CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Grammar of the English Language

Cobbett, William

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires anglaises [3624]
Liens

Google Livres (éd. 1819)

Auteur(s)

Cobbett, William

Datation: 9 mars 1763 - 4 juin 1835

Journaliste, imprimeur, libraire anglais qui passa une partie de sa vie aux Etats-Unis. Originaire des terres agricoles du Surrey, il s'engagea en 1783 dans l'armée, où il occupa ses loisirs à s'instruire, apprenant par cœur la grammaire de Lowth et s'initiant aux grands classiques anglais. Ce personnage hors du commun, très entier et à l'intégrité parfois contestable, doté d'un esprit redoutable et d'une langue acerbe eut une vie fort mouvementée. Les poursuites auxquelles l'exposèrent les pamphlets virulents qu'il écrivait, publiait ou vendait, le contraignirent à maintes reprises à quitter le pays où il professait. C'est ainsi qu'en 1792, il s'établit à Philadelphie où il ouvrit une librairie; en 1800, lors d'un retour au pays natal, il fonda un hebdomadaire politique et entreprit la publication des premiers rapports de débats parlementaires (les futures Hansard Chronicles). En 1817, cet écrivain subversif qui avait entre temps connu la prison, menacé d'une nouvelle condamnation, préféra passer 2 nouvelles années aux Etats-Unis. A son retour, il partagea son temps entre des activités agricoles et la politique. Après plusieurs échecs, il fut élu aux Communes en 1832, où il siégea jusqu'à sa mort. Son intérêt pour le langage, qui datait de cours d'anglais qu'il avait dispensés à des émigrés français à son arrivée à Philadelphie, fut sans cesse entretenu par l'intérêt qu'il portait à l'écriture (voir DNB, vol. 4, p. 598-600 et Howatt 1984, p. 308-309).

Titre de l'ouvrageA Grammar of the English Language, in a series of letters. Intended for the Use of Schools and of Young Persons in general; but, more especially for the Use of Soldiers, Sailors, Apprentices, and Plough-boys
Titre traduitGrammaire de la langue anglaise, enseignées par une série de lettres. Conçue pour un usage scolaire et pour de jeunes personnes en général, mais plus spécialement pour l'usage de soldats, de marins, d'apprentis et de garçons de ferme
Titre courtGrammar of the English Language
Remarques sur le titre
Période|19e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire prescriptive et proscriptive à vocation pédagogique et formatrice.
Type indexéGrammaire didactique | Grammaire prescriptive | Grammaire proscriptive
Édition originale1818, New-York, Clayton & Einceland.
Édition utiliséeReproduction par Charles C. Nickerson & John W. Osborne ed. (1983) de la 1re éd. de 1818 (New-York, Clayton & Einceland), avec introduction, bibliographie et inclusion de quelques passages des éditions de 1819, 1820, et 1823.
Volumétrie[viii] + [222] dont 159 pages pour la grammaire de Cobbett; 1400 signes par page environ.
Nombre de signes220000
Reproduction moderneReproduction d'un exemplaire de la 1re éd.: Charles C. Nickerson & John W. Osborne ed, William Cobbett, A grammar of the English Language, The 1818 New York first edition with passages added in 1819, 1820, and 1823, Amsterdam, Editions Rodopi B.V., 1983.
DiffusionLa 1re éd., publiée à New York le 17 juillet 1818, fut vite épuisée: dans le seul mois qui a suivi sa publication, il en aurait été vendu 10 000 exemplaires (Howatt 1984, p. 309); une 2e éd. de 5 000 exemplaires fut publiée à Londres en décembre de la même année et épuisée en quinze jours. 2 nouvelles éditions suivirent en 1819, à Londres. En 1822, Cobbett estimait les ventes à 50 000 exemplaires, et en 1834 il pensait avoir dépassé le nombre de 100 000. Les rééditions se poursuivirent tout au long du siècle: Nickerson & Osborne, qui citent Pearl 1953, signalent 4 différentes éditions à Londres dans les années 1860 et 2 en Amérique dans les années 1880, une édition pirate à Madras dès 1923, et de nombreuses réimpressions en Allemagne. Au total, ils dénombrent 40 éditions dont la plus récente date du 20e s. (1923). Voir Nickerson & Osborne 1983, p. 18; Pearl 1953, p. 105-106.
Langues ciblesAnglais
MétalangueAnglais
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageDédicaces (3 p.); Lettre I: Introduction, (4 p.); Lettre II: Définition de la grammaire et de ses parties (4 p.); Lettre III: Etymologie; les différentes parties du discours (5 p.); Lettre IV: Etymologie des articles (1 p.); Lettre V: Etymologie des noms (4 p.); Lettre VI: Etymologie des pronoms (6 p.); Lettre VII: Etymologie des adjectifs (2 p.); Lettre VIII: Etymologie des verbes (18 p.); Lettre IX: Etymologie des adverbes (1 p.); Lettre X: Etymologie des prépositions (1 p.); Lettre XI: Etymologie des Conjonctions (0,5 p.); Lettre XII: Mises en garde (1,5 p.); Lettre XIII: Syntaxe, généralités (0,5 p.); Lettre XIV: Syntaxe, les points et signes de ponctuation utilisés à l'écrit (6,5 p.); Lettre XV: Syntaxe, domaine des articles (2 p.); Lettre XVI: Syntaxe, domaine des noms (3 p.); Lettre XVII: Syntaxe, domaine des pronoms (4 p.); Lettre XVIII: Syntaxe, domaine des adjectifs (2 p.); Lettre XIX: Syntaxe, domaine du verbe (23 p.); Lettre XX: Syntaxe, domaine des adverbes, des prépositions et des conjonctions (1 p.); Lettre XXI: Spécimens de fausse grammaire, extraits des écrits du Dr Johnson et de ceux du Dr Watts (13 p.); Lettre XXII: Erreurs et absurdités relevées dans le discours d'un roi (6 p.); Lettre XXIII: Sur l'association de phrases et les figures de style (5 p.); Lettre XXIV (rajoutée aux précédentes dans l'édition de Londres de 1823) "Six Leçons Destinées à Empêcher les Hommes d'Etat d'utiliser une Fausse Grammaire et d'Ecrire de Façon Maladroite." (31 p.): Leçon 1: Sur le discours du député Manners Sutton, Président de la Chambre des Communes; Leçon 2: Sur le Discours de Sa Majesté le Roi pour la Clôture de la Session de 1819; Leçon 3: Sur la note de Lord Castlereagh concernant des Musées de Paris; Leçon 4: Sur la Dépêche du Duc de Wellington concernant même sujet; Leçon 5: Sur une note de Lord Castlereagh concernant la Traite Française des Esclaves; Leçon 6: Sur les Dépêches du Marquis de Wellesley concernant l'état de l'Irlande en 1822.
Objectif de l'auteurManuel destiné à l'instruction, scolaire, certes, mais aussi à l'instruction de "soldats", de "marins", d' "apprentis", de "garçons de ferme" (voir le titre). Cobbett indique clairement, dans son introduction, l'objectif politique et social qu'au delà du simple objectif d'utilisation quotidienne de la langue, il assigne à cette grammaire: il s'agit par la réflexion linguistique, de permettre à l'individu de défendre ses droits et déjouer l'ingéniosité de ceux qui voudraient accorder à ses propos une valeur qu'il n'a pas voulu leur donner (p. 34) (voir Bergheaud 1979b, p. 189 et Nickerson & Osborne ed. 1983, p. 8). Les qualités essentielles qu'il cherche à développer sont brièveté, simplicité et précision de l'expression.
Intérêt généralOuvrage qui constitue une articulation entre la grammaire scolaire prescriptive du 18e s. – dont l'objectif est d'enseigner le bon usage littéraire, représenté par un certain nombre de grands noms qui font autorité, à une élite d'enfants destinés à une éducation de classe – et la grammaire normative du 19e s. fondée sur une description pratique des bases du bon usage, qui s'adresse à des hommes et des femmes d'humble extraction désireux de s'améliorer. Le ton vif, spirituel et l'inspiration politique sont ici indissociables de la démarche grammaticale et justifient le succès de cette œuvre, clairement orientée vers la promotion sociale.
Parties du discoursOn retrouve chez Cobbett la liste des 9 parties du discours suggérée par Johnson, adoptée et installée dans la tradition d'abord par Lowth, puis par Lindley Murray: article, substantif ou nom, pronom, adjectif, verbe, adverbe, préposition, conjonction et interjection.
Innovations term.
Corpus illustratifLes exemples que Cobbett apporte à ses règles sont souvent amusants, spirituels ou polémiques; quant aux usages qu'il stigmatise, ils sont empruntés essentiellement à ses ennemis politiques (Pitt ou Castleragh par exemple), voire à des institutions telles que la Chambre des Communes, la Cour de Justice du Roi, le Régiment, etc. (voir p. 91). Cobbett ne respecte ni l'autorité des arbitres du langage que constituent Johnson et Watts (lettre XXI), ni même l'autorité du roi (lettre XXII, consacrées aux "erreurs et absurdités relevées dans le discours d'un roi" et lettre XXIV, leçon 2). Nickerson & Osborne (1983, p. 9) suggèrent que le but recherché était d'immuniser ses concitoyens contre l'oppression politique.
Indications compl.
Influence subieEssentiellement celle de Lowth.
Influence exercéeCobbett indique la voie à suivre pour la grammaire du 19e s., déterminant sa nouvelle orientation populaire (voir 11.2).
Renvois bibliographiques→ Références
Bergheaud P. 1979; Burchfield R. W. & Russo G. 2009; Cobbett W. 1983; Howatt A. P. 1984; Lyman R. L. 1922; Pearl M. L. 1953; Robins R. H. 1967
Rédacteur

Verrac, Monique

Création ou mise à jour2000