CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Henrici Ludolfi grammatica russica

Ludolf, Heinrich Wilhelm

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires des langues slaves: russe [3411]
Liens

Google Livres (éd. 1696)

Auteur(s)

Ludolf, Heinrich Wilhelm

Datation: 1655-1712

Diplomate allemand. Neveu du célèbre orientaliste, correspondant de Leibniz, Hiob Ludolf, il devient secrétaire auprès de l'ambassadeur du Danemark à Londres, puis auprès du prince Georges de Danemark, proche des milieux piétistes allemands. C'est par leur intermédiaire qu'il partira en Russie en janvier 1693, avec pour mission de favoriser la compréhension entre les chrétiens de différentes confessions. Auteur d'un mémoire sur l'état des chrétiens dans le Levant.

Titre de l'ouvrageHenrici Wilhelmi Ludolfi grammatica russica quae continet non tantum praecipua fundamenta russicae linguae, verum etiam manuductionem quandam ad grammaticam slavonicam. Additi sunt informa dialogorum modi loquendi communiores, germanice aeque ac latine explicati, in gratiam eorum qui linguam latinam ignorant. Una cum brevi vocabulario rerum naturalium.
Titre traduitGrammaire russe de Henri Wilhelm Ludolf contenant non seulement les principes fondamentaux de la langue russe, mais aussi un guide de grammaire slavonne. Sont ajoutés sous formes de dialogues les modes d'expression les plus communs, expliqués en latin et en allemand, à l'attention de ceux qui ignorent la langue latine. Avec un petit vocabulaire des choses de la nature.
Titre courtHenrici Ludolfi grammatica russica
Remarques sur le titre
Période|17e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire comparée slavonne et russe.
Type indexéGrammaire contrastive
Édition originale1696, Oxford, E Theatro Sheldoniano.
Édition utiliséeFac-similé, Unbegaun, 1959.
VolumétrieNombre de pages: [14] + pages 1-97 + [4], page de garde avec illustration. 880 signes par page environ.
Nombre de signes85000
Reproduction moderne1937, Larin, 1959, Unbegaun, Oxford University Press.
DiffusionL'ouvrage est vite devenu une rareté bibliographique, car il n'a pas été réédité.
Langues ciblesRusse, slavon
MétalangueLatin (+ allemand dans les dialogues)
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageGlossaire des termes employés dans la grammaire (p. 1-3); Slavonismes et russismes (4-5); Chap. 1: Graphie et orthographe (6-10), chap. 2: Le nom et l'adjectif (11-2 1) chap. 3: Le pronom (21-26); chap. 4: Le verbe (26-40), L'adverbe (40-4 1); chap. 5 La préposition et la conjonction (42); Expressions variées (43-81), dont "De la construction des prépositions" (43-46), puis expressions et dialogues regroupés thématiquement à la manière d'un manuel de conversation: Formules de politesse, De la nourriture… Du culte divin (68-81); cardinaux (82); Vocabulaire des choses naturelles (83-90). La présente édition contient en outre un passage sur l'histoire du milieu et des hommes de Russie.
Objectif de l'auteurRendre la langue accessible aux étrangers (voyageurs, commerçants), favoriser la compréhension entre les différentes religions chrétiennes.
Intérêt généralPremière description de la langue russe vernaculaire.
Parties du discours8 parties du discours (nom, pronom, verbe, participe, adverbe, préposition, conjonction, interjection). Le participe est identifié comme partie du discours, mais pas traité (ni avec l'adjectif, ni avec le verbe).
Innovations term.Reprise de la terminologie élaborée à partir de la grammaire grecque dans les grammaires slavonnes, mais volonté d'adaptation à une langue parlée (grande part faite à la syntaxe à l'occasion de la présentation des paradigmes).
Corpus illustratifTrès dense et varié, en grande partie créé par l'auteur: phrases de la langue parlée vivante, maximes religieuses (la correction des phrases russes a été mise en cause au 19e s., cf. Bulič).
Indications compl.Mise en rapport du slavon et du russe vernaculaire, notamment dans la graphie et la prononciation, explicitation des emplois de la forme contracte de l'adjectif, opposition des formes verbales suffixées à valeur indéterminée et des formes primitives à valeur déterminée. Ludolf insiste sur la complémentarité des formes relevant des 2 espèces (esquisse de l'opposition aspectuelle).
Influence subieReprise des innovations terminologiques introduites par Smotrickij. On peut faire l'hypothèse d'une influence des grammaires des langues sémitiques (système des temps).
Influence exercéeInfluence très nette sur Sohier, Grammaire et Methode russes et françoises (1724), sur le courant des grammaires du lycée de l'Académie (Glück, Adodurov, Pause); intérêt souvent nié jusqu'au 19e s. (on lui reproche son manque de fiabilité d'un point de vue philologique), l'ouvrage est redécouvert au 20e s. (Grunskij en décèle l'influence sur Lomonosov) et republié par Larin et Unbegaun.
Renvois bibliographiques→ Références
Archaimbault S. 1995; Bulič S. K. 1904; Grunskij N. K. 1911; Larin B. A. 1937; Larin B. A. 1948; Simmons J. S. 1950; Unbegaun B. O. 1958; Uspenskij B. A. 1987; Uspenskij B. A. 1994; Živov V. M. 1996
Rédacteur

Archaimbault, Sylvie

Création ou mise à jour1998