CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Novejšee načertanie pravil Rossijskoj grammatiki

Ornatovskij, Ivan

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires des langues slaves: russe [3419]
Auteur(s)

Ornatovskij, Ivan

Datation: fl. 1810

Ecclésiastique ukrainien, sur lequel on possède très peu de renseignements biographiques. Né en 1783 ou 84, formé au séminaire de Katérynoslav, puis au collège de Kharkiv (ex-Kharkov); stagiaire de l'Académie Mohyla à Kiev. Professeur au collège de Kharkiv en 1808, où il enseigne le grec, la grammaire et les mathématiques.

Titre de l'ouvrageNovejšee načertanie pravil Rossijskoj grammatiki, na načalax vseobščej osnovannyx
Titre traduitNouveau schéma des règles de la grammaire russe, basées sur les principes de la grammaire générale
Titre courtNovejšee načertanie pravil Rossijskoj grammatiki
Remarques sur le titre
Période|19e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire descriptive des faits de langue russe, à travers le cadre de la grammaire générale européenne.
Type indexéGrammaire descriptive | Grammaire générale
Édition originale1810, Kharkov, Typographie de l'Université.
Édition utiliséeReprint: 1984, Biedermann, J. & Freidhof, G. ed.: Texts and studies on Russian Universal Grammar, Vol. 1, München, Verlag Otto Sagner.
Volumétrie10 pages préliminaires (I-X) + 311 pages Nombre moyen de signes par pages: 1200.
Nombre de signes350000
Reproduction moderneReprint: 1984, Biedermann, J. & Freidhof, G ed.: Texts and studies on Russian Universal Grammar, Vol. 1, München, Verlag Otto Sagner.
Diffusion
Langues ciblesRusse
MétalangueRusse et latin (traduction fréquente des termes du métalangage donnée entre parenthèses).
Langue des exemplesQuelques exemples en des langues autres que le russe.
Sommaire de l'ouvragePréambule consacré au langage en général: De la vertu du langage humain, De l'origine et des progrès du langage, Du langage en général, De l'écriture, De l'imprimerie, puis aux propriétés et à l'histoire de la langue slavonne-russe, enfin à la grammaire en général (p. 3-41). 1re partie: Etymologie (p. 42-216) comprenant le nom (55-92), l'adjectif (92-100), les numéraux (101-109), le pronom (109-117), le verbe (117-202, soit 6 chapitres), l'adverbe, la préposition et la conjonction (206-212); selon la même organisation: 2e partie, Syntaxe (217-262); 3e partie, Accentuation (263-284), puis Orthographe (285-311).
Objectif de l'auteurSuite à la création d'un enseignement de la grammaire générale dans les classes supérieures de l'Empire russe (décret de 1804), le manuel poursuit un triple but: 1) réactualisation d'une grammaire générale en langue russe; 2) description d'une langue normée qui puise sa richesse dans son ancienneté et dans les Belles-Lettres (Slovesnost'); 3) exaltation des qualités de cette langue et de la littérature qu'elle contribue à produire.
Intérêt généralOmatovskij organise dans un vaste préambule la synthèse des grandes idées répandues en Europe sur l'origine du langage, des langues et de l'écriture. Il a accordé une place aux théories esthétiques, notamment aux théories de l'imitation de la nature, à la distinction des signes naturels et arbitraires, propres à chaque langue. Des passages entiers sont repris à Hugh Blair, via la grammaire de Rižskij, également publiée à Kharkov.
Parties du discours9 parties du discours (nom, adjectif, numéral, pronom, verbe [parties fléchies]; adverbe, préposition, conjonction, interjection); l'adjectif et le numéral font l'objet d'un classement à part, à l'inverse du participe qui est inclus dans le verbe. Les parties du discours sont définies positivement et/ou négativement: le nom est la partie du discours principale et la plus importante, car il est la représentation des choses existant dans la nature et dont la destruction ferait de notre raison une potentialité inactive et inutile. De même, la prise en compte de l'adjectif et du numéral au titre des parties du discours est-elle justifiée par le fait que leur absence constituerait un manque.
Innovations term.L'autonomisation de l'adjectif et du numéral entraîne le recours au mot slovo prilagatel'noe (mot adjectif, vox adiectiva) et slovo čislitel'noe (mot numéral, vox numerativa), au lieu de imja prilagatel'noe (nom adjectif). Le seul nom (imja) désigne clairement le substantif. Cette innovation ne sera pas retenue. Contribution à la propagation et à l'enrichissement d'une terminologie logique qui avait été introduite par Barsov (par exemple: čast' reči… pripisyvajuščaja k podležaščemu skazuemoe: "partie du discours… assignant au sujet un prédicat)".
Corpus illustratifNombreux exemples, mots ou phrases. Priorité donnée à la belle langue, volonté éducative des exemples ("le Méchant ne triomphe pas longtemps"), exaltation de la langue russe et de la Russie ("La Russie est le plus vaste état au monde", "Un étranger parle mal le russe"), quelques exemples comparés repris à différentes langues (dans le préambule).
Indications compl.
Influence subieInfluence revendiquée: Adelung, Blair, Quintilien (pour l'organisation de l'énoncé), Lomonosov; influence implicite, inscription dans une tradition: l'introduction reprend presque littéralement celle de Ivan Rižskij dans l'ouvrage Vvedenie v krug slovesnosti (1806), elle-même adaptée des Leçons de rhétorique et de Belles-Lettres de Hugh Blair (trad. russes 1791 et 1799). Forte influence de la grammaire générale, réactualisation de l'idée lomonosovienne d'une grammaire générale en russe.
Influence exercéeLa classification des 9 parties du discours sera souvent reprise (cf. Berezin 1979, p. 50), influence sur Nicolas Greč. L'ouvrage est considéré comme la grammaire représentative du courant des grammaires générales russes.
Renvois bibliographiques→ Références
Archaimbault S. 1995; Berezin F. M. 1979; Biedermann J. & Friedhof G. (éd.) 1984; Wakulenko S. 1993
Rédacteur

Archaimbault, Sylvie

Création ou mise à jour1998