CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

English Grammar

Miège, Guy

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires anglaises [3609]
Auteur(s)

Miège, Guy

Datation: 1644 - ca 1718

Suisse né à Lausanne. Il s'établit en Angleterre en 1661, et y fut diplomate, lexicographe, enseignant et auteur d'ouvrages scolaires. De 1663 à 1668, il voyagea: en Scandinavie et en Russie comme sous-secrétaire de l'ambassadeur d'Angleterre, le Comte de Carlisle, puis en France à titre privé. A son retour, il publia un récit sur ses missions, des ouvrages géographiques, diverses traductions et tout un appareil didactique pour l'enseignement du français et de l'anglais avec dictionnaires et méthodes d'apprentissage (New French Grammar 1678, Nouvelle Méthode pour apprendre l'Anglois 1685, The Grounds of the French Tongue 1687 et The English Grammar 1688). Il expérimenta ses manuels dans les cours très fréquentés en particulier après 1685, date de la révocation de l'Edit de Nantes qui accentua l'afflux de réfugiés français. Sous son emprise et celle de ses collègues Festeau et Mauger, se développa ce que Howatt appelle la "gallomanie de la bonne société du Londres de l'après-Restauration". Voir DNB, vol. 13, p. 367-368, Howatt 1984, p. 52-60 et 323-324 et Vorlat 1975, p. 447-448.

Titre de l'ouvrageThe English Grammar; or the Grounds, and Genius of the English Tongue. With a Prefatory Discourse, Concerning its Original, and Excellency; And, at the End, a Collection of The English Monosyllables; being the Radical Part of the Language. Wherein True Spelling and Pointing, the usual Abbreviations, the several Hands used in Writing, and Characters in Printing, the Variety of Styles, and the Method of Books, &c. are Explained
Titre traduitLa Grammaire anglaise; ou les fondements et le génie de la langue anglaise. Comportant en préface un discours sur son origine et son excellence; et à la fin, une liste des monosyllabes anglais qui constituent les éléments radicaux du langage. Avec des explications sur l'orthographe et la ponctuation authentiques, les abréviations habituelles, les lettres de l'écriture cursive et les caractères d'imprimerie, la variété des styles et la méthode utilisée dans les livres
Titre courtEnglish Grammar
Remarques sur le titre
Période|17e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire de l'anglais accessible et pratique, par un auteur dont l'anglais n'est pas la langue maternelle.
Type indexéGrammaire pratique
Édition originale1688, London, J. Redmayne for the Author.
Édition utiliséeReproduction en fac-similé de la 1re éd. de 1688 (London, J. Redmayne) par la Scolar Press Ltd.
VolumétrieIn-8°; 196 pages ([16] + 180); 1000 signes par page environ.
Nombre de signes200000
Reproduction moderneReproduction en fac-similé de l'exemplaire de la 1re éd. conservée à la National Library of Wales, Menston, The Scolar Press Ltd., 1969 (E.L. n° 152).
Diffusion2e édition: Londres, John Wyat et Samuel Clement, 1691. A noter également une édition pirate, anonyme et non datée, intitulée A compleat guide to the English tongue, publiée à Londres par Richard Wild, dont Alston précise qu'elle figure dans le Term Catalogue (II, 279) sous l'année 1689 (voir Alston, vol. 1, 1965, p. 11, n° 31, 32, 33).
Langues ciblesAnglais
MétalangueAnglais
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvragePage de titre, préface et table des matières (16 p. non numérotées). Première partie (82 p.): généralités sur les 8 parties du discours (p. 1-9), la dérivation (9-20), la composition (20-29); les noms (29-38), les noms propres (38-45), les pronoms (45-50), les verbes (50-68), les verbes impersonnels et défectifs (68-69) l'utilisation des temps (69-74), la construction des verbes (74-76) les adverbes, conjonctions et prépositions (77-82) Deuxieme partie (112 p.): généralités sur la prononciation et l'orthographe (p. 83-87); prononciation des voyelles simples (87-91), des voyelles doubles ou diphtongues (91-95), des consonnes (95-97), des voyelles et consonnes muettes (97-99); quantité et division des syllabes (99-102); orthographe moderne (102-108); réflexions générales sur la prononciation et l'orthographe (108-110); abréviations (110-118); lettres de l'écriture cursive et caractères d'imprimerie (118-122); ponctuation (122-127); prose et poésie, variété des styles: comment bien s'exprimer dans tous les styles (127-129); les livres, leurs parties et leurs formats (129-133); liste des monosyllabes anglais (133-195).
Objectif de l'auteurExposition des fondements de la grammaire du vernaculaire, fondements grammaticaux appelés à constituer la première étape vers une bonne éducation du curieux ou de l'ignorant, qu'il s'agisse de jeunes ou d'adultes, d'anglais ou d'étrangers (voir sig. A2 v°).
Intérêt généralMiège livre ses observations sur la langue usuelle en partant non du latin mais de l'usage (usage anglais, voire français à l'occasion, et oral aussi bien qu'écrit). Le propos est simple, caractérisé par quelques velléités descriptives et prescriptives et une attention inhabituelle accordée au lexique; le style, alerte et anecdotique, tranche avec celui des grammaires scolaires de l'époque. Poldauf (1948, p. 88-90) voit dans tout cela des traces de l'esprit de l'Académie française. Diversement apprécié, cet ouvrage est considéré comme un pas en arrière par Vorlat (1977, p. 32-33), comme une avancée sensible par Howat (1984, p. 53).
Parties du discoursMiège reprend les 8 parties du discours du cadre latin (nom, pronom, verbe, participe; adverbe, conjonction, préposition et interjection), mais sans distinction déclinable/non déclinable; il suggère un regroupement possible de l'adverbe, la conjonction, la préposition et l'interjection sous le terme de particule, et emploie par ailleurs ce même terme de particule pour désigner l'article; il ne considère pas pour autant ce dernier comme une partie du discours, mais continue à le traiter comme un accident du nom.
Innovations term.Pas de véritable innovation dans cette grammaire qui se veut accessible et dont les termes techniques les plus récents sont explicités par paraphrase: les "Temps Composés" [compound tenses] sont "ceux qui sont conjugués avec l'aide de ces verbes que l'on appelle par conséquent auxiliaires" [Auxiliary] (p. 50-51). Miège a aussi recours à des descriptions imagées: il considère les adverbes, conjonctions, prépositions et interjections comme des "accessoires" [accessories] du nom et du verbe et "pour ainsi dire leurs Serviteurs" [attendants] (p. 7).
Corpus illustratifMiège ne dédaigne pas de faire quelques références au français ou au grec à titre de comparaison: voir par exemple p. 32-33 à propos du genre ou des articles.
Indications compl.Amorce de description des structures et des valeurs: voir p. 33 le développement sur la place de l'article, et p. 70, le commentaire sur be + "participe du temps présent", qui est présenté comme l'évocation d'"une chose en cours interrompue par quelque accident", ou l'évocation de do qui indique "une sorte d'affirmation solennelle" [a kind of Asseveration].
Influence subieInfluence de la tradition latine corrigée par une influence française.
Influence exercéeBien moindre que celle de la grammaire en français dont elle est essentiellement une traduction (la Nouvelle Méthode pour apprendre l'Anglois publiée par le même Miège 3 ans plus tôt, entre sa forme initiale et sa forme remaniée, a connu quelque 30 éditions). Le créneau exploité, entre la grammaire scolaire élémentaire qui préparait au latin et les grammaires plus érudites de Wallis (notice 3606) et Cooper (notice 3608), était favorable chez les Français et les francophiles, pas encore chez les Anglais.
Renvois bibliographiques→ Références
Alston R. C. 1965 {p. 11}; Howatt A. P. 1984; Michael I. 1970; Poldauf I. 1948; Vorlat E. 1975
Rédacteur

Verrac, Monique

Création ou mise à jour2000