CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Gramatica ragionata della lingua italiana

Soave, Francesco

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires italiennes [3217]
Liens

Biblioteca Italiana (éd. électronique 2006)

Auteur(s)

Soave, Francesco

Datation: 1745-1806

Homme de lettres suisse italien, né à Lugano, mort à Pavie, membre de l'ordre religieux des Somaschi, qui a enseigné à Milan au Lycée de Brera. Directeur général de l'enseignement primaire en Lombardie, il quitta Milan lors de l'arrivée des Français en 1795 et rentra à Lugano, enseigna au Collège des Somaschi de Saint Antoine où il eut comme élève Alessandro Manzoni. Revenu en Italie à partir de 1803, il obtint la chaire d'Analyse des idées à l'Université de Pavie. Il fut l'auteur de nombreux ouvrages didactiques (Novelle morali, Milano, Motta, 1786), philosophiques (La filosofia di Kant esposta ed esaminata, Modena, Soliani, 1803) et poétiques (L'Apoteosi, Gli Elisi, Marco Curzio) publiés après sa mort.

Titre de l'ouvrageGramatica ragionata della lingua italiana
Titre traduitGrammaire raisonnée de la langue italienne
Titre courtGramatica ragionata della lingua italiana
Remarques sur le titre
Période|18e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire descriptive traditionnelle, surtout morphologique, comprenant toutefois un chapitre sur la syntaxe
Type indexéGrammaire descriptive
Édition originale1771, Parma, Fratelli Faure Librai di S.A.R.
Édition utilisée1771, Parma, Fratelli Faure Librai di S.A.R.
Volumétrie12 x 18,5 cm, 304 pages, environ 800 signes par page.
Nombre de signes240000
Reproduction moderne
DiffusionNombreuses rééditions en Italie et dans la Suisse italienne pendant tout le 19e s.
Langues ciblesItalien
MétalangueItalien
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageIntroduction: les parties du discours en général (p. 1-11); 1. Nom et pronom (12-79), 1.1 Noms particuliers et universels (15), 1.2 Les substantifs physiques et métaphysiques (19), 1.3 Les genres (22), 1.4 Le nombre (27), 1.5 Les déclinaisons (32), 1.6 L'article et les adjectifs, 1.7 Les noms altérés (53), 1.8 Les pronoms (58); 2. Le verbe et le participe (80-146), 2.1 Les nombres et les personnes (80), 2.2 Les temps (83), 2.3 Les modes (88), 2.4 Les verbes transitifs et intransitifs (95), 2.5 Les auxiliaires (98), 2.6 La conjugaison des verbes réguliers (108), 2.7 Les verbes irréguliers (119), 2.8 Les verbes défectifs (132), 2.9 Les verbes remplaçant des noms (134), 2.10 Le participe, le gérondif et les noms verbaux (142); 3. L'adverbe, la préposition, la conjonction, les interjections (147-197); 4. La syntaxe (198-281), 4.1 L'accord des parties du discours, adjectifs et substantifs, verbe et sujet, nom et verbe (198), 4.2 L'ordre des parties du discours, c'est-à-dire la construction (224), 4.3 Les figures grammaticales (237), 4.4 Les synonymes (251), 4.5 Les mots qui expriment plusieurs idées (265); 5. L'orthographe (282-304).
Objectif de l'auteurÉtudier le génie et l'usage de la langue italienne. Définir et illustrer les règles universelles de l'italien, la 'norme', séparées des aspects extravagants et arbitraires, la 'parole'. Grammairiens de référence: MM. Lancelot et Du Marsais; Buonmattei, Cinonio, Corticelli, Soresi ainsi que les meilleurs auteurs de la littérature italienne.
Intérêt généralLes positions de l'auteur s'inscrivent dans le courant réformateur de l'enseignement de la grammaire italienne soutenu par la Congrégation des Somaschi au 18e s. (voir G. B. Riva, Methodus studiorum ad usum Congregationis de Somascha…) qui s'opposait à la ligne traditionnelle et conservatrice de la Ratio atque institutio studiorum des Jésuites.
Parties du discoursMalgré les propos théoriques déclarés de son auteur dans la Préface, la Gramatica ragionata est assez contradictoire. Le Père Soave proscrit parfois les phénomènes innovateurs de l'italien et défend les formes archaïques. Ainsi sont exclues les formes de 3e pers. du sing. et du plur. sujet lui, lei, loro; la forme pronominale indirecte gli est acceptée uniquement pour le singulier, exclue pour le pluriel; la terminaison -a de la 1re pers. sing. de l'imparfait indicatif est préférée à -o, même si celle-ci est considérée "plus régulière". Dans d'autres cas, par contre, des formes archaïques (par ex. les terminaisons verbales -assimo, -essimo, -issimo) sont considérées comme erronées. Enfin, dans la plupart des cas, l'auteur admet soit les formes archaïques soit les formes innovatrices, par ex. sieno et siano, ou encore sarebbono, sariano et sarebbero.
Innovations term.Pas d'observation particulière.
Corpus illustratifLes références aux auteurs de la littérature italienne sont limitées à Petrarque et Boccace. Dans la syntaxe, par contre, le Père Soave suit les critères illuministes de linéarité et rationalité, il privilégie la séquence sujet-verbe-objet: la clarté et l'harmonie, écrit-il, sont ses buts principaux.
Indications compl.
Influence subieIl s'agit d'un ouvrage typique de transition, témoignage conséquent de la "crise linguistique" du 18e s. D'une part, nous trouvons des références à la Grammaire de Port-Royal et aux grammairiens philosophes de l'Encyclopédie, de l'autre à des grammairiens italiens innovateurs, tel Benedetto Buonmattei, ou conservateurs, tel Salvatore Corticelli.
Influence exercéeL'influence de la Gramatica ragionata fut grande sur plusieurs grammairiens italiens du début du 19e s., parmi eux l'abbé Antonio Fontana et Stefano Franscini.
Renvois bibliographiques→ Références
Brizzi G. P. 1982; Matarrese T. 1996; Patota G. 1993; Rossi Ichino C. 1977
Rédacteur

Bianconi, Sandro

Création ou mise à jour1998