CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Pamphlet for grammar

Bullokar, William

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires anglaises [3603]
Auteur(s)

Bullokar, William

Datation: ca 1530 - 3 mars 1609

Grammairien anglais, auteur de la 1re grammaire de l'anglais, qui serait issu (Vorlat 1996b, p. 144) d'une famille du Sussex. Son dialecte situe son enfance en East Anglia mais il vécut surtout à Chichester et Londres (voir Vorlat 1975, p. 440; 1996, p. 144; Dobson 1957, vol. 1, p. 105-108). Il étudia l'agriculture, la grammaire, le droit et les armes – il servit d'ailleurs dans les armées de la reine Mary. Il eut ensuite, à Londres, des activités d'enseignement qu'il interrompit vers 1573 pour se consacrer à une réforme de l'orthographe, peut-être avec l'appui de la reine Elisabeth I (voir Poldauf 1948, p. 65-66; DNB, vol. 3, p. 257-258; Dobson 1957, vol. 1, p. 94 et Vorlat 1996b, p. 144-145). Membre avec Hart (voir notice 3602) d'un groupe de réformateurs actifs, il prétendait mener sa langue à la perfection des langues codifiées en réformant son orthographe et en fixant sa grammaire et son vocabulaire. Il est l'auteur d'une Short Introduction or Guiding (1580, 2e éd.1581), qui annonce son Booke at Large (1580) sur l'orthographe, et d'une Bref Grammar ou Pamphlet for Grammar (1586) qui traite de grammaire pure. La Grammar at Large qu'il y évoque n'a pu être identifiée, et il n'écrivit jamais le dictionnaire prévu.

Titre de l'ouvrageWilliam Bullokarz pamphlet for grammar: or rather to be said hiz abbreviation of his Grammar for E'nglish, extracted out-of hiz Grammar at-larg. This being sufficient for the spedi lærning how to parc' English spech for the perfecter wryting thær-of, and using of the best phrasez thær-in, and the æzier entranc' into the secretz of Grammar for other languagez, and the spedier understanding of other languagez ruled or not ruled by Grammar: very-profitabl' for the English nation that dezyreth to lærn any strang' langag': and very-aid-ful for the strangor to lærn english perfectly and spedily: for-that English hath short rulz thær-in to mak' the way much æzier for the lærning of any other langag' unknown befor to the lærnor. He hath also cauzed to be im-printed with tru ortography and Grammar-notz other books sufficient for the exerciz and uc' of this Grammar… Im-printed at London, by Edmund Bollifant, 1586.
Titre traduitPamphlet pour la grammaire, de William Bullokar: ou sa version abrégée de sa grammaire de l'anglais, extraite de sa grammaire complète, suffisante pour apprendre rapidement à procéder à l'analyse grammaticale rapide du discours anglais, écrire un anglais parfait et en utiliser les meilleurs tournures; suffisante aussi pour faciliter l'accès aux secrets de la grammaire d'autres langues et permettre de comprendre plus rapidement d'autres langues qui observent ou non les lois de la Grammaire: très utile à la nation anglaise qui souhaite apprendre des langues étrangères; et très utile à l'étranger qui veut apprendre l'anglais vite et bien: car il s'y trouve de courtes règles de l'anglais pour faciliter grandement l'apprentissage de toute autre langue inconnue du lecteur jusqu'alors… Imprimé à Londres par Edmund Bollifant, 1586
Titre courtPamphlet for grammar
Remarques sur le titre
Période|16e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire didactique, écrite en orthographe réformée, avec, dans la marge, un bref résumé de la substance de chaque paragraphe.
Type indexéGrammaire didactique
Édition originale1586, Londres, Edmund Bollifant.
Édition utiliséeRéédition J.R. Turner, in The Works of William Bullokar, 1980, Leeds, qui reproduit en fac-similé les 2 seuls exemplaires connus, celui de la Bodleian Library (cote: Tanner 67) et celui de Christ Church College, Oxford.
VolumétrieNombre de pages: [12] + lxviii. Environ 1200 signes par page, à l'exception des pages de tableaux, de la préface et des annexes en vers.
Nombre de signes72000
Reproduction modernePlessow, Max ed., "Neudruck von Bullokars…" Bref Grammar of English", 1586, und "Pamphlet for Grammar", 1586" (in Palaestra, LII, Berlin, 1906, p. lxviii, 331-388: Londres, British Library, n° 12203 ff n° 51-53) [Plessow, induit en erreur par la mauvaise reliure de l'exemplaire original utilisé, considère comme deux œuvres séparées ce qui n'est en fait qu'une seule œuvre: voir Alston vol. 1, 1965, p. 2]; J.R. Turner ed. (1980): Leeds Texts and Monographs (new series) The Works of William Bullokar, II: Pamphlet for Grammar, 1586, Leeds, The University of Leeds, School of English.
DiffusionUne seule édition. Voir Alson, vol. I, 1965, p. 2, n° 1.
Langues ciblesAnglais
Métalanguea métalangue est le plus souvent empruntée à la grammaire latine de Lily, par exemple nominatiu-cas, avec toutefois quelques exceptions lorsque la langue décrite se prête mal aux cadres de description classiques (par exemple a/an, the appelés articlz) et quelques adaptations (genitiu-proprietary et gainatiu au lieu de datif).
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageAprès la page de titre et 2 pages consacrées aux lettres et à leur prononciation suivies d'une préface en vers (12 p. au total), la grammaire proprement dite comporte: une très succincte présentation des parties du discours (0,5 p.) suivie d'un développement sur le nom, ses sous-catégories, ses cas (usage et formes), son nombre et son genre, l'adjectif et la comparaison, avant que ne soient mentionnés les critères d'identification des diverses autres parties du discours (19 p.); viennent ensuite une présentation du pronom (3 p.), une description du verbe (sous catégories, modes et temps, conjugaisons) (15 p.) et du participe (2,5 p.), des généralités sur l'adverbe (avec listes) (5,5 p.), une définition de la conjonction (avec listes) (2,5 p.), des considérations sur la préposition (avec listes) (5 p.) et une rapide évocation de l'interjection (2 p.). Suivent une brève récapitulation en prose (2,5 p.), quelques règles d'analyse écrites en vers (à mémoriser?) destinées à favoriser le passage de l'anglais au latin (7,5 p.), et, toujours en vers, quelques remarques sur la prosodie (5 p.). Les considérations syntaxiques, réduites à des remarques élémentaires sur la construction des diverses parties du discours, ne sont pas dissociées de l'étude morphologique.
Objectif de l'auteurCette description destinée à des enfants et des adultes anglais aussi bien qu'étrangers, vise un double objectif: améliorer les compétences en anglais et faciliter l'accès à l'étude du latin.
Intérêt généralIl s'agit de la 1re véritable grammaire de l'anglais. Certes Bullokar n'est guère original, se contentant souvent d'appliquer à l'anglais la grammaire latine de Lily (notice 3601). Il est néanmoins convaincu de l'excellence de sa langue et de son caractère analytique, position toute nouvelle à l'époque (voir J.L. Moore 1910 cité par Poldauf 1948, p. 68), et il introduit quelques observations intéressantes, par exemple sur le rôle de la dérivation et de la composition (mots co-significatiuz, etc.), même si un certain défaut de cohérence diminue parfois la portée de ses remarques.
Parties du discoursBullokar reprend les 8 parties du discours de la tradition latine, mais fait glisser le participe (distingué du nom verbal, déclinable) dans la liste des parties du discours non déclinées; il reprend la déclinaison du nom, mais sans l'ablatif latin auquel il fait correspondre un accusatif anglais "gouverné par une préposition signifiant ablativement"; il reprend les 6 modes de Lily sans le potentiel; il reprend sa conjugaison à 5 temps, mais la réorganise et y ajoute un futur et un passé "douteux" correspondant à des références temporelles exprimées non par la forme du verbe mais par des éléments connexes (adverbe par ex.). A noter également que Bullokar, comme plus tard Wilkins (notice 3607), semble privilégier le nom dont il traite longuement avant d'évoquer les caractères distinctifs des différentes parties du discours.
Innovations term.Tradition et novation sont constamment associées, et cela se retrouve dans la métalangue avec l'introduction de formulations nouvelles à l'intérieur d'un discours au demeurant fort conservateur: articlez vzed appelatiu'ly (a, an), articlez vzed demonstratiu'ly or relatiu'ly (the), genitiu' proprietary, verbz-neuterz-un-perfect (may, can, might, could, would, should, must, owht…) ou encore des allusions à un concept d'aide (help - aid - appendant), et ce, plus de 50 ans avant la première utilisation du terme d'auxiliaire (Verrac 1985b). On note enfin des remarques de type descriptif qui témoignent d'un sensible effort d'observation à partir de l'usage.
Corpus illustratifLes exemples cités (succincts) sont presque tous empruntés au quotidien.
Indications compl.
Influence subieLa conception de cette grammaire peut avoir été dictée par les propos de Mulcaster 1582, qui déjà se proclamait fier de la langue anglaise et réclamait pour cette dernière une orthographe cohérente, une grammaire et un dictionnaire fiables, qui consacrait 2 chapitres entiers aux concepts de composition et dérivation (p. 140-148), qui insistait sur l'importance de l'usage (p. 227) et surtout (p. 50) prônait un enseignement des rudiments grammaticaux en anglais. Mais l'influence la plus évidente est assurément celle de la grammaire latine de Lily (notice 3601) dont on retrouve ici les 8 parties du discours, la théorie du signe, les 5 modes et les définitions sémantico-formelles (pour la plupart empruntées à l'édition de 1567).
Influence exercéeCet ouvrage, probablement parce qu'il était trop peu cohérent, ne semble guère avoir inspiré ses successeurs; seuls Gill et Cooper (notice 3608) le citent, et lorsqu'on retrouve ailleurs certaines des innovations de Bullokar (par ex. le terme d'article, la notion d'auxiliaire ou une première approche analytique de l'anglais), il semble qu'il faille davantage conclure à une coïncidence qu'y voir des traces d'une véritable influence.
Renvois bibliographiques→ Références
Alston R. C. 1964; Alston R. C. 1965 {p. 2}; Bullokar W. 1966; Bullokar W. 1980; Dobson E. J. 1957 {vol. 1, p. 93-117}; Funke O. V. 1938; Hauck E. 1905; Michael I. 1970; Moore J. L. 1910; Mulcaster R. 1582; Padley G. A. 1985; Padley G. A. 1988; Plessow M. 1906; Poldauf I. 1948 {p. 65-68}; Robins R. H. 1994; Robins R. H. 1999; Stephen L. & Lee S. (éd.) 1908; Turner J. R. 1972; Verrac M. 1985; Vorlat E. 1975; Vorlat E. 2009; Weber D. 2012; Zachrisson R. E. 1927
Rédacteur

Verrac, Monique

Création ou mise à jour2000