CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Allgemeine Sprachlehr

Ratke, Wolfgang

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires allemandes [3505]
Auteur(s)

Ratke, Wolfgang

Variantes: Ratichius, Wolfgangus

Datation: 1571-1635

Grammairien et pédagogue allemand. Né à Wilster dans le Holstein, il étudie la philosophie, les mathématiques, les langues orientales et la théologie luthérienne à l'université de Rostock où il découvre en particulier les théories ramistes. Après avoir séjourné en Angleterre et en Hollande (1603-1611), il présente le 7 mai 1612 son Mémorial à la diète de Francfort, en présence de l'Empereur. Il y développe son projet de réforme de l'enseignement, lequel repose essentiellement sur deux principes: 1) enseigner la langue maternelle à l'école; 2) utiliser la langue maternelle comme langue d'enseignement dans toutes les matières. Appelé dans diverses villes (Magdebourg, Rudolstadt, Iéna et enfin Erfurt) pour réformer l'enseignement, il fonde d'abord à Köthen une école qu'il dirige pendant deux ans, au cours desquels il s'attache la collaboration de savants comme Gueintz, Helwig ou Jungius. Il laisse de nombreux manuscrits et même s'il n'a pas publié sous son nom de grammaire allemande, il en parut de par les soins de son entourage immédiat. Sa méthode d'enseignement de l'allemand langue maternelle est fondée sur l'idée d'un schéma unique de description pour toutes les langues.

Titre de l'ouvrageAllgemeine Sprachlehr: Nach der Lehrart Ratichii
Titre traduitGrammaire générale conçue selon la méthode de Ratichius
Titre courtAllgemeine Sprachlehr
Remarques sur le titreEgalement connue sous le nom de Köthener Sprachlehr.
Période|17e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire scolaire destinée à l'enseignement de la langue maternelle dans les écoles primaires allemandes.
Type indexéGrammaire élémentaire | Grammaire didactique
Édition originale1619, Cöthen (Anhalt), sans éditeur indiqué.
Édition utiliséeErika H. Ising, Wolfgang Ratkes Schriften zur deutschen Grammatik (1612-1630), Berlin, Akademie-Verlag, 1959
Volumétrie2 vol, vol. II, pages 23-48; env. 1 375 signes par page.
Nombre de signes34375
Reproduction moderneRatichianische Schriften, II, Paul Stötzner éd., 1893, Leipzig, Neudrucke pädagogischer Schriften, 9/12, p. 126-147; G. Vogt, Wolfgang Ratichius, der Vorgänger des Amos Comenius, 1854, Langensalza, Die Klassiker der Pädagogik, 17, p. 265-279; Erika H. Ising, Wolfgang Ratkes Schriften zur deutschen Grammatik (1612-1630), Berlin, 1959, 2 vol., vol. II, p. 23-48.
DiffusionLes ouvrages grammaticaux de Ratke ont rapidement sombré dans l'oubli, mais la méthode didactique et l'apport terminologique ont été introduits dans les écoles par l'intermédiaire des collaborateurs de Ratke (Helwig, Jungius, Gueintz).
Langues ciblesAllemand
MétalangueAllemand
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageDe la grammaire en général (p. 26-27). De la grammaire générale (27). Orthographe (27). Prosodie (27-28). Etymologie (28-35): Généralités. Mots déclinables: généralités, nom (substantif, adjectif), pronom, verbe, participe. Mots indéclinables: généralités, adverbe, préposition, conjonction, interjection. Syntaxe (35-37): généralités; syntaxe du nom, du pronom, du verbe, du participe. Particularités des déclinables (38-48).
Objectif de l'auteurL'ouvrage se donne comme objectif de transmettre à travers l'enseignement de la grammaire allemande un schéma suffisamment général pour permettre l'acquisition ultérieure de toute langue étrangère en suivant la même grille. Pour cela, la terminologie grammaticale héritée du latin est intégralement germanisée et la présentation est limitée à une succession de brefs chapitres organisés en questions/réponses.
Intérêt généralMême si Ratke lui-même n'a guère connu de succès dans ses entreprises de réformes, il a contribué à faire progresser la pédagogie, notamment parce qu'il a instauré l'enseignement de la grammaire allemande dans les écoles primaires et prôné l'utilisation de la langue maternelle comme langue d'enseignement. Bien que la germanisation des termes techniques proposée par Ratke n'ait généralement pas été retenue, elle a largement contribué à l'introduction d'une terminologie autochtone (qui n'évincera toutefois pas la terminologie latine).
Parties du discoursL'ouvrage reprend la succession des parties du discours telle qu'elle se trouve par ex. dans la grammaire latine de Melanchthon. Les définitions associent critères formels et critères sémantiques. Si le nom reste une catégorie générique par rapport au substantif et à l'adjectif, la distinction de ces deux classes (fondée sur le critère d'autonomie) est donnée d'entrée de jeu, le substantif étant traité en premier lieu (avec subdivision en propre et commun).
Innovations term.Transposition de la terminologie grammaticale latine en allemand, visant généralement à rendre la notion exprimée par le terme latin (cf. verbumSprechwort, accusativumKlagfall, et pronomenFürwort).
Corpus illustratif
Indications compl.Intérêt pédagogique: ces innovations se définissent dans le cadre d'une méthode d'apprentissage conçue comme "naturelle", qui progresse du connu vers l'inconnu (et entend s'opposer à l'enseignement de la langue étrangère inconnue sans recours à la langue maternelle connue). S'efforçant de dégager ce qui dans l'allemand est "général", elle restreint en fait aux paradigmes ce qui est "propre" à l'allemand, l'ossature de la partie générale étant directement inspirée de la grammaire latine. La distinction de l'adjectif et du substantif conduit à poser des déclinaisons distinctes pour l'adjectif et pour le substantif. Enfin, le choix des paradigmes est à prendre en considération.
Influence subieCelle de la tradition latine.
Influence exercéeElle est double, portant d'une part sur les grammairiens (comme Helwig, Kromayer, Gueintz et indirectement Ritter, Schottel), et d'autre part sur les pédagogues (Comenius).
Renvois bibliographiques→ Références
Moulin-Fankhänel C. 1997 {p. 238-251}
Rédacteur

Lecointre, Claire

Création ou mise à jour2000