CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Grammaire de la langue castillane

Nebrija, Elio Antonio de

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires espagnoles [3101]
Liens

Asociación cultural Nebrija

Auteur(s)

Nebrija, Elio Antonio de

Variantes: Nebrissensis, Aelius Antonius

Datation: 1441/1444 - 2 juillet 1522

Le plus grand humaniste espagnol de sa génération, né à Lebrija (Andalousie), mort à Alcalá. Nebrija étudia à l'université de Salamanque, puis en Italie, en particulier à Bologne, dans les années 1460-1470. De retour en Espagne, il enseigna à Séville, Salamanque et Alcalá. Nebrija s'est illustré dans le domaine de la chronique historique, de l'exégèse biblique et de la connaissance de l'hébreu (il participa à l'édition de la Bible polyglotte d'Alcalá, sans pouvoir imposer totalement ses vues sur l'utilisation des sources grecques et hébraïques), du droit civil (Iuris Ciuilis Lexicon), de la science (géographie par ex.), de la poésie. Il est l'auteur d'une grammaire latine (Introductiones Latinae), d'une grammaire castillane (Gramática de la lengua castellana), de dictionnaires latin-espagnol et espagnol-latin et de règles d'orthographe du castillan (1517).

Titre de l'ouvrageGramática de la lengua castellana que hizo el maestro Antonio de Lebrija
Titre traduitGrammaire de la langue castillane par le Maître Antonio de Nebrija
Titre courtGrammaire de la langue castillane
Remarques sur le titre
Période|15e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire descriptive et normative de l'espagnol.
Type indexéGrammaire descriptive | Grammaire prescriptive
Édition originale1492, Salamanque, s.i. (sans mention de l'imprimeur).
Édition utilisée1992, Madrid, Fundación Antonio de Nebrija, SGEL, Nueva Imprenta, introduction et notes de Miguel Ángel Esparza et Ramón Sarmiento.
VolumétrieTexte fac-similé sur pages de gauche, [66 f.], 1700 signes par page.
Nombre de signes224400
Reproduction moderne1909, Halle, éd. E. Walberg; 1965-69, Yorkshire, Scholar Press; 1976, Madrid, Espasa Calpe; 1992, Madrid, Fundación A. de Nebrija, éd. Esparza et Sarmiento: 1994, BN, toutes fac-similé.
DiffusionPas de réédition avant le 18e s. (1744-47); 2 au 19e s. (1893, 1894); 10 au 20e s. (1909 Halle, 1926 Oxford, 1931 Madrid, 1946 Madrid, 1965-69 Yorkshire, 1976 Madrid, 1980 Madrid, 1992 Madrid RAE, 1992 Madrid, 1994 Madrid).
Langues ciblesEspagnol
MétalangueEspagnol
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvragePrologue adressé à la reine Isabelle de Castille (6 p.). Livre I: Orthographe et phonétique (10 chap., 24 p.). Livre II: Prosodie et syllabe (10 chap., 20 p.). Livre III: Morphologie des 10 parties du discours-nom, pronom, article, verbe, participe, gérondif, "nom participial infinitif", préposition, adverbe, conjonction (17 chap., 31 p.). Livre IV: syntaxe ou ordre des 10 parties du discours (7 chap., 18 p.). Livre V: Notions d'espagnol pour étrangers (11 chap., 24 p.).
Objectif de l'auteurFormaliser les règles de la langue castillane pour la stabiliser et contribuer à l'unité nationale, pour l'enseigner à travers le monde et pour servir de première étape dans l'apprentissage du latin.
Intérêt généralC'est la première grammaire complète d'une langue romane.
Parties du discoursNebrija en distingue 10 (nom, pronom, article, verbe, participe, gérondif, "nom participial infinitif", préposition, adverbe, conjonction) sur la base de critères formels, fonctionnels ou sémantiques.
Innovations term."Nom participial infinitif" pour désigner le participe invariable des temps composés; formes verbales "périphrastiques" (por rodeo) pour le futur, le conditionnel, les temps composés.
Corpus illustratifExemples forgés; les vers cités sont presque tous du poète espagnol Juan de Mena (1re partie du 15e s.)
Indications compl.Intérêt pédagogique: au Livre V, résumé de la grammaire pour les étrangers.
Influence subieOuvrages de référence: Nebrija invoque constamment la tradition des Grecs et des Latins, et nommément celle de Quintilien, occasionnellement de Denys de Thrace ou de Donat; il innove pour ce qui différencie l'espagnol du latin.
Influence exercéeBien que n'ayant pas été réimprimée avant le 18e s., la grammaire du castillan de Nebrija a cependant influencé plus ou moins tous les grammairiens espagnols postérieurs même quand ils s'en défendent comme Villalón.
Renvois bibliographiques→ Références
Alonso A. 1949; Bahner W. 1966; Bahner W. 1983; Bustos Tovar E. de 1983; Casares J. 1947; Gerzenstein A. 1978; Kukenheim L. 1932; Lope Blanch J. M. 1990; Piccardo L. J. 1949; Ramajo Caño A. 1987; Rico F. 1978; Rojo G. 1978; Sarmiento González R. & Green J. N. 2009; Sola-Solé J. M. 1974
Rédacteur

Da Silva, Monique

Création ou mise à jour1998