1909) sont éditées avec la bénédiction de ce dernier en 1909.

Titre de l'ouvrageMéthode de langue française par Brunot Professeur d'histoire de la Langue française à la Sorbonne & Bony Inspecteur de l'enseignement primaire / Troisième Livre / édition conforme à l'Arrêté ministériel du 25 juillet 1910 relatif à la nomenclature grammaticale / Grammaire d'après la méthode d'observation/ Analyse de la forme et analyse du sens / Enseignement systématique du vocabulaire / Lecture – Récitation – Textes des grands écrivains / Méthode de composition française: direction et exercices / Nombreux exercices en textes suivis / 60 gravures.
Titre traduit
Titre courtMéthode de langue française par Brunot & Bony
Remarques sur le titre
Période|20e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire monolingue pour l'enseignement primaire.
Type indexéGrammaire didactique
Édition originale1908, Paris, Librairie Armand Colin (Premier livre, pour le cours préparatoire et le cours élémentaire publié en 1905; deuxième livre – premier degré, pour le cours moyen, deuxième degré, pour le certificat d'études – en 1912).
Édition utilisée6e éd. 1913, Paris, Librairie Armand Colin;
VolumétrieIn-8°, 363 pages.; 3 000 signes par page. (500 000 signes environ pour la partie strictement grammaticale).
Nombre de signes1000000
Reproduction moderne
Diffusion6e éd. 1913.
Langues ciblesFrançais
MétalangueFrançais
Langue des exemplesFrançais
Sommaire de l'ouvrageAvertissement. I: Grammaire (mêlée à l'apprentissage du vocabulaire et de la composition française et aux activités de lecture et de récitation; organisée en fonction des mois de l'année scolaire). Octobre: notions préliminaires, la proposition: propositions à valeur subjective. Novembre: propositions à valeur objective et réfléchie, l'affirmation, la négation, l'interrogation, l'exclamation, proposition à termes multiples, proposition elliptique. Décembre: variation des mots essentiels: noms et adjectifs. Janvier: pronom personnel, verbe impersonnel, verbe être précédé de ce, infinitif et participe, mode, temps, conjugaison, présents de l'indicatif. Février: passé composé, participes passés, passé simple, futur, impératif. Mars: conjugaison pronominale, la voix passive; la phrase: structure: compléments, propositions coordonnées, conjonctions de coordination; propositions subordonnées, conjonctions de subordination, pronoms conjonctifs, pronoms adverbiaux relatifs. Avril: temps et modes de la phrase: les temps relatifs: imparfait, passé antérieur, plus-que-parfait, futur dans le passé; le mode subjonctif, le mode conditionnel, temps de l'infinitif, temps du participe, correspondance des temps. Mai: usage des compléments (mots et propositions): les mots indéfinis, la quantité, l'addition, la soustraction et la division, la détermination; identification, explication, correction; le rapport de possession; adjectifs et pronoms possessifs, adjectifs et pronoms démonstratifs. Juin: la qualification: adjectif épithète, la manière, degrés dans la qualité et la manière, l'identité, la conformité, les différences, les oppositions , les moyens, les instruments de l'action, les circonstances de lieu et de temps, l'ordre, le classement. Juillet et Août: la cause, les causes contraires, le but, les conséquences, les suppositions, la volonté, le désir, la certitude et le doute, l'affirmation atténuée: révision générale: le langage. II: Vocabulaire. III: Composition française. IV: Lecture et récitation.
Objectif de l'auteur"Transformer à peu près complètement l'enseignement du français dans les écoles primaires élémentaires et supérieures"; apprendre à l'enfant à observer et à comprendre sa langue, la nature et la fonction des mots étant supposées acquises dans le premier et le deuxième livre.
Intérêt généralRupture qui participe déjà d'une visée onomasiologique comme dans La Pensée et la Langue (partir des idées et non des mots), même si le cadre des parties du discours est ici conservé.
Parties du discoursEncore relativement classique pour un adversaire de la grammaire traditionnelle, même conservateur (pronoms conjonctifs), sauf pour l'abandon signalé par Chervel de l'opposition verbe être vs verbes adjectifs.
Innovations term.Proposition à valeur subjective, objective, réfléchie, temps accomplis, pronom adverbial, futur dans le passé, mais surtout notions exprimées par les déterminants, et par les compléments circonstanciels.
Corpus illustratifTextes, dont la plupart sont des textes littéraires, d'Homère à Zola.
Indications compl.La démarche pédagogique est intéressante: construire une progression sur l'année scolaire, par objectifs et notions à maîtriser.
Influence subieLes auteurs ne donnent aucune référence explicite, mais l'ennemi est la grammaire de Noël et Chapsal considérée comme pleine de métaphysique et de règles inutiles, mais aussi, comme le souligne Chervel, la rage classificatoire de la seconde grammaire scolaire influencée par la grammaire historique. Influence implicite, inscription dans une tradition: G. Girard pour la conceptualisation des circonstanciels; Beauzée pour les déterminants; Grégoire (Cours éducatif de langue maternelle, 1845-1848), Saussure, Bréal et Darmesteter pour l'idée de ne jamais séparer la forme du sens; grammaire liée au cours de 1908-1909 en Sorbonne.
Influence exercéeL'ouvrage n'empêchera pas la prolifération de grammaires scolaires traditionnelles dans l'Entre-deux guerres et même après; il a exercé une influence certaine sur les linguistes, même s'il est difficile d'isoler sa part propre par rapport aux autres ouvrages plus importants et plus radicaux de Brunot; en tout cas il a influencé les instructions récentes de l'Inspection des Lettres recommandant d'intégrer la grammaire aux autres activités du cours de français.
Renvois bibliographiques→ Références
Bonnerot J. 1938; Chervel A. 1977 {p. 259-267}; Chervel A. 1982; Chevalier J.-C. & Verhagen P. C. 2009
Rédacteur

Julien, Jacques

Création ou mise à jour1998