CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Osservazioni della lingua italiana

Mambelli, Marcantonio

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires italiennes [3212]
Auteur(s)

Mambelli, Marcantonio

Variantes: Dit le "Cinonio".

Datation: 1582 - 24 octobre 1664

Homme de lettres italien né et mort à Forlì. Il entre dans la Compagnie de Jésus en 1606, à l'âge de 24 ans. Membre de l'Académie des Filergeti (i.e. "amateurs de l'effort") de Forlì, sous le nom de Cinonio ("utile à tous"), il écrivit de médiocres poésies en italien et en latin mais il excella comme grammairien. Il vécut longuement en Sicile où, sur commande de ses supérieurs, il rédigea ses Osservazioni della Lingua italiana. L'impression de son ouvrage fut longuement retardée par son départ de l'île pour Rome puis pour l'Allemagne où il séjourna dix ans, et par la guerre. Seul le Traité des particules est édité de son vivant, en 1644; le Traité des Verbes le sera de façon posthume en 1685.

Adaptateur(s)

Baldraccani, Alessandro [1] · Réviseur anonyme [2]

[1] Pour le Traité des verbes, 1711. [2] Pour le Traité des particules, 1709.

Baldraccani, Alessandro

Datation: Fl. premier quart du 18e s.

Réviseur anonyme

Datation: Fl. premier quart du 18e s.

Titre de l'ouvrage[Premier volume:] Osservazioni della lingua italiana raccolte dal Cinonio accademico filergita, le quali contengono il trattato delle Particelle. [Deuxième volume:] Osservazioni della lingua italiana raccolte dal Cinonio accademico filergita, le quali contengono il trattato de' Verbi, con le annotazioni del cav. Alessandro Baldraccani in questa nuova edizione corrette & Accresciute d'altre annotazioni d'un accademico intrepido/con l'aggiunta delle Declinazioni de' Verbi di Benedetto Buommattei, e con gl'indici necessari
Titre traduit[Premier volume:] Observations sur la langue italienne rassemblées par Cinonio, académicien des Filergiti, lesquelles contiennent le traité des Particules
[Deuxième volume:] Observations sur la langue italienne rassemblées par Cinonio, académicien des Filergiti, lesquelles contiennent le traité des Verbes avec les annotations du Chevalier Alexandre Baldraccani dans cette nouvelle édition, corrigées et augmentées d'autres annotations d'un académicien intrépide/avec l'ajout des déclinaisons des verbes de Benedetto Buommattei et index nécessaires
Titre courtOsservazioni della lingua italiana
Remarques sur le titre
Période|17e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire descriptive et normative en prose, écrite "pour mieux prêcher" [p. V].
Type indexéGrammaire descriptive | Grammaire normative | Grammaire prescriptive
Édition originaleLe Traité des particules, achevé en 1626, est édité à Ferrare en 1644 par Giuseppe Gironi, le Traité des Verbes de façon posthume en 1685 à Forli', par Gioseffo Selva.
Édition utiliséeÉditions utilisées: Traité des particules, Ferrare, 1709, par l'éditeur épiscopal Bernardino Pomatelli. Traité des verbes, Ferrare, 1711 même éditeur. L'Académie des Intrépides qui a pris l'initiative de rééditer les deux livres, n'a pas modifié le texte original et a volontairement renvoyé les annotations et ajouts en fin de volume.
VolumétrieLes deux traités sont reliés en un volume unique de 23 x 17 cm à la Bibliothèque Nationale (inventaire X.2275). Traité des particules: VII + 397 p; 2 200 signes par page; env. 873 000 signes (pour l'œuvre de Mambelli sans les annotations = 47 pages.). Traité des verbes: XVI + 250 p.; 2 050 signes par page; 510 000 signes env. + 89 p. d'annotations.
Nombre de signes1838000
Reproduction moderne
DiffusionLa réimpression de l'édition étudiée aurait été due à une indisponibilité de l'œuvre sur le marché (1709, p. VII), ce qui semble supposer une certaine demande. Vitale 1978, p. 198 et Trabalza 1903, p. 319 citent une édition Pierantonio Bernio, Vérone, 1722. Toujours selon le dernier auteur (p. 323), les deux livres ont été diffusés jusqu'à la moitié du siècle dernier, la dernière édition étant un remaniement effectué par Puoti en 1857, sous le titre de Osservazioni della lingua italiana raccolte dal padre MAMBELLI della C. d. G. detto il Cinonio e ridotte a compendio dal m. BASILIO PUOTI, Parma, da Pietro Fiaccadori.
Langues ciblesItalien
MétalangueItalien
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageTraité des Particules: Dédicace et but de l'œuvre (p. III-VII). Les mots sont classés par leur lettre initiale: A (I-XXXVII, p. 1-47); B (XXXVIII-XLI, p. 48-54); C (XLII-LXIX, p. 54-109); D (LXX-XCIX, p. 110-150); E (C-CVII, p. 150-167); F (CVIII-CXXI, p. 167-184); H (CXXII-CXXIII, p. 184-188); I (CXXIV-CXLIV, p. 188-210); L (CXLV-CLXII, p. 218-239); M (CLXIII-CLXXVI, p. 239-260); N (CLXXVII-CLXXXVIII, p. 260-279); O (CLXXXIX-CXCIII, p. 279-287); P (CXCIV-CCVI, p. 288-316); Q (CCVII-CCXIX, p. 316-341); R (CCXX-CCXXI, p. 341-342); S (CCXXII-CCXXXIV, p. 348-364); T (CCXXXV-CCXLVII, p. 365-385) V (CCXLVIII-CCLIII, p. 385-392); U (CCLIV-CCLV, p. 392-396); V (CCLVI-CCLVII, p. 396-397). Sonnet de Giuliano Bezzi (p. 398), quelques notes au lecteur (p. 401-402); annotations de l'Académicien des Intrépides (p. 399; p. 403-432) suivant l'ordre des chapitres du traité. Table des auteurs cités par l'auteur (p. 433-434) et de ceux ajoutés par l'annotateur (p. 434-436); index des particules avec renvoi aux pages (p. 437-442); corrigenda et imprimatur (p. 443-444).
Traité des Verbes: Dédicace (p. III), aux lecteurs (V-IX), informations bio-bibliographiques sur Cinonio (X-XII), sommaire des chap. du traité des verbes. (XIII-XVI). Le Traité proprement dit des verbes va des pages 1 à 250 et comporte 81 chap. Après quelques chap. reportant la morphologie de l'indicatif présent (Chap. 1-4) et de l'imparfait (5-6), une large place est accordée aux variations du passé simple (7-26). La morphologie du plus-que-parfait (27), du futur de l'indicatif (28), de l'impératif présent (29) et futur (30) fait l'objet de chapitres isolés. "L'optatif" présent, passé et futur (31-34) est distingué des subjonctifs présent et imparfait, parfait et futur (35-41) dans la présentation desquels sont insérés deux chapitres relatifs au conditionnel (37-38). Des développements importants sont accordés à l'infinitif et à ses fonctions derrière diverses prépositions (42-55), à la formation et aux usages du gérondif (56-67) comme du participe présent (68-73), futur (74) et passé (75-77) en emploi concomitant avec le gérondif (78-81). Annotations d'A. Baldraccani (251-288), celles d'un membre de l'Académie des Intrépides (289-312), les conjugaisons de B. Buommattei (313-331); index des auteurs cités par Cinonio et les annotateurs (332-333), index des verbes avec renvois aux pages (334-342); corrigenda, imprimatur (342-343).
Objectif de l'auteurFinalité affichée par l'éditeur: "pour mieux prêcher" (1709, p. V).
Intérêt généralIl ne semble pas résider dans le contenu, mais serait plutôt d'ordre didactique, dans la présentation adoptée à des fins pratiques et l'importance du relevé presque exhaustif d'exemples littéraires (Trabalza 1903, p. 324).
Parties du discoursLe Traité des Particules en présente 7, si, à côté de l'article, du pronom, de l'adverbe, de la préposition, de la conjonction et de l'interjection, on compte le segnacaso (préposition-marque des cas). La distribution alphabétique du traité des particules fait se succéder des mots relevant de catégories différentes (ex. préposition In verso [p. 216, CXLII], pronom io [p. 217, CXLIII], adverbe ivi [p. 217, CXLIV] et article la [p. 218, CXLV]) et entraîne l'éclatement du traitement d'une même réalité: ex. l'article il (p. 189,CXXV), la (p. 218, CXLV), le (p. 225, CLI), li (p. 230, CLIV) lo (p. 231, CLVII). Le verbe est l'objet du Traité des Verbes. Le nom échappe à cette description.
Innovations term.Aucune. L'auteur s'attache à certaines étiquettes latines (ex. prétérit pour le passé simple, 1711, chap. 7-26) même si elles ne correspondent plus à des réalités contemporaines (cf. les cas [1709], "l'optatif" [1711, chap. 31-34] dont il justifie la conservation par des raisons d'ordre pragmatique, XLI p. 154). Il reprend de Bembo, de Castelvetro les expressions voci del meno pour les formes verbales du singulier et voci del più pour celles du pluriel.
Corpus illustratifLes exemples d'auteurs exclusivement tirés du 14e s. sont distingués par une typographie en italiques et pour la poésie, par un retrait; les références sont indiquées dans la marge. Pour Dante et Boccace sont mentionnés uniquement les passages dans l'œuvre sans rappel du nom de l'auteur qui est par contre indiqué pour Pétrarque et les autres. L'annotateur ajoute des auteurs du 16e s. (Pulci, Arioste, Laurent le Magnifique…).
Indications compl.Intérêt pédagogique: Trabalza (1905, p. 323) note l'excellente organisation de chaque rubrique. En effet, chaque chapitre définit la nature de la particule, en donne l'origine latine et explicite usage et fonction en illustrant d'exemples d'auteurs. Les variations d'usages, de formes ou de significations sont ensuite répertoriées dans des paragraphes s'appuyant toujours sur des exemples littéraires. Le traité des verbes présente une démarche analogue. Trabalza (1905, p. 325) juge pratique l'ordre alphabétique, appréciation qui ne serait peut-être pas partagée de nos jours.
Aucun traitement de la phonétique; seulement quelques remarques typographiques relatives à la simplification de la ponctuation (p. VI, 1711).
Influence subieMambelli ne revendique aucune influence. On lui reproche d'avoir copié Castelvetro en y ajoutant simplement des exemples (1711, p. V). Trabalza combat cette affirmation (1905, p. 319, note 2). A l'examen, les deux ouvrages diffèrent profondément tant dans la présentation que dans le traitement des phénomènes: réflexion philosophique chez Castelvetro vs une description des variations morphologiques avec Mambelli. De plus, le premier prend davantage de recul par rapport au latin. Inscription dans une tradition: la caution des auteurs du 14e s. se retrouve dans bien des grammairiens qui l'ont précédé. Tout en étant vigoureusement attaché à Boccace comme référence indiscutable, Mambelli refuse les archaïsmes avemo/semo, les idiotismes voi amavi, voi solevi, la forme populaire courante io amavo (Vitale 1978, p. 198).
Influence exercéeSur Corticelli (1670-1758) de façon diffuse à l'intérieur d'une tradition normative toscane (Vitale 1978, p. 247), mais le regroupement de la matière y est différent. Trabalza (1905, p. 347, note 1) cite des auteurs mineurs ayant repris son classement alphabétique. Puoti rédigea avec ses élèves un trattato delle particelle della lingua italiana (1938) sur le modèle du Cinonio (Vitale 1978, p. 382). L'ouvrage revêt un certain prestige aux yeux de membres de la Crusca, ainsi de Carlo Dati (1619-1676) (voir 1711, p. XII); il est cité dans le 3e dictionnaire de la Crusca sur initiative de F. Redi, archiconsul de la Crusca de 1678 à 1690 (Vitale 1978, p. 191), puis éliminé dans la 4e édition (Vitale 1978, p. 310).
Renvois bibliographiques→ Références
Anonyme 1957; Migliorini B. 1978 {p. 458 et suiv.}; Poggi Salani T. 1988 {p. 779}; Trabalza C. 1908 {p. 319, 323-25, 347}; Vitale M. 1978 {p. 191, 310}
Rédacteur

Camugli-Gallardo, Catherine

Création ou mise à jour1998