CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Principios de Gramática General

Gómez Hermosilla, José Mamerto

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires espagnoles [3121]
Auteur(s)

Gómez Hermosilla, José Mamerto

Datation: 1771-1837

Enseignant espagnol, né et mort à Madrid. Il fit ses études chez les Frères des Ecoles Chrétiennes de Getafe (Madrid). A partir de 1802, il fut professeur de grec et de rhétorique au collège "Reales estudios de San Isidro". C'est à cette époque qu'il entre en relation avec Vicente Salvá, avec qui il échangea de très nombreuses lettres à propos de questions grammaticales. A la déclaration de la Guerre d'Indépendance, il s'exila en France, où il resta jusqu'en 1820. Il fut professeur au Colegio de San Mateo de Madrid pendant la période libérale. Entre 1825 et 1835, il fut ministre de l'Instruction Publique et Secretario Real de Ferdinand VII.

Titre de l'ouvragePrincipios de Gramática General por D. José Gómez Hermosilla.
Titre traduit
Titre courtPrincipios de Gramática General
Remarques sur le titre
Période|19e s.|
Type de l'ouvrageTraité de grammaire générale ou "philosophique", composé, en principe, pour servir de manuel pour les cours que l'auteur fit au collège de San Mateo en 1823.
Type indexéGrammaire générale
Édition originale1835, Madrid, Imprenta Nacional. Rédigée en 1823, selon l'auteur.
Édition utilisée1841, Madrid, Imprenta Nacional, 3e edition.
VolumétrieFormat: in-8º. [1-4, non numérotées] + V-VIII + 1-245 pages Sans illustrations.
Nombre de signes
Reproduction moderne
Diffusion2e édition: 1837, Madrid, Imprenta Nacional; 3e édition: 1841, Madrid, Imprenta Nacional.
Langues ciblesEspagnol
MétalangueEspagnol
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageCitation préliminaire des Eléments de sciences naturelles de Chabaneau sur la matière, le mouvement et les relations entre les organes humains. [p. I-IV]: Introduction dans laquelle l'auteur précise qu'il s'agit d'un manuel destiné à l'enseignement et détaille les modifications introduites, avant la première édition, dans le chapitre du verbe et des sortes de propositions. V-VIII: Prologue, qui explique le caractère scientifique de la grammaire générale pour laquelle il faut fixer les véritables principes et qui est distinguée des grammaires particulières. Est également signalée la division de l'œuvre en deux parties suivies d'un appendice. P. 1-132: Livre I: Des mots considérés séparément; divisé en deux chapitres qui traitent le premier, de la classification et de la définition des mots, le second, des accidents grammaticaux. Chaque chapitre se divise en articles et à leur tour, ces derniers, en paragraphes numérotés. 133-187: Livre II: Des mots coordonnés ou réunis; divisé en trois chapitres: classes de propositions, procédés de modifications des mots pour former des phrases et ordre des mots pour marquer la dépendance. 188-242: Appendice traitant des différents systèmes d'écriture; divisé en deux chapitres qui concernent respectivement l'écriture idéographique et l'écriture qui se base sur les sons. 243-245: Table des matières.
Objectif de l'auteurFixer les véritables principes de la grammaire générale comme science de la parole, c'est-à-dire comme "théorie du langage parlé".
Intérêt généralIl s'agit de l'œuvre espagnole la plus importante entre 1771 et la Gramática de Bello en ce qui concerne la théorie grammaticale (Gómez Asencio, 1981), sur le modèle des grammaires philosophiques françaises.
Parties du discoursDivision en sept parties selon le critère sémantique extrapropositionnel: nom, article, pronom (personnel), verbe, adverbe, préposition et conjonction. Les cas renvoient à des fonctions syntaxiques et non à des variations du signifié. Le pronom est considéré comme désignant les personnes grammaticales, au lieu d'avoir la fonction de substitut (Gómez Asencio 1981; Val Álvaro 1983). Distinction entre des articles spécificatifs et individuatifs (especificativos et individuativos), qui, à leur tour, se divisent en classes, en fonction du mode de détermination des individus. Les interjections sont considérées comme des phrases complètes (Gómez Asencio 1981, p. 307-308). Introduction de la considération rationaliste dans la classification des temps verbaux, avec la distinction entre absolus et relatifs, etc. (Gómez Asencio 1981; Val Álvaro 1983). Le conditionnel est un mode distinct de l'indicatif et du subjonctif (Lliteras 1992). Considérations de type rationaliste dans la conception des unités de relation (la conjonction est l'expression de la relation abstraite entre deux pensées) et des particules (adverbe, préposition, conjonction); contrairement à Destutt de Tracy, la voix passive n'est pas considérée un verbe à part (p. 99), que n'est pas non plus accepté comme la seule véritable conjonction (p. 126).
Innovations term.Application des théories françaises en ce qui concerne l'article, le verbe, etc.
Corpus illustratifExemples en espagnol, mais aussi en latin, grec, français et anglais, uniquement pour illustrer la théorie générale. Quelques citations; l'une d'elles, illustrant la construction du verbe estar, est extraite de Don Quichotte (p. 166), l'auteur imitant ainsi Court de Gébelin qui avait cité Racine.
Indications compl.Division tout à fait claire de la matière en livres, chapitres, articles et paragraphes. Dans un seul cas, il apparaît un schéma à clés, qui renvoie au système verbal (p. 112-113). Observations générales sur l'articulation des sons avec des exemples en espagnol et en français.
Influence subieSanctius, cité dans le prologue comme point de départ des réflexions sur les grammaires générales postérieures; influence de la grammaire rationaliste française: Du Marsais; l'Encyclopédie citée, explicitement (p. 81), pour le traitement des cas (article "Cas"), également utilisée pour la partie concernant l'écriture; Beauzée, pour les différentes catégories d'articles (p. 13) et la question des temps verbaux; Destutt de Tracy, discuté en ce qui concerne le concept de voix passive et que conjonction unique; Court de Gébelin, en ce qui concerne le verbe (p. 166) et les réflexions sur l'écriture alphabétique.
Influence exercéeHermosilla précise qu'avant sa publication, son ouvrage a été consulté par Jacobo de Saqueniza pour sa Gramática elemental de la lengua castellana (1828). Influence directe sur Salvá, qui fut son éditeur, et qui apparaît, dans les éditions successives de la grammaire de ce dernier, dans le traitement des cas et leur rapport avec les relations syntaxiques, dans la définition du pronom en relation avec les personnes grammaticales, dans le traitement de l'article, dans la définition du verbe, etc. (Lliteras 1992). A. M. Noboa (Nueva gramática de la lengua castellana según los principios de la filosofía gramatical, Madrid, 1839) fut disciple d'Hermosilla (et aussi de Saqueniza). L. de Mata y Araujo aurait "copié" Hermosilla dans ses Elementos de gramática general de 1842 (Gómez Asencio 1981, p. 191).
Renvois bibliographiques→ Références
Baum R. 1971; Calero Vaquera M.-L. 1986; Gómez Asencio J. J. 1981; Gómez Asencio J. J. 1985; Gómez Asencio J. J. 2009; Mourelle de Lema M. 1968; Val Álvaro J. F. 1983
Rédacteur

Martínez Alcalde, María José

Création ou mise à jour1998