CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Gramática de la lengua castellana

Bello, Andrés

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires espagnoles [3122]
Auteur(s)

Bello, Andrés

Datation: 1781-1865

Savant et poète vénézuélien, également philologue, homme politique, juriste, philosophe. Il contribua à la diffusion de la culture européenne en Amérique. Il intervint dans les procès ouverts aux Indépendantistes américains. Entre 1810 et 1819, il fut le délégué de la Junta revolucionaria [junte révolutionnaire] de Caracas, à Londres. Il entretint des relations amicales avec Vicente Salvá. En 1829 il s'établit au Chili et c'est là qu'il écrivit la plus grande partie de son œuvre et qu'il mourut. Il est en particulier l'auteur de la Gramática de la lengua castellana [Grammaire de la langue espagnole], mais aussi de Principios de Ortología y métrica de la Lengua castellana [Principes d'orthologie et de métrique de la langue castillane] (1835) et de Análisis ideológica de los tiempos de la conjugación castellana [Analyse idéologique des temps de la conjugaison castillane] (1841). Membre de la Real Academia Española [Académie Espagnole] à partir de 1851.

Adaptateur(s)

Cuervo, Rufino José

Datation: 1844-1911

Philologue colombien, né à Bogota, mort à Paris. Auteur du Diccionario de Construcción y Régimen de la lengua castellana [Dictionnaire des constructions et des régimes de la langue espagnole] (Premier tome publié à Paris, 1866). La première édition de ses Notas a la gramática de Bello [Notes sur la grammaire de Bello] est de 1874.

Titre de l'ouvrageGramática de la lengua castellana destinada al uso de los americanos
Titre traduitGrammaire de la langue espagnole à l'usage des Américains
Titre courtGramática de la lengua castellana
Remarques sur le titre
Période|19e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire didactique, qui présente les règles de fonctionnement de l'espagnol, mais qui aspire aussi à décrire les fondements théoriques sur lesquels, dans chaque cas, s'appuient ces derniers.
Type indexéGrammaire didactique
Édition originale1847, Santiago du Chili.
Édition utiliséeGramática de la lengua castellana destinada al uso de los americanos. Con las notas de Rufino José Cuervo. Estudio y edición de Ramón Trujillo [Grammaire de la langue castillane à l'usage des Américains], Madrid, Arco/Libros, S.A., 1988.
VolumétrieFormat: 21,5x15 cm. 1024 pages, 2952 signes par page.
Nombre de signes3022848
Reproduction moderneL'édition la plus connue avant celle de Trujillo a été publiée par les Ediciones del Ministerio de Educación [Editions du Ministère de l'Education], Caracas, Venezuela, 1951, avec un prologue d'Amado Alonso.
Diffusion2e édition, 1850 (c'est celle qui contient le plus grand nombre de variantes par rapport à la première); 3e, 1853; 4e, 1857; 5e, 1860 (c'est la dernière corrigée par l'auteur. Avant sa mort, il y eut encore deux éditions mais sans nouvelles corrections), 9e, Valparaiso, 1870 (édition qui servit à Cuervo pour préparer ses propres éditions, bien qu'à partir de 1891, il mentionne la 5e édition comme référence). L'édition de Trujillo reprend les variantes des éditions préparées par Bello et les Notas [Notes] de Cuervo.
Langues ciblesEspagnol
MétalangueEspagnol
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageVol. I [1-7]; p. 7-149: Etude préliminaire et avis au lecteur de l'éditeur; 150-552 Grammaire; 553-557: Table des matières. Vol. II. 553-974: Grammaire; 975-1016: Tables des matières; 1017-1024: Table générale des matières. Prologue. Cinquante chapitres. I. Structure matérielle des mots. II. Classification des mots selon leurs rôles. II. Division des mots (primitifs et dérivés, simples et composés); IV-XII. Substantifs et adjectifs; XIII. Pronoms; XIV. Article défini; XV. Genre neutre; XVI-XVII. Relatifs et démonstratifs; XVIII. Substantifs neutres; XIX. Adverbes; XX. Dérivés verbaux; XXI-XXVIII. Modes du verbe. Conjugaisons et types de verbes. Signification des temps; XXIX. Classification des prépositions; XX. Accord; XXXI. Usage des articles; XXXII. Usage de la préposition a à l'accusatif; XXXIII-XXXV. Accusatif et datif des pronoms déclinables. Cas terminaux mí, tí, sí. Usage ambigu de plusieurs pronoms; XXXVI. Phrases particulières qui comprennent articles et relatifs; XXXVII. Degrés de comparaison; XXXVIII-XLII. Constructions avec relatifs et démonstratifs; XLIII. Observations sur quelques verbes d'usage fréquent; XLIV. Usages particuliers des dérivés verbaux; XLV-XLVI. Propositions négatives et interrogatives; XLVII-XLVIII. Phrases distributives et absolues; XLIX-L. Usages des prépositions, adverbes et conjonctions.
Objectif de l'auteurDidactique. Il s'agissait d'élaborer une grammaire particulière, synchronique de la langue espagnole qui garantirait l'unité de cette dernière en Amérique, à une époque de lutte pour l'indépendance politique.
Intérêt généralL'idée selon laquelle chaque langue a sa propre théorie grammaticale est en accord avec le principe d'immanence que développera Saussure, en face des principes universels de la grammaire générale (Alonso 1951; Trujillo 1988).
Parties du discoursIl n'y a pas de séparation nette entre les chapitres de morphologie et ceux de syntaxe. Les explications formelles (et fonctionnelles) sont préférées à celles qui sont purement sémantiques. L'article et le participe sont exclus comme parties du discours indépendantes. Sont à noter: la description de la conjugaison espagnole et spécialement l'analyse de la signification des temps verbaux, en principe de base rationaliste (Alonso 1951; Isaza 1967; Dorta 1987; Trujillo 1988); la conception formelle du genre (accord) qui suit Sanctius. La relation qui est établie entre pronoms personnels et articles a été amplement discutée (Lázaro Carreter 1975). On constate un recours progressif à l'ellipse, mais seulement comme instrument didactique (Trujillo 1988).
Innovations term.Terminologie spécifique pour le traitement du verbe, concernant les différentes valeurs ("co-prétérite", "post-prétérite", "anté-co-prétérite"…). Dans d'autres cas, la terminologie n'est pas très éloignée de celle qui était traditionnelle, bien que toujours conçue en fonction des descriptions concrètes.
Corpus illustratifExemples abondants. Les auteurs espagnols – mais non américains – de différentes époques sont cités. Le nom de l'auteur apparaît parfois entre parenthèses.
Indications compl.Intérêt pédagogique: norme qui s'appuie sur les auteurs espagnols prestigieux, avec parfois des usages qui n'étaient pas propres à l'espagnol d'Amérique, par ex., le laísmo. Disposition en deux niveaux correspondant à deux cours, différenciés par les caractères d'imprimerie. Descriptions détaillées des constructions présentant des particularités, accompagnées d'une grande quantité d'exemples. Bello a proposé une réforme orthographique de base phonétique – un son, un signe – (Rosenblat 1951; Alcalá 1983; Contreras 1987).
Influence subieSont cités dans le prologue l'Académie espagnole, Salvá, Juan Antonio Puigblanch y Garcés. Bello ne se réclame d'aucun courant grammatical déterminé, mais il met à profit, quand elles lui sont utiles, des explications de différents types pour rendre compte de la "théorie particulière" de la langue espagnole, qui est née de la langue elle-même et non de théories particulières antérieures (Trujillo 1988). L'influence de la grammaire rationaliste française apparaît surtout dans la première manière de traiter la conjugaison espagnole (Quiroga 1979), qui sera moins visible par la suite, Bello refusant, de façon nuancée, les présupposés des grammaires générales. Sanctius est la source directe pour certaines questions (par ex., le traitement du genre), ainsi que Nebrija et la tradition grammaticale espagnole; à Londres, Bello fut en contact avec le positivisme anglais (Vellema 1976); On constate aussi, de manière claire, l'influence de la Gramática [Grammaire] de Salvá (Roca 1953; Yllera 1981). Rejet du latinisme excessif de la grammaire académique dans quelques cas.
Influence exercéeInfluence exercée: malgré certains désaccords, l'Académie Espagnole emprunta des matéraux à Bello pour les éditions successives de sa Gramática. Bello est jusqu'au 20e s. le grammairien qui, avec Vicente Salvá, a été le plus cité et qui a exercé la plus grande influence (Lázaro Mora 1981; Calero Vaquera 1986).
Renvois bibliographiques→ Références
Abad F. 1981; Ahumada I. & Cuervo R. J. 1981; Alcalá Alba A. 1983; Alonso A. 1951; Calero Vaquera M.-L. 1986; Calero Vaquera M.-L. 2009; Dorta Luis J. 1987; Dorta Luis J. 1989; Isaza Calderón B. (éd.) 1967; Lázaro Carreter F. 1975; Lázaro Mora F. 1981; Lope Blanch J. M. 1981; Martín Zorraquino M. A. 1983; Roca Franquesa J. M. 1953; Rosenblat Á. 1951; Trujillo R. 1988; Velleman B. L. 1976; Velleman B. L. 1981; Yllera A. 1981
Rédacteur

Martínez Alcalde, María José

Création ou mise à jour1998