CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Dell'Arte e del Metodo delle lingue

Barba, Giovanni

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires italiennes [3214]
Auteur(s)

Barba, Giovanni

Datation: 1690-1749

Érudit italien, né à Naples, mort à Bitonto. Il étudia le droit canonique et civil à l'Université de Naples où il enseigna longtemps. Membre du tribunal ecclésiastique de cette ville, Barba se rendit à Rome pour obtenir le sacerdoce et, après l'élection du pape Clément XII (1730), il devint le secrétaire de la Congrégation des études. A partir de 1737 et jusqu'à sa mort, il fut évêque de Bitonto (Bari).

Titre de l'ouvrageDell'Arte e del Metodo delle lingue, di Monsignor Giovanni Barba, alla Santità di N.S. Papa Clemente XII, Libri III
Titre traduitDe l'art et de la méthode des langues, de Monseigneur Giovanni Barba, pour Sa Sainteté Clément XII, III livres
Titre courtDell'Arte e del Metodo delle lingue
Remarques sur le titre
Période|18e s.|
Type de l'ouvrageIntroduction pour une grammaire philosophique. Des trois livres annoncés, il n'écrivit que le premier.
Type indexéGrammaire raisonnée
Édition originale1734, Roma, pour Giovanni Zempel auprès de Monte Giordano (c'est la première et unique édition du texte).
Édition utiliséeRoma, pour Giovanni Zempel auprès de Monte Giordano, 1734. Biblioteca Universitaria Pisa [Misc. 84.3].
VolumétrieIn-4°, 96 pages [2 feuillets non paginés]; 1090 signes par page (il y a aussi des notes en pied de page et des petits résumés en marge de chaque paragraphe).
Nombre de signes104640
Reproduction moderne
Diffusion
Langues ciblesIl s'agit d'une grammaire générale, d'une méthode universelle orientée surtout vers l'apprentissage des langues classiques
MétalangueItalien; citations d'auteurs dans le texte: seulement en traduction italienne; dans les notes: latin, grec (toujours avec la traduction en latin) et français.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageAprès la dédicace et l'introduction (p. 1-7), suivent LXXII paragraphes, que l'on peut diviser ainsi: § I-XXX (p. 9-44): critique des instruments traditionnels pour apprendre les différentes langues, c'est-à-dire des grammaires et des dictionnaires, qui se limitent à fournir des indications superficielles sans saisir le véritable corps de la langue. L'usage ne peut pas non plus à lui seul servir, parce qu'il varie trop selon le temps et le lieu. Pour dépasser ces limites, il faut que l'art établisse une forme certaine et sûre à imiter. § XXX-LXXII (p. 44-96): définition de l'art de la grammaire selon Dante: "inalterabile conformità di parlare in diversi tempi e luoghi" [inaltérable conformité de parler en divers temps et lieux]; le principe de cette grammaire est la raison, qui se trouve au-dessus de toutes les manifestations particulières des langues. La linguistique (entendue comme l'ensemble de la rhétorique, de la dialectique et de la poétique) doit se conjuguer avec la logique pour obtenir un fondement stable. Aristote avait déjà soutenu l'unité de ces disciplines et le rationalisme cartésien confirme aujourd'hui leur rapport "circulaire" et leur unité profonde.
Objectif de l'auteur"Non di questa o di quella delle lingue morte o viventi, ma di esse tutte il metodo io intendo additare." [Non de telle ou telle langue morte ou vivante, mais de l'ensemble d'entre elles, j'entends montrer la méthode.] Barba s'oppose aux normes qui ne règlent que les accidents du langage, pour fonder une grammaire rationnelle concernant les "idées pures" de l'art de la langue.
Intérêt généralIntérêt théorique fort (il s'agit du premier traité de grammaire philosophique en Italie).
Parties du discoursL'ouvrage ne contient pas de traitement spécifique du discours parce que le texte est seulement une introduction théorique à une grammaire qui n'a pu être composée.
Innovations term.Aucune.
Corpus illustratifExemples tirés d'auteurs italiens et d'auteurs anciens (grecs et latins).
Indications compl.L'œuvre représente le point de rencontre de la tradition rhétorique et érudite italienne avec les principes rationalistes; elle montre la continuité entre la pensée classique et la logique moderne. Dans ce cadre, cependant, l'auteur affirme la supériorité des anciens qui comprennent mieux la raison de chaque art.
Influence subieIl y a beaucoup de références érudites, historiques et philosophiques, mais les principaux ouvrages de référence sont: le De Oratore de Cicéron, le De Vulgari Eloquentia de Dante, l'Art de parler de Bernard Lamy. Barba a subi l'influence de la Grammaire générale et raisonnée de Port-Royal, mais il ne la cite pas directement.
Influence exercéeGiovanbattista Vico apprécia la cohérence de cette œuvre; pour rencontrer une tentative analogue, mais indépendante, de grammaire philosophique, il faudra attendre la grammaire de Andrea Martignoni, Nuovo metodo per la lingua italiana estensivo a tutte le lingue [Nouvelle méthode pour la langue italienne extensible à toutes les langues], Milan, 1755.
Renvois bibliographiques→ Références
Martinelli L. 1964; Natali G. 1944 {p. 532}; Pennisi A. 1987 {p. 54-58}; Trabalza C. 1903; Trabalza C. 1908 {p. 361-363}
Rédacteur

Pistolesi, Elena

Création ou mise à jour1998