CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Gramatica limbii române

Macrea, Dimitrie

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires roumaines [3715]
Auteur(s)

Macrea, Dimitrie · Graur, Alexandru

Macrea, Dimitrie

Datation: 1907-1988

Dimitrie Macrea a fait des études de linguistique à Cluj et à Paris. Il a enseigné aux universités de Cluj et Bucarest et il a coordonné les travaux pour plusieurs dictionnaires du roumain. Il a été le directeur de l'Institut de Linguistique de Bucarest. Ses domaines d'intérêt incluent l'histoire de la langue et de la linguistique roumaines, la lexicologie, la géographie linguistique et la phonétique.

Graur, Alexandru

Datation: 1900-1988

Alexandru Graur a fait des études de philologie classique à l'Université de Bucarest. En 1929, il devient docteur ès lettres de l'Université de la Sorbonne. Il a été professeur à l'Université de Bucarest, membre de la Société de linguistique de Paris (à partir de 1921), membre de l'Académie Roumaine (1956). Avec Al. Rosetti, il a été l'auteur de la première représentation de la phonologie du roumain (Esquisse d'une phonologie du roumain, 1938). Ses domaines d'intérêt étaient divers: le vocabulaire, l'étymologie, l'onomastique, l'évolution de la langue roumaine, les aspects normatifs de la langue.

Titre de l'ouvrageGramatica limbii române
Titre traduitGrammaire de la langue roumaine
Titre courtGramatica limbii române
Remarques sur le titre
Période|20e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire normative, descriptive.
Type indexéGrammaire normative | Grammaire descriptive
Édition originale1re édition: 1954, Bucarest, Éditions de l'Académie Roumaine. 2e édition: 1963, Bucarest, Éditions de l'Académie Roumaine. Grammaire établie par un collectif de chercheurs de l'Institut de linguistique de Académie Roumaine, coordonnés par le Professeur Dimitrie Macrea (pour la première édition), puis par l'Académicien Alexandru Graur (pour la deuxième édition).
Édition utiliséeLes deux éditions.
Volumétrie1re édition: 2 volumes. Volume 1: 446 pages Volume 2: 348 p. Environ 4000 signes par page (3 176 000 signes, au total). 2e édition: 2 volumes. Volume 1: 437 p. Volume 2: 588 p. Environ 4000 signes par page (4 100 000 signes, au total).
Nombre de signes4100000
Reproduction moderneL'édition de 1963 a été republiée en 1966. La nouvelle grammaire de l'Académie, qui est parue en 2005, n'est pas la troisième édition, mais un ouvrage bien différent des éditions de 1954 et 1963.
DiffusionUn deuxième tirage de la deuxième édition a été fait en 1966.
Langues ciblesRoumain
MétalangueRoumain
Langue des exemplesRoumain
Sommaire de l'ouvrage1re édition: Volume 1: Avant-propos [p. 5-25]; Le vocabulaire [27-49]; La phonétique [51-101]: L'orthoépie [53-55]; Les sons de la langue roumaine [55-73]; Esquisse historique du système phonétique roumain [73-79]; Les variantes des phonèmes [79-95]; Les consonnes doubles [95-96]; L'accent [96-97]; Les alternances phonétiques [97-100]; La prononciation et l'écrit [100-101]. La morphologie [105-122]: Notions générales [105-113]; Notions de morphologie historique [113-122]; Le substantif [123-162] – Définition; Le genre; Le nombre; Les cas; La déclinaison; La formation des substantifs; L'article [162-173]; L'adjectif [173-191]; Le pronom [191-224] – Définition; Le pronom personnel; Le pronom réfléchi; Le pronom possessif; Le pronom interrogatif-relatif; Le pronom démonstratif; Le pronom de renforcement; Le pronom indéfini; Le pronom négatif; Le numéral [225-241]; Le verbe [241-326] – Notions générales; La conjugaison; L'emploi des temps; L'emploi des modes; La formation des verbes; L'adverbe [327-342]; La préposition [342-375]; La conjonction [376-393]; L'interjection [394-401]. Volume 2: Notions générales de syntaxe [5-21] – La définition de la syntaxe [5-8]; Notions de syntaxe historique [8-12]; L'évolution de la syntaxe de la langue roumaine [13-21]. La syntaxe de la proposition [25-148] – Notions générales [25-26]; Les types de propositions en fonction de leur sens [27-60]: Les propositions énonciatives, optatives, interrogatives, dubitatives, impératives, exclamatives [27-46]; L'affirmation [46-50]; La négation [50-60]. La syntaxe des parties de la proposition [61-146]: Notions générales [61-63]; Le sujet [64-69]; Le prédicat [69-75]; L'accord du prédicat avec le sujet [75-81]; L'attribut (l'attribut substantif, l'attribut adjectival, pronominal, adverbial, verbal) [81-112]; Le complément [112-146]. La syntaxe de la phrase [149-312] – Notions générales [149-151]; La Coordination [152-170]: Notions générales [152-154]; La proposition copulative [154-157]; La proposition adversative [157-163]; La proposition disjonctive [163-166]; La proposition conclusive [166-169]; La proposition causale [169-170]. La subordination [171-215]: Notions générales [171-173]; La proposition sujet [174-178]; La proposition prédicative [178-180]; La proposition attributive [180-186]; La proposition complétive directe [186-190]; La proposition complétive indirecte [190-192]; La proposition circonstancielle de lieu [192-193]; La proposition temporelle [193-198]; La proposition causale [198-201]; La proposition finale [201-203]; La proposition circonstancielle de mode [203-207]; La proposition concessive [207-214]; La proposition conditionnelle [214-216]; Le style direct et le style indirect [216-226]; La correspondance des temps [226-241]; L'ellipse [241-248]; La répétition [248-256]; Mots et constructions incidentes [256-263]; L'ordre des mots dans la proposition [263-290]; L'accent et l'intonation [290-296]; La ponctuation [296-312]. Dans la deuxième édition, plusieurs modifications ont été faites: (a) les premiers chapitres (Le vocabulaire et La phonétique) ont été supprimés, parce que les auteurs ont considéré qu'ils n'appartenaient pas à la grammaire; (b) quelques sujets ont été introduits dans la deuxième édition: l'anacoluthe, la tautologie, la pause et le rythme; (c) le nombre des propositions circonstancielles a été étendu à 14 (les circonstancielles consécutive, instrumentale, associative, de relation, conditionnelle, concessive, oppositionnelle, cumulative et d'exception ont été introduites dans l'édition de 1963).
Objectif de l'auteurLes auteurs ont voulu réaliser une nouvelle grammaire académique, normative et descriptive, un type d'ouvrage qui manquait à la linguistique roumaine. La première grammaire académique roumaine a été celle de Timon Cipariu (1869, 1877), qui n'a pas joui d'un grand succès parmi les linguistes et auprès du public.
Intérêt généralIl s'agit de la première grammaire académique du roumain après la grammaire de T. Cipariu, qui était parue 80 ans avant. La grammaire de l'Académie (surtout la deuxième édition) a établi les normes de la langue littéraire. Elle est restée un repère pour environ 4 décennies (une nouvelle grammaire académique est parue en 2005).
Parties du discoursDans le volume de morphologie, la présentation des formes est complétée par une présentation de leurs fonctions (la syntaxe des parties du discours) et par la formation des mots (appartenant à la partie du discours concernée). Des nouveautés dans la description morphologique sont le traitement de la déclinaison des substantifs à partir des genres et les diathèses verbales. Les verbes réfléchis sont traités plus en détail que dans les grammaires antérieures, parce qu'ils représentent «un des traits caractéristiques» du roumain. Les mots sans flexion sont, eux aussi, plus détaillés que dans les autres grammaires, en accord avec leur rôle et leur fréquence. Les auteurs présentent la variété de leurs fonctions syntaxiques, leurs valeurs stylistiques et donnent des indications concernant l'usage.
Innovations term.La grammaire académique de 1954 (1963) est plus détaillée que les grammaires d'auteur parues antérieurement. Par comparaison, la terminologie principale est la même, les innovations se trouvent dans le détail des descriptions.
Corpus illustratifLes exemples sont tirés des écrivains roumains, revues et journaux ou construits par les auteurs.
Indications compl.
Influence subieOn peut considérer la grammaire académique de 1954 (1963) comme un synthèse des ouvrages de grammaire antérieures.
Influence exercéeLa grammaire académique a constitué le point de départ des nombreuses études portant sur les diverses questions de morphologie et syntaxe. Elle a également servi de base pour la création des manuels.
Renvois bibliographiques→ Références
Guţu Romalo V. 1978; Iordan I. 1956 {p. 194-196}; Rădulescu Sala M. & Sala M. 2007; Stati S. 2009; Stati S. 2009
Rédacteur

Croitor, Blanca

Création ou mise à jour2010-02