CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

English Grammar

Murray, Lindley

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires anglaises [3623]
Auteur(s)

Murray, Lindley

Datation: 22 avril 1745 - 16 janvier 1826

Lindley Murray est un juriste américain, né à Swatara, Pennsylvanie, dans la famille d'un riche marchand quaker d'origine écossaise. Après une courte mais lucrative carrière à New York qui assura sa fortune, il émigra en 1784 en Angleterre pour soigner sa santé chancelante; il s'établit à Holdgate, près de York, où il passa la seconde partie de son existence à défendre des causes philanthropiques et à écrire; il publia de nombreux ouvrages sur la religion et l'enseignement, le plus célèbre de tous étant sa grammaire intitulée English Grammar (écrite à la requête des maîtres d'une école quaker de York) qui lui valut le surnom de "père de la grammaire anglaise". Voir DNB, vol. 13, p. 1294-1295, Tieken-Boon van Ostade 1996c, Howatt 1984, p. 324.

Titre de l'ouvrageEnglish Grammar, adapted to the different classes of learners. With an appendix containing rules and observations for promoting perspicuity in speaking and writing
Titre traduitGrammaire anglaise, adaptée aux diverses classes d'apprenants. Avec une annexe comportant des règles et observations pour développer la pureté et la clarté de l'expression orale et écrite
Titre courtEnglish Grammar
Remarques sur le titre
Période|18e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire prescriptive et proscriptive à vocation pédagogique.
Type indexéGrammaire didactique | Grammaire prescriptive | Grammaire proscriptive
Édition originale1795, York, Wilson, Spence & Mawman.
Édition utiliséeReproduction en fac-similé de la 1re éd. de 1795 (Londres, Wilson, Spence & Mawman) par la Scolar Press Ltd.
VolumétrieIn-12; 230 pages (viii + 222); 1400 signes par page environ.
Nombre de signes300000
Reproduction moderneReproduction en fac-similé de l'exemplaire de la 1re édition conservé à la Bibliothèque Universitaire de Leeds, Menston, The Scolar Press Ltd., 1968 (E.L. n° 106).
DiffusionCet ouvrage, destiné à devenir la grammaire la plus populaire du 19e s., tant dans le Nouveau Monde que dans le Royaume Uni, a connu de multiples rééditions sous sa forme originale, certes, mais aussi sous une forme abrégée, en 98 p. (1re éd., York, 1797) et également sous une forme plus développée, en 2 vol. de 544 p. et 527 p. (1re éd., York, 1808). Michael note que cette période de réédition s'est prolongée jusqu'aux années 1860 en Grande Bretagne, et 1880 en Amérique. Au total, Alston recense plus de 300 éditions et signale l'existence de multiples traductions en français, allemand, hollandais, suédois, espagnol, russe et japonais. A noter également que cet ouvrage a été commenté du vivant de l'auteur ([anonyme], Lindley Murray examined, Oxford, 1809) et imprimé en relief pour les aveugles en 1835. Voir Alston, vol. I, 1965, n° 480-489 et 505-510, p. 92-96 et 99-102; Michael 1987, p. 327.
Langues ciblesAnglais
MétalangueAnglais
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageIntroduction (p. iii-v). Table des matières (vi-viii). Grammaire anglaise (175 p., 4 parties annoncées, 5 parties traitées): I. Orthographe (1-19): les lettres, leur prononciation, les syllabes, les règles d'orthographe; II. Etymologie (19-85): étude successive des 9 parties du discours et de la dérivation; III. Syntaxe (86-145): du verbe, du participe, du nom, du pronom, de l'adjectif, de l'article, des adverbes, des prépositions, des conjonctions, de la comparaison par than ou as et de l'ellipse, avec une règle générale de syntaxe, et un exemple d'analyse grammaticale; IV. Prosodie (146-158): place de l'accent, longueur des syllabes, emphase, cadence, lois de la versification; V. Ponctuation (159-175): signes de ponctuation, paragraphes, utilisation des majuscules. Appendice sur le style (45 p.): précision de l'expression au niveau du mot ou du groupe de mots (179-187) et au niveau de la phrase (188-222).
Objectif de l'auteurDès les premières lignes de l'introduction, cet ouvrage est présenté comme une compilation adaptée à un usage scolaire. Lindley Murray justifie ainsi l'association de simplicité, prescriptivisme et proscriptivisme qui caractérise son œuvre, le soin apporté à sa présentation avec utilisation de notes et de caractères typographiques de tailles différentes pour préconiser une gradation dans l'apprentissage, et le caractère éducatif et moral des exemples utilisés. Cet objectif pédagogique est confirmé dans le titre par l'allusion aux divers niveaux d'apprentissage auxquels peut convenir l'ouvrage, et dans le corps de l'ouvrage par l'abondance des exercices d'application proposés (en particulier exercices de fausse syntaxe).
Intérêt généralManuel scolaire typique du 19e s.
Parties du discoursLindley Murray reprend la liste de 9 parties du discours suggérée par Johnson (notice 3615) et adoptée par Lowth (notice 3618): article, substantif ou nom, pronom, adjectif, verbe, adverbe, préposition, conjonction et interjection. Voir Michael 1970, p. 227.
Innovations term.Innovations terminologiques négligeables: Lindley Murray n'est guère original, comme on pouvait l'attendre d'un grammairien dont l'objectif avoué est de produire une compilation.
Corpus illustratifLes exemples sont pour la plupart des maximes pieuses ou morales à visée éducative. Les commentaires de citations d'hommes de lettres (Addison, Tillotson…) si fréquents chez ses contemporains, sont ici beaucoup plus rares et limités à la partie stylistique de l'ouvrage.
Indications compl.Traitement de la syntaxe: comme Fisher 1750 (notice 3613), l'auteur propose des règles qu'il assortit de commentaires dans lesquels il stigmatise de mauvais usages. Ces "exemples de fausse syntaxe" dont il craignait initialement qu'ils ne puissent être jugés trop abondants, devaient être par la suite généralisés aux autres parties de la grammaire et développés au point de faire l'objet d'un livre d'exercices spécifique (avec livre du maître) publié d'abord séparément dès 1797, puis annexé à la grammaire: il constitue l'essentiel du 2e volume rajouté en 1808. Voir Michael 1985.
Influence subieConsidérable chez un auteur très respectueux de la tradition dont les sources, dûment citées, sont Harris, Johnson, Lowth, Priestley, Beattie, Sheridan, Walker et Coote. Poldauf décèle en outre une influence de John Ward, de White et surtout de Pickbourne dans sa conception des temps (1948, p. 297). Pour une étude détaillée de la question, voir Sundby 1952 et Tieken-Boon van Ostade 1996b.
Influence exercéeToute aussi considérable que l'influence subie (on parle de Murray system), y compris au delà des frontières de la Grande Bretagne et des Etats Unis (sur l'influence de Murray en Allemagne, en Hollande et au Japon, voir Klippel 1996, Noordegraaf 1996 et Fuami 1996), même si quelques auteurs s'élèvent contre ses exercices de fausse syntaxe, jugés stériles et dangereux, et préconisent à la place un apprentissage plus "inductif" qui se met en place très timidement au cours du 19e s. (Michael 1987, p. 366-368; 1991, p.15-16; Jones 1996; Tieken-Boon van Ostade 1996d).
Renvois bibliographiques→ Références
Alston R. C. 1965; Barr B. 1996; Downey C. 1991; Downey C. 1991; Fuami Kayoko 1996; Howatt A. P. 1984; Jones B. 1996; Klippel F. 1996; Leitner G. 1991; Michael I. 1987; Michael I. 1991; Monaghan C. 1996; Rousse J. 1975; Sundby B., Bjørge A. K. & Haughland K. E. 1991; Tieken-Boon van Ostade I. 1996; Tieken-Boon van Ostade I. (éd.) 1996; Tieken-Boon van Ostade I. 2009; Vorlat E. 1996; Vorlat E. 1999
Rédacteur

Verrac, Monique

Création ou mise à jour2000