CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Grammatical Institutes

Ash, John

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires anglaises [3616]
Auteur(s)

Ash, John

Datation: 1724?-1779

John Ash est un ecclésiastique anglais, né dans le Dorsetshire. Après des études à Bristol, il devint pasteur à Loughwood (Dorset), puis à Pershore (Worcestershire) où il s'établit en 1746 et vécut jusqu'à sa mort; il aurait, selon l'avis au lecteur de l'édition de 1768 signé de l'éditeur, le Révérend John Ryland de Northampton, rédigé son ouvrage Grammatical Institutes à l'intention de sa propre fille alors âgée de 5 ans (DNB, vol. 1, p. 633).

Titre de l'ouvrageGrammatical Institutes: or grammar, adapted to the genius of the English tongue
Titre traduitInstitutions grammaticales: ou grammaire adaptée au génie de la langue anglaise
Titre courtGrammatical Institutes
Remarques sur le titreTitre qui devait changer pour devenir, dans la 4e édition de 1763, Grammatical Institutes; or, an easy introduction to Dr. Lowth's English grammar, designed for the Use of Schools, and to lead young Gentlemen and Ladies into the Knowledge of the first Principles of the English Language [Institutions grammaticales; ou, introduction facile à la grammaire anglaise du Dr. Lowth, conçue pour l'Usage des Ecoles, et pour amener jeunes Messieurs et Demoiselles à la connaissances des premiers principes de la langue anglaise].
Période|18e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire didactique, destinée à l'enseignement de jeunes enfants, en milieu scolaire ou familial.
Type indexéGrammaire didactique
Édition originale1760, Worcester, R. Lewis.
Édition utiliséeReproduction en fac-similé de la 4e éd. de 1763 (Londres, E. & C. Dilly) par la Scolar Press Ltd.
VolumétrieIn-8°; 152 pages (xxv + [1] + 27-151 + [1] p.). Environ 700 signes par page.
Nombre de signes100000
Reproduction moderneReproduction en fac-similé de l'exemplaire de la 4e édition conservé à la Bodleian Library (cote VET. A5. f.2336), Menston, The Scolar Press Ltd., 1967 (E.L. n° 9).
DiffusionLes éditions se sont multipliées. On ne connaît aucun exemplaire des 2e et 3e éd., mais au delà des éditions numérotées publiées à Londres (4e éd. 1763, 5e éd. 1771, 6e éd. 1772, 7e éd. 1774 et 1775) ou à Dublin (5e éd. 1777, 8e éd. 1793, 9e éd. 1799), Alston répertorie 29 éditions portant la mention "a new edition", "another edition" ou "another issue" et 2 traductions en allemand (1775 et 1789) antérieures à 1800. Il signale de surcroît 8 réimpressions entre 1801 et 1804, et 3 nouvelles éditions sous des titres légèrement différents: The easiest introduction to Dr. Lowth's English grammar, designed for the use of children under ten years of age, 1768, et A compendium of Ash's grammatical institutes, 1807 et 1810. Il est à noter que cet ouvrage est la première grammaire scolaire à avoir été publiée en Amérique (New York 1774, 1779, 1786, 1792, 1798, 1799; Worcester, Massachussets 1785; Boston 1794; Philadelphie 1788, 1795, 1800; Chatham 1783). Voir Alston, vol. 1, 1965, p. 32-38, n° 153-192 et la note préfacée à la reproduction de la Scolar Press.
Langues ciblesAnglais
MétalangueAnglais
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvragePage-titre. Préface (p. iii-vi). Avis au lecteur (vii-ix). "Introduction aux Institutions grammaticales" (15 p.) comportant des généralités sur l'alphabet , les voyelles, les diphtongues, les consonnes et les signes de ponctuation (p. xi-xxv). "Institutions grammaticales ou Grammaire adaptée à la langue anglaise" (42 p.): liste des parties du discours (p. 27) et commentaire sur chacune de ces parties: l'article (28), le nom (28-35), l'adjectif (35-36), le pronom (36-39), le verbe (39-55), le participe (55-65), l'adverbe (65-66), la conjonction (66-67), la préposition (67) et l'interjection (68). "Syntaxe" (15 p.) traitant d'accords et d'ordre des mots (p. 69-83). "Appendice" (68 p.): déclinaison des verbes irréguliers et défectifs (p.84-96); modèles d'exercices d'analyse faciles (97-103); exercices d'application pour élèves travaillant seuls, avec références aux pages de la grammaire qui fournissent les explications (104-118); considérations sur l'ellipse (de l'article, du nom, de l'adjectif, du pronom, du verbe, de l'adverbe, la préposition, la conjonction et l'interjection) (119-129), exemples d'ellipses extraits de lettres ou articles de presse (130-132), y compris cas d'ellipse jugés impropres (133-134), recours à l'ellipse pour l'explication de certaines tournures (133-139); enfin recueil de 6 textes pouvant servir de support à des exercices d'analyse grammaticale ou des travaux sur l'ellipse (140-151). Publicité de l'éditeur (p. 152).
Objectif de l'auteurPrécisé dans sa préface: se situer entre la tradition, qui applique inconsidérément des distinctions non pertinentes dans le cas de la langue anglaise, et la grammaire générale, qui en néglige les particularités; Ash cherche à proposer une grammaire concise et appropriée au "génie de la langue anglaise".
Intérêt généralOuvrage sans prétention, parfois simpliste (voir par ex. la définition du nom: "un nom ou substantif est le terme par lequel on désigne une personne, un endroit ou une chose"), mais que son succès désigne comme le modèle à suivre pour la fin du 18e s.: Ash marque ainsi un tournant dans l'histoire de la grammaire. Il ouvre la voie à toute une génération de manuels scolaires élémentaires correspondant à une conception très utilitaire de la grammaire ("l'art d'exprimer nos pensées avec propriété, à l'oral comme à l'écrit") où s'opère une sorte de compromis entre la grammaire issue de la tradition gréco-latine et la grammaire philosophique universelle qui se développe depuis Lane 1700, grâce à une large simplification et une adaptation pédagogique de la théorie, avec relégation des remarques phonologiques et orthographiques dans l'introduction, résurgence de considérations morphologiques, introduction d'une composante prescriptive, voire proscriptive, et extension de l'annexe consacrée aux exercices (analyse, fausse syntaxe et travail de reconstruction à partir de la notion d'ellipse).
Parties du discoursAsh propose un aménagement de la liste classique de Lily similaire à celui qu'avait avant lui proposé Johnson (notice 3615): introduction d'un article, séparation du nom et de l'adjectif, mais avec maintien du participe comme partie du discours indépendante, ce qui conduit à une liste de 10 parties du discours (article, nom, adjectif, pronom, verbe, participe, adverbe, conjonction, préposition et interjection). Cette liste de compromis est la liste la plus répandue à la fin du 18e s.: on la retrouve dans 51 ouvrages publiés entre 1770 et 1600 (ouvrages le plus souvent élémentaires mais parmi lesquels figure tout de même la 2e éd. de Murray).
Innovations term.On n'en trouve guère dans cet ouvrage qui préfère reprendre la terminologie traditionnelle, quitte à l'expliquer par une référence à l'étymologie du terme technique utilisé et à sa traduction en langage commun (ex. "the Nominative… from nominativus, (a nomino) naming", p. 33) ou par la simple addition d'une paraphrase qui tient lieu de définition (ex. "There are four Modes – from Modus, a Manner –, or ways of using the Verb", p. 41). Les redondances récurrentes qui en résultent semblent justifiées par le souci pédagogique d'enseigner les termes techniques, dont la connaissance est d'ailleurs testée dans les exercices d'analyse.
Corpus illustratifAssez varié dans le corps de la grammaire, il est, pour les exercices d'analyse grammaticale, essentiellement religieux ou mythologique, emprunté soit à la Bible (extraits de l'Ancien Testament), soit à des auteurs anglais classiques (Pope et Milton); pour les exemples d'ellipse, Ash a recours à des extraits de correspondance d'hommes de lettres (Fitzosborn, Locke) ou à des extraits d'articles d'Addison (Spectator); et il termine par des textes grammaticaux dont l'exploitation est laissée au libre arbitre de l'enseignant, textes empruntés, dans l'ordre d'apparition, à Ward, Lowth, Locke, Addison ou Steele, les deux derniers étant les célèbres Humble Petition of Who and Which, et Just Remonstrance of affronted That publiées dans le Spectator en 1711.
Indications compl.
Influence subiePas d'influence dominante dans cet ouvrage d'un pédagogue obscur qui tente un compromis assez équilibré entre les divers courants grammaticaux en vigueur, s'appuyant également sur Lily (notice 3601), Wallis (notice 3606), Greenwood (notice 3612), Harris (notice 3614), Samuel Johnson (notice 3615) et J. Ward. Voir Rousse 1975.
Influence exercéeInfluence profonde, en particulier sur les ouvrages grammaticaux élémentaires qui se multiplient . Le souci de simplicité et de concision de Ash trouve un large écho tout au long de la 2e moitié du 18e s. Rousse 1975 note que les termes le plus souvent utilisés pour caractériser les manuels sont "first principles, short/concise elements, rudiments, introduction, abstract, epitome, initiatory book…".
Renvois bibliographiques→ Références
Alston R. C. 1965; Michael I. 1970; Rousse J. 1975; Steele R. 1711; Sundby B., Bjørge A. K. & Haughland K. E. 1991
Rédacteur

Verrac, Monique

Création ou mise à jour2000