CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Sintaksis russkogo jazyka

Šaxmatov, Aleksej Aleksandrovič

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires des langues slaves: russe [3425]
Auteur(s)

Šaxmatov, Aleksej Aleksandrovič

Datation: 1864-1920

Professeur et linguiste russe. Elève du linguiste russe Fortunatov, professeur à l'université de Saint-Pétersbourg, auteur de très nombreux ouvrages dans les domaines de la phonétique (Loi phonétique de Šaxmatov, selon laquelle l'accent descendant est incompatible avec une syllabe non initiale), dialectologie, histoire de la langue, étude des textes anciens; célèbre pour ses contributions à l'étude de la syntaxe du russe. Académicien en 1894, il sera chargé de la révision du dictionnaire de l'Académie, à la mort de Grot. Les simplifications orthographiques qu'il avait préconisées en 1904 une réforme orthographique seront appliquées en 1918 (Décret Lunačarskij, applicable au 1er/14 janvier 1918).

Adaptateur(s)

Istrina, Eugène [1]

[1] Edition posthume réalisée à partir des fragments laissés par l'auteur sous la direction de Eugène Istrina.

Titre de l'ouvrageSintaksis russkogo jazyka
Titre traduitSyntaxe du russe
Titre courtSintaksis russkogo jazyka
Remarques sur le titre
Période|20e s.|
Type de l'ouvrageOuvrage à caractère scientifique, description théorique, aussi organisée qu'exhaustive, de la syntaxe du russe moderne.
Type indexéGrammaire raisonnée | Grammaire théorique | Syntaxe
Édition originaleEdition posthume, réalisée dans le cadre du bicentenaire de la fondation de l'Académie des Sciences (1925), Léningrad, Izd. Akademii Nauk [Ed. de l'Académie des Sciences].
Édition utilisée1re édition Léningrad, Izd. Akademii Nauk [Ed. de l'Académie des Sciences], 2 vol: vol. 1 (1925) Učenie o predloženii i o slovosočetanijax [Etude de la proposition et des collocations]. Vol. 2 (1927) Učenie o častjax reči [Etude des parties du discours].
VolumétrieVol. 1: [6] + 441 + [4] pages, nombre moyen de signes par page: 2000. Vol. 2: [3] + 212 + [2] p., nombre moyen de signes par page: 3000.
Nombre de signes1500000
Reproduction moderneReproduction de l'édition d'Istrina, La Haye, 1963.
Diffusion
Langues ciblesRusse
MétalangueRusse
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageTome 1: I-Analyse de la Proposition: Introduction (1-31), La proposition à un composant (32-117), La proposition à deux composants non accordés (118-144), La proposition à deux composants accordés (145-253), Adresse (253-258), Incises (258266), Mots repris à des propositions voisines (266); Il-Analyse des collocations: Introduction (267-272), L'apposition (272-283), La définition (283-304), Le complément simple (304-344), Le complément formé d'un substantif et d'un adjectif (344-353), Le complément relatif (353-393), Le verbe complément (393-400), Le circonstant (400-422), Collocations insécables (422).
Tome Il: III-Syntaxe des parties du discours: Introduction (1-15), Le substantif (16-42), Le verbe (42-79), L'adjectif (80-84), Le pronom (85-91), Le numéral (91-93), L'adverbe (94-96), La préposition (96-97), Les préfixes (97-98), La conjonction (98-99), Les particules (99-100), L'interjection (100-101), Annexes, Notes et Index (102-213).
Objectif de l'auteurL'objectif initial de rédiger une grammaire du russe, à partir des cours dispensés par Šaxmatov à l'Université de Pétrograd a été abandonné par l'auteur au profit d'une description exhaustive et raisonnée de la syntaxe du russe.
Intérêt généralSyntaxe raisonnée dont l'influence a été et reste très profonde en Russie. Le déplacement des parties du discours sur le terrain syntaxique a largement renouvelé la notion, qui reste encore très vivante dans la réflexion grammaticale russe d'aujourd'hui.
Parties du discoursPartant du principe que les différences morphologiques ne suffisent pas à fonder la distinction des parties du discours (Šaxmatov s'appuie sur le grand nombre de substantifs indéclinables que connaît le russe), l'auteur préconise de distinguer les catégories grammaticales en syntaxe: la partie du discours est le mot pris dans la proposition. Déconstruction des parties du discours en tant que classes grammaticales liées à la forme: un même mot sera traité selon sa fonction et pourra ainsi appartenir à plusieurs parties du discours. Les parties du discours sont définies syntaxiquement. Un adjectif, dès lors qu'il cesse d'être déterminant, devient substantif; un substantif, s'il est employé comme circonstant, devient adverbe: pora vstavat' [il est temps de se lever], šytka skazat' [il est une plaisanterie de dire].
Innovations term.Doublets terminologiques systématiques pour rendre compte des notions "psychologiques" et "grammaticales". Les premières sont désignées par des emprunts directs au latin (subjekt, predikat, objekt), tandis que les secondes sont désignées par des calques russes des mêmes termes latins (podležaščee, skazuemoe, dopolnenie).
Corpus illustratifImportant corpus illustratif, laissant une large part aux citations littéraires et répliques de théâtre. Les Annexes du Tome 2 contiennent en outre un important corpus complémentaire.
Indications compl.
Influence subieL'auteur a subi l'influence des travaux de Svedelius, G. von der Gabelentz, H. Paul, et a été formé par Fortunatov. L'ouvrage de Šaxmatov accompagne le développement des études syntaxiques en Russie (Perevlesskij, Fortunatov, Potebnja).
Influence exercéeLa secondarité de la morphologie par rapport à la syntaxe, le dépassement du mot au profit du syntagme comme unité de phrase, l'étude de la proposition et de ses composants, le renouveau des parties du discours s'imposent à partir de Šaxmatov, chez des linguistes comme Peškovskij, Bogorodickij, ou encore Vinogradov, qui fut son élève.
Renvois bibliographiques→ Références
AA.VV. (éd.) 1979; Berezin F. M. 1979 {p. 183-196}; Istrina E. S. 1947; Lewicki R. 2009; Obnorskij S. P. 1947; Vinogradov V. V. 1952; Vinogradov V. V. 1975 {p. 373-419}
Rédacteur

Archaimbault, Sylvie

Création ou mise à jour1998