CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Petite grammaire russe

Tesnière, Lucien

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires des langues slaves: russe [3426]
Auteur(s)

Tesnière, Lucien

Datation: 13 mai 1893 - 6 décembre 1954

Linguiste français né à Mont-Saint-Aignan (Seine Inférieure [Seine Maritime]), mort à Montpellier. Lucien Tesnière se forme, avant la Première Guerre mondiale dans différentes universités: à Paris, il est l'élève d'Antoine Meillet et du dialectologue Jules Gilliéron (son étude du dialecte slovène [1926] fera date); à Leipzig, il rencontre Troubetzkoy, qui l'initiera aux travaux de l'Ecole de Prague; à Vienne, il étend le champ de ses connaissances des langues: langues slaves, langues germaniques, puis en captivité, de 1915 à 1918, l'hébreu, le finnois, le hongrois, le breton. Durant l'Entre-deux guerres, il enseigne le français à Ljubljana (1921-1924), est professeur de langues slaves et de français langue étrangère à Strasbourg (1924-1927). Il sera ensuite professeur de linguistique à Montpellier jusqu'à sa mort. Tesnière est surtout connu pour ses Eléments de syntaxe structurale, dont la première édition est posthume (1959). Un article publié en 1934, "Comment construire une grammaire?" (Bulletin de la Faculté des Lettres de Strasbourg) en annonçait déjà le programme. Tesnière est également l'auteur d'une Petite grammaire du russe.

Titre de l'ouvragePetite grammaire russe
Titre traduit
Titre courtPetite grammaire russe
Remarques sur le titre
Période|20e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire pédagogique, élémentaire et systématique du russe, destinée aux étudiants débutants.
Type indexéGrammaire didactique | Grammaire théorique
Édition originale1934, Paris, Ed. Henri Didier.
Édition utiliséeEd. de 1945, Paris, Didier.
Volumétrie[4] + 176 pages Nombre moyen de signes par page 2 000.
Nombre de signes350000
Reproduction moderne
Diffusion5 éditions, entre 1934 et 1964.
Langues ciblesRusse
MétalangueRusse
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageProlégomènes (p. 5-15) contenant principalement Géographie et Histoire du russe; Phonétique statique (16-22), dynamique (23-35); Morphologie (38-102) comprenant la déclinaison nominale (37-56), pronominale (57-74), la conjugaison (thème du présent, 76-79, thème de l'infinitif, 80-84), la classification des conjugaisons (85-96), les prépositions (97), la formation des mots (98-102); Syntaxe (111-168): syntaxe statique (catégories) (112-146), syntaxe dynamique (fonctions, 147-168), Appendices (170-173).
Objectif de l'auteurDans son avant-propos, l'auteur indique qu'il a voulu faire œuvre pédagogique plutôt que scientifique. Il cherche à propager l'étude de la langue russe dans le public français en mettant à disposition une grammaire élémentaire, succincte et systématique.
Intérêt généralLe legs de Tesnière à l'enseignement du russe est connu, mais néanmoins peu étudié. Quelques rares didacticiens ont reconnu son influence (Gentilhomme). Sa grammaire, ainsi que ses compléments lexicographiques (Petit vocabulaire russe et Tableau des mots russes classés d'après leur racine), permettent de cerner l'apport de Tesnière russisant, et sa participation au renouveau des outils pédagogiques. Inversement, nous assistons dans cette grammaire à l'élaboration de concepts qui prendront toute leur importance dans les Eléments de syntaxe structurale (cf importance des relations de dépendance, définition de la translation, métaphore théâtrale liée au prédicat, etc.).
Parties du discoursOn ne trouve pas de classification en parties du discours; néanmoins, en introduction de la partie "Syntaxe dynamique", sont mentionnés les quatre éléments fondamentaux de la phrase: 1-le verbe, qui exprime l'action; 2-le substantif, qui exprime la substance, 3-l'adjectif, qui exprime la qualité, 4-l'adverbe, qui exprime la circonstance. Un tableau regroupe verbes et substantifs (concrets) et adjectifs et adverbes (abstraits). Ces quatre éléments peuvent constituer les différents nœuds de la phrase, unis entre eux par les jonctifs, mots invariables. Dans la partie "Morphologie", les classes de mots sont présentées directement au travers de leur flexion, sans caractérisation préalable.
Innovations term.Elles sont nombreuses et ont pour but de faciliter la visualisation des relations de dépendance dans la phrase. Etude détaillée de la translation (changement de fonction des éléments de la phrase): translation du premier degré, du deuxième degré, translation simple, double, triple, translation déverbative, désubstantivale, déadjectivale; nœud verbal (il exprime tout un petit drame, et comporte comme tel une action, des acteurs et des circonstances), le nœud substantival ("[qui] comporte tous les éléments qui s'ordonnent autour d'un substantif"), le nœud adjectival et le nœud adverbial.
Corpus illustratifAbondance de tableaux synoptiques, nombreuses listes de mots, comportant tous une indication de comportement accentuel. Recours aux arborescences pour illustrer les phénomènes de réduction vocalique ("dégradation des voyelles"). Bon nombre d'exemples (Dom moego otca, la maison de mon père) seront repris dans les Eléments de syntaxe structurale.
Indications compl.
Influence subieL'auteur rend hommage à l'enseignement qu'il a reçu de Paul Boyer et Antoine Meillet.
Influence exercéeLa réflexion sur la syntaxe menée à l'occasion de la rédaction de la grammaire a été à l'origine d'un bref article paru en 1934 également, Comment construire une syntaxe, qui constitue une esquisse des Eléments de syntaxe structurale. Pour les manuels d'enseignement du russe, Tesnière a influencé Gentilhomme, Grosjean-Zerbino.
Renvois bibliographiques→ Références
Coulardeau J. 2009; Gentilhomme Y. 1964; Gentilhomme Y. (éd.) 1980; Gentilhomme Y. 1995; Grosjean-Zerbino V. 1990; Madray-Lesigne F. & Richard-Zappella J. (éd.) 1995
Rédacteur

Archaimbault, Sylvie

Création ou mise à jour1998