CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Degli Avvertimenti della lingua

Salviati, Leonardo

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires italiennes [3233]
Auteur(s)

Salviati, Leonardo

Datation: 1539-1589

Écrivain italien, né et mort à Florence, chevalier de l'ordre de Santo Stefano (1569-75), membre de l'Accademia fiorentina (dont il est élu consul en 1566) et fondateur à l'automne 1582 de l'Accademia della Crusca, dont le Vocabolario, premier dictionnaire encyclopédique de l'italien moderne, publié en 1612, après vingt ans de travail, «s'en remet pour les règles, préceptes ou détails grammaticaux» et pour l'orthographe, «à ce qu'en a écrit le chevalier Lionardo Salviati» (Premessa). Sa première œuvre est l'Orazione in lode della fiorentina favella (Discours pour louer le parler florentin, Florence, 1564), où il invite ses collègues académiciens à s'engager pour redonner au florentin le primat qui était jadis le sien. Remarquable orateur, plusieurs de ses discours, prononcés à l'Académie ou à l'occasion d'événements particuliers (notamment de funérailles: mort de Michelange, de ses amis B. Varchi et l'helléniste P. Vettori, de Côme 1er lui-même), ont été imprimés en recueil de son vivant (Il primo libro delle orazioni del Cavalier Lionardo Salviati, Florence, 1575). Salviati a aussi publié des leçons et traités (De' dialoghi d'amicizia, 1564; Della poetica, 1575), une comédie (Il Granchio, 1566; l'autre La Spina, est parue posthume en 1592), plusieurs pamphlets contre le Tasse, pourtant défendu à l'époque par les aristotéliciens contre l'Arioste. D'autres œuvres importantes sont restées manuscrites: la traduction littérale commentée de la Poétique d'Aristote (aujourd'hui à la Biblioteca nazionale centrale de Florence), un florilège de Proverbes toscans, outre des corrections au Pastor Fido de Guarini et une petite grammaire. Dans son édition du Décaméron (1582), fondée sur le codex Mannelli et réimprimée une dizaine de fois jusqu'au milieu du siècle suivant, il respecte les variantes du texte tout en modernisant les formes latinisantes. Parmi les autres classiques édités par Saviati, citons Lo specchio di vera penitenza de Jacopo Passavanti, 1585.

Titre de l'ouvrageDegli Avvertimenti della lingua sopra'l "Decamerone". Volume Primo del cav. Lionardo Salviati, diviso in tre libri, Del secondo volume degli Avvertimenti della lingua sopra il "Decamerone"
Titre traduitDes avertissements sur la langue à propos du "Décaméron", Volume premier du chevalier Lionardo Salviati, divisé en trois livres, Du second volume des avertissements sur la langue à propos du "Décaméron"
Titre courtDegli Avvertimenti della lingua
Remarques sur le titreLe titre renvoie au travail linguistique mené sur le Décaméron par Salviati pendant plus de dix ans, d'abord comme membre de la commission chargée en 1571 par le duc Côme 1er d'arranger le recueil des cent nouvelles de Boccace (rassettatura) pour en rendre le texte acceptable par l'Inquisition (qui l'avait mis à l'index en 1570), puis à titre personnel. La version arrangée sort en 1573 chez Giunti, suivie un an plus tard d'Annotazioni e discorsi sopra alcuni luoghi del Decamerone publié au nom de la commission par V. Borghini; dans la foulée, Salviati prépare sa propre édition du Décaméron qu'il publie en 1582 (Il Decamerone di messer G. Boccacci, cittadino fiorentino, di nuovo ristampato e riscontrato in Firenze con testi antichi e alla sua vera lezione ridotto) et rédige les Avvertimenti. Malgré le titre, toutefois, Salviati ne se limite pas du tout à l'œuvre de Boccace, mais s'appuie sur un corpus énorme, presque une encyclopédie de la prose italienne des premiers siècles.
Période|16e s.|
Type de l'ouvrage
Type indexéGrammaire didactique | Grammaire descriptive
Édition originale1584, Venise, presso Domenico e Gio. Battista Guerra, fratelli (vol. 1). 1586, Florence, nella Stamperia de' Giunti (vol. 2).
Édition utilisée1584, Venise, presso Domenico e Gio. Battista Guerra, fratelli; 1586, Florence, nella Stamperia de' Giunti (exemplaires de la Biblioteca universitaria de Pise). 1712, Naples, nella Stamperia di Bernardo-Michele Raillard (Degli Avvertimenti della lingua sopra il Decamerone, volume primo e volume secondo) (exemplaire de la Biblioteca universitaria de Pise). 1809-1810, Milan, Società Tipografica de' Classici Italiani (Degli avvertimenti della lingua sopra 'l Decameron libri due, dans Opere del cavaliere Lionardo Salviati, vol. III et IV).
VolumétrieVol. 1, livre 1 et 2: 352 p.; livre 3: 404 p.; vol. 2: 374 p. Total 1130 p., entre 1 200 000 et 1 250 000 signes (répartis à 70% environ pour le vol. 1 et 30% pour le vol. 2)
Nombre de signes1225000
Reproduction modernePas d'édition au 20e s.
DiffusionPas de manuscrit connu. Les deux volumes des Avertissements occupent les tomes quatre et cinq de la monumentale anthologie grammaticale en six volumes publiée en 1644 à Venise Della favella nobile d'Italia. Lettura necessaria per chi vuole bene scrivere, e parlare in questa lingua, tandis que certaines des opinions de Salviati sur la langue figurent, avec celles de Muzio, Doni, Dolce, Cittadini et du Subasiano, dans le tome premier. La dernière édition remonte au début du 19e s. (v. ci-dessus).
Langues ciblesItalien
MétalangueItalien
Langue des exemplesVulgaire toscan
Sommaire de l'ouvrageVolume 1, Livre 1 (divisé en 15 chapitres) «Où l'on rend compte en détail de la correction et de l'écriture» du Décaméron réimprimé en 1582. Livre 2 (divisé en 22 chapitres) Considérations diverses sur les langues en général et le florentin en particulier. Livre 3 Des lettres et de l'orthographe: chap. 1 (divisé en 20 particules) De la lettre, chap. 2 (divisé en 41 particules) De l'orthographe, chap. 3 (divisé en 19 particules) Des lettres en ce qui concerne l'orthographe, chap. 4 (divisé en 26 particules) De l'orthographe des mots et leurs membres, et de celle des parties du discours.
Volume 2, Livre 1 (divisé en 19 chapitres) Du nom: chap. 1 Division du nom, chap. 2-18 Les différentes catégories de noms et les accidents du nom, chap. 19 Dell'accompagnanome [Article indéfini]. Livre 2 (divisé en 22 chapitres) Du vice-cas et de l'article: chap. 1 Où l'on rend compte de l'ordre du traité, chap. 2 (divisé en 14 particules) Del Vicecaso [Du vice-cas], chap. 3 Qu'est-ce que l'article, chap. 4 Que l'article est chose vaine, selon ce qu'en disent certains modernes…, chap. 5 De la force, de la fonction et de l'effet de l'article, chap. 6-20 emploi ou non de l'article devant les noms, chap. 21 De la place de l'article, chap. 22 (divisé en 5 particules) Des formes de l'article chez les Toscans.
Objectif de l'auteurL'auteur se propose de composer une grammaire systématique, approfondie et détaillée de la langue littéraire italienne en dédiant aux éléments (lettres) et aux partie du discours choisies un livre entier et en se fondant sur l'analyse d'un corpus littéraire énorme, de la fin du 13e au début du 15e s.
Intérêt généralÀ la différence de la petite grammaire, ces avertissements sont remarquables et de premier intérêt. Le corpus analysé est de loin le plus vaste de toute la grammaire italienne de la Renaissance. Embarrassantes et donnant lieu à des confusions, les inadéquations entre son et lettre – notation par une même lettre de plusieurs sons différents (c ou g, s ou z), plus d'un son dans la prononciation d'une lettre (les consonnes «doubles» x ou z) – sont souvent mentionnées, parfois discutées, mais ne mènent qu'exceptionnellement à la distinction nette entre lettres et phonèmes, lettere et voci delle lettere (figurae literarum et pronuntiationes earum chez Priscien): dans le chap. 1 du livre 3, Salviati affirme que les lettres en usage «dans notre vulgaire» ne dépassent pas le nombre de 21, mais que leurs «sons» ou «prononciations» sont «au moins 32». La fonction de l'article défini se fait jour lentement: après qu'Alberti, puis Acarisio et Castelvetro eurent établi son lien avec la détermination du nom qu'il précède, Delminio, sa valeur universalisante, Castelvetro, son équivalence dans certains cas avec le démonstratif (ce qui permet de les ranger tous deux dans une catégorie grammaticale des déterminants), Salviati affirme sa valeur généralisante ou au contraire individualisante. Avec Citolini, Salviati est le seul grammairien italien de la Renaissance à reconnaître en uno/una davantage qu'un numéral, et le chap. 19 du livre 1 du second volume (Dell'Accompagnanome) est le premier traité sur l'article indéfini dans une grammaire italienne.
Parties du discoursSalviati en traite seulement trois (nom, article, et marque de cas, catégorie reprise de Bembo). Selon Fontanini (1803, p. 49, n. 1), Cambi, dans son oraison funèbre pour Salviati, mentionne un troisième volume des Avertissements (sur un sujet inconnu), qui n'a pas été publié ni retrouvé. Il s'agit peut-être du Vocabolario toscano évoqué par Salviati lui-même, dont on n'a plus trace.
Innovations term.Beaucoup de créations qui aujourd'hui ne sont plus en usage: ammorzamento ‘élision’, cadenza ‘terminaison’, composto ‘affriqué’, disteso / raccolto ‘descendant / montant (dit d'une diphtongue)’, estinguersi ‘s'effacer (dit d'une voyelle en hiatus)’, estinguimento ‘élision, aphérèse’, indifferente ‘épicène’, infranto ‘mouillé, palatalisé (dit du groupe gn)’, morbido / rotondo ‘palatal / vélaire (dit du c)’, movimento ‘articulation’, schiacciato ‘palatal (dit du groupe ch suivi de i et de voyelle)’, sostegno ‘mot exprimé ou sous-entendu, sur lequel un autre mot de la phrase s'appuie ou dont il dépend’. Premières attestations de precedere ‘précéder, être placé devant’ et quadrittongo ‘quadriphtongue’.
Corpus illustratifLe plus vaste, et de loin, de toutes les grammaires italiennes de la Renaissance. L'index final du second volume – Tavola de' titoli de' libri del miglior secolo, che si citano in questi volumi degli avvertimenti, cioè dall'anno 1300, o poco addietro, fino all'anno 1400, ordinata per alfabeto [«Table des titres des livres du meilleur siècle cités dans ces volumes des avertissements, c'est-à-dire de l'année 1300, ou un peu avant, jusqu'à l'année 1400, par ordre alphabétique»] – ne comprend pas moins de 141 titres, soit davantage que toutes les grammaires précédentes réunies (à titre de comparaison, Bembo suit avec 26 œuvres ou recueils, de 20 auteurs), presque exclusivement de textes en prose (dont des adaptations de textes poétiques), de tous les genres: traductions diverses en Vulgaire d'œuvres antiques et médiévales (Bible, notamment Genèse et Évangiles, Lucain, Lettres de Sénèque, Énéide de Virgile en prose, De inventione et Rhetorica de Cicéron, Vies de Plutarque, De la consolation de Boëce), moralités et hagiographies, prêches, littérature grecque et bretonne (Fables d'Ésope, Table ronde), nouvelles italiennes, récits de voyage, miscellanea, biographies, chroniques et livres d'histoire grecque ou latine (histoire d'Apollonius, première et troisième décades de Tite Live, Conjuration de Catilina et Jugurtha de Salluste), lettres et épîtres, livres de compte, codes et textes juridiques, traités politiques ou scientifiques (Convivio, Trattato di Repubblica, Serapione, delle medicine semplici, Trattato de' frutti e beni della lingua), commentaires littéraires (Comento sopr'a Dante de Francesco da Buti pisano), etc.
Indications compl.La mise à l'écart de la poésie (notamment de la Comédie de Dante, représenté par le seul Convivio, et du Chansonnier et des Triomphes de Pétrarque, totalement absent), est unique à la Renaissance (exception faite évidemment des quelques grammaires qui renoncent aux citations).
Influence subieSalviati fait référence pour la doctrine des lettres au Cratyle de Platon et à la Poétique d'Aristote (I 3 1 5 et I 3 1 6). Certaine est l'influence de Giambullari (nomi renditivi et partitivi), et de «l'Autor della Giunta» (Castelvetro), à qui Salviati fait plusieurs fois allusion (une langue idéale exprimerait chaque relation syntaxique avec une désinence différente; traitement de l'article en général et trois valeurs logiques de l'article défini en particulier).
Influence exercéeAu moins sur Benedetto Buonmattei au siècle suivant.
Renvois bibliographiques→ Références
Brown P. M. 1974; Cialdini F. 2010; Engler R. 1975; Engler R. 1986; Fontanini G. 1803; Gargiulo M. 2007; Gargiulo M. 2009; Trabalza C. 1908; Vitale M. 1986
Rédacteur

Vallance, Laurent

Création ou mise à jour2015-08