CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Grammatica Linguæ Anglicanæ

Cooper, Christopher

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires anglaises [3608]
Auteur(s)

Cooper, Christopher

Datation: ca 1655-1698

Christopher Cooper est un grammairien anglais qui ne figure pas dans le Dictionary of National Biography. Jones (1911, p. 10-11) situe son lieu de naissance dans le Hertfordshire (Butingford?), comté dans lequel il serait revenu après des études effectuées à Corpus Christi College, Cambridge, où il entre en 1672 grâce à la protection de l'évêque de Salisbury Seth Ward (membre très actif de la Royal Society aux côtés de Wilkins et Wallis et concepteur de son propre projet de langue universelle, plus puissant encore que celui de Wilkins: voir Salmon 1974): il pouvait par ce dernier à qui il dédie d'ailleurs sa Grammatica Linguæ Anglicanæ, être parfaitement au courant des travaux grammaticaux discutés au sein de cette société savante. Il devient vers 1680 directeur de l'école secondaire de Bishop Stortford avant de recevoir, en 1686, la cure de St Michaels (voir Michael 1996a, p. 202-203, Vorlat 1975, p. 441).

Titre de l'ouvrageGrammatica Linguæ Anglicanæ
Titre traduitGrammaire de la langue anglaise
Titre courtGrammatica Linguæ Anglicanæ
Remarques sur le titre
Période|17e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire pédagogique de l'anglais, destinée à un vaste public: des étrangers, aussi bien que des élèves anglais.
Type indexéGrammaire didactique
Édition originale1685, Londres, J. Ridchardson pour B. Tooke.
Édition utiliséeReproduction par la Scolar Press Ltd, Menston, de la 1re éd., conservée à Sion College.
VolumétrieIn-8°; [32] + "200" [= 216 pages (pagination erratique)]; moyenne de 1000 signes par page.
Nombre de signes216000
Reproduction modernePar J.D. Jones, Halle, 1911 et par la Scolar Press Ltd., Menston, 1969 (English Linguistics 1500-1800, n° 86).
DiffusionDiffusion relativement restreinte: une seule édition, avec deux impressions (1685), la 2e comportant des modifications de l'auteur dans la page de titre et dans la préface. A noter par ailleurs la publication, en 1687, d'une traduction aménagée des 2 premières parties de l'ouvrage (concernant exclusivement la prononciation et l'orthographe) sous le titre de The English Teacher. Voir Alston, vol. 1, 1965, n° 28-30, p. 10.
Langues ciblesAnglais
MétalangueLatin
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvragePage de titre, dédicace à Seth Ward, évêque de Salisbury (4 p.); liste des grammairiens illustres du 17e s. et des siècles précédents (2 p.); préface (18 p.); index (4 p.); alphabet (1 p.), errata (1 p.). 1re partie, consacrée aux lettres et à l'articulation des sons (p. 1-41: 4 chap.): chap. 1: l'articulation en général + l'articulation des sons voyelles; chap. 2: l'articulation des diphtongues; chap. 3: l'articulation des consonnes; chap. 4: l'alphabet anglais. 2e partie, consacrée à la relation entre l'orthographe et l'articulation (p. 43-94 [=110]: 20 chap.): chap. 1: la syllabe; chap. 2-6: les diverses prononciations des voyelles; chap. 7-8: les diverses prononciations des séquences de 2 voyelles; chap. 9-18: les diverses prononciations des consonnes; chap. 19-20: des erreurs communes à éviter, des variantes orthographiques tolérées et des listes d'homophones et d'homonymes. 3e partie, consacrée aux parties du discours, à l'étymologie et la syntaxe (p. 95 [= 111]- 200 [= 216]: 10 chap.): chap. 1: les parties du discours (21 p.); chap. 2: les accidents du nom (articles, pronoms, genre, nombre et prépositions) (17,5 p.); chap. 3: les accidents des adjectifs (possessifs, intensifieurs ou diminutifs) (6 p.); chap. 4: les accidents des verbes (modes, temps, nombre, personnes) et leurs conjugaisons (23,5 p.); chap. 5: les adverbes (6 p.); chap. 6: les conjonctions (2,5 p.); chap. 7: les interjections (2 p.); chap. 8: la syntaxe (7 p.); chap. 9: les accidents des mots (dérivation, composition, accentuation) (12 p.); chap. 10: la ponctuation (9,5 p.).
Objectif de l'auteurCooper a des visées nettement pédagogiques. Comme Wallis, il vise à faciliter la communication entre les peuples, destinant sa grammaire à des étrangers chargés de missions commerciales ou politiques qui souhaiteraient accéder aux arts, aux sciences et à la théologie exprimés en anglais.
Intérêt généralAuteur de la dernière grammaire de l'anglais rédigée en latin, et héritier de la théorie de Wilkins (notice 3607) et de la description de Wallis (3606), Cooper, qui propose une synthèse de ces deux ouvrages adaptée à un objectif pédagogique relativement classique, est aussi le premier à privilégier la nature des classes de mots et leur valeur par rapport à leur morphologie (voir Vorlat 1975, p. 434 et Schreyer 1996a, p. 56). Sur l'intérêt de sa contribution à la description de la prononciation de l'anglais, voir Jones ed. 1911 et Dobson 1957.
Parties du discoursComme Wilkins, Cooper distingue, dans son chapitre consacré aux parties du discours, des parties principales ou "intégrales" et des "particules" qui modifient la perception du sens. Mais, contrairement à lui, il inclut les verbes dans ses parties intégrales et surtout, il semble recourir dans les chapitres suivants à une conception des parties du discours davantage inspirée de Wallis, regroupant autour de chaque partie intégrale ses "accidents": accidents du nom (articles, pronoms, genre, nombre et prépositions pour le substantif; comparaison, expression de la possession, de la matière, d'une relation, intensification ou atténuation pour l'adjectif qui, comme chez Wilkins, inclut le participe) et accidents du verbe (modes, temps, nombres et personnes). Il traite ensuite des adverbes, des conjonctions et des interjections.
Innovations term.Assez rares, et concernant essentiellement la description des valeurs: Cooper introduit la notion de relation à propos de la syntaxe du nom, parallèlement au mode verbal, qualifie l'article the d'emphatique, et distingue deux futurs: un futur déclaratif (formé avec shall) et un futur prometteur (formé avec will à toutes les personnes). A noter aussi quelques reprises de termes traditionnels mais avec une nouvelle acception, correspondant à une définition sémantique: le terme d'accident ne réfère plus chez Cooper à des modifications morphologiques mais à des éléments qui décrivent les relations affectant les noms et les modes affectant les verbes, et les signes des temps semblent y être distingués des verbes auxiliaires (dotés d'une valeur sémantique propre) dont ils sont issus (p. 153 [= 169]): voir Verrac 1985a, 1985b p. 214. A part cela, l'essentiel de la terminologie novatrice utilisée se trouve déjà chez Wilkins ou Wallis, en particulier les termes empruntés à la logique tels que subject, object
Corpus illustratifLimité à quelques mots isolés ou courtes phrases souvent déjà présents chez Wallis ou Wilkins.
Indications compl.Très sensible orientation vers une description des valeurs résultant des combinaisons des divers signes avec les mots intégraux principaux. En particulier, première description des valeurs des auxiliaires et des groupes formés par be + adjectif en -ing ou have + "deuxième terminaison du verbe". Traitement approfondi de la phonétique et de l'étymologie dans la lignée des travaux de Wallis.
Influence subieNette influence de Wallis et Wilkins dont Cooper se professe un admirateur convaincu. Il se démarque d'eux toutefois sur des points où ils étaient particulièrement novateurs (il revient par exemple à 6 modes et 6 temps).
Influence exercéeEssentiellement sur Aickin où l'influence de Cooper se conjugue avec celles de Wallis et de Lily (notice 3601), et également, encore que dans une moindre mesure, sur Greenwood (notice 3612). Son principal apport (qui sera répercuté par ces grammairiens sur leurs successeurs) est le tour sémantique qu'il donne à ses définitions et ses descriptions grammaticales.
Renvois bibliographiques→ Références
Abercrombie D. 1993; Dobson E. J. 1957; Jones J. D. 1911; Michael I. 1970; Michael I. & Hüllen W. 2009; Padley G. A. 1985; Schreyer R. 1996; Verrac M. 1985; Verrac M. 1985; Vorlat E. 1975
Rédacteur

Verrac, Monique

Création ou mise à jour2000