CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Šarḥ al-Mulūkī fī l-taṣrīf

Ibn Yaʿīs Muwaffaq al-Dīn Yaʿīš

DomaineTraditions non-occidentales
SecteurGrammaires arabes [4111]
Auteur(s)

Ibn Yaʿīs Muwaffaq al-Dīn Yaʿīš

Datation: 1158-1245

Ibn Yaʿīs Muwaffaq al-Dīn Yaʿīš est un grammairien arabe né et mort à Alep. Il étudia les sciences du langage dans sa ville natale, ainsi qu'à Mossoul et à Damas, puis retourna à Alep où il enseigna la grammaire et les belles-lettres jusqu'à sa mort; il eut notamment pour élève l'Andalou Ibn Mālik, l'auteur de la Alfiyya. Il est l'auteur du Commentaire du traité royal sur la morpho-phonologie (Šarḥ al-Mulūkī fī l-taṣrīf), et d'un célèbre commentaire du Mufaṣṣal d'al-Zamaẖšarī.

Titre de l'ouvrageŠarḥ al-Mulūkī fī l-taṣrīf
Titre traduitCommentaire du traité royal sur la morpho-phonologie
Titre courtŠarḥ al-Mulūkī fī l-taṣrīf
Remarques sur le titre
Période|13e s.|
Type de l'ouvrageCommentaire d'un abrégé de morpho-phonologie d'Ibn Ğinnī.
Type indexéCommentaire grammatical | Morpho-phonétique
Édition originaleDate de composition: pour le texte de base, fin 10e s.; pour le commentaire, entre 1225 et 1230 (cf. préface de l'éd. Qabāwa, p. 9). Première édition du commentaire par F. Qabāwa, 1973, Alep, Al-Maktaba al-ʿarabiyya.
Édition utiliséeEdition F. Qabāwa, 1973, Alep, Al-Maktaba al-ʿarabiyya.
VolumétrieIn-8°, 553 pages, 700 signes par page.
Nombre de signes350000
Reproduction moderne
DiffusionTexte de base: 3 manuscrits recensés (d'après GAS), et 4 commentaires entre le 11e et le 13e s; celui d'Ibn Yaʿīš est le seul qui ait été conservé (d'après la préface de Qabāwa). Il est connu par 3 manuscrits seulement. L'ouvrage semble donc avoir connu une diffusion restreinte.
Langues ciblesArabe
MétalangueArabe
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvragePréliminaires sur la morphologie dérivationnelle [N.B. Cette première partie n'a pas de correspondant dans le texte de base, et est entièrement due au commentateur] (p. 17-98): Définition et généralités (17-36). Morphologie du verbe simple (37-63): le verbe "sain" (38-54), le verbe à gémination (54-57), les verbes comportant un glide en 1re, 2e ou 3e position (47-61), l'inaccompli et l'impératif (62-63); les verbes dérivés (67-88); les verbes quadriconsonantiques (89-90). Morphologie du nom: les déverbaux (91-94). Morpho-phonologie. Généralités: la forme et le sens; les divisions de la morpho-phonologie (95-98). L'ajout (ziyāda) (99-212): définition des augments et règles pour les reconnaître des segments radicaux (100-121). Liste des augments et des positions qu'ils peuvent occuper (121-212). La substitution (badal) (212-332) [N.B. Cette section comprend aussi les règles de mutation, qalb, qui concernent les glides]. L'effacement (ḥaḏf) (333-443). Le déplacement vocalique (naql) (444-460) [N.B. la gémination, idġām, est traitée dans cette section]. Règles particulières (461-501). Questions d'application (503-530).
Objectif de l'auteurLa finalité poursuivie par Ibn Ğinnī.n'est pas explicitée, mais semble essentiellement théorique: présenter, sous forme d'un très bref abrégé, une version "allégée" et restructurée de la discipline, qui se limiterait à l'étude des processus phonologiques (morphologiquement conditionnés ou non), et s'organiserait autour de quatre grands types de processus, qui ne sont pas sans rappeler ceux de la tradition grecque (épenthèse, métaplasme, ellipse et métathèse; voir Versteegh 1977); la morphologie dérivationnelle se trouve, de ce fait, rejetée hors du domaine. Ce choix minimaliste s'oppose à la tradition antérieure à Ibn Ğinnī. (e.g. le Kitāb al-taṣṣīf d'al-Māzinī, mort en 863, ou la Takmila d'al-Fārisi, mort en 987), qui donne à la discipline une extension plus vaste; au demeurant, il est en partie corrigé par Ibn Yaʿīš lui-même qui, dans son commentaire, ajoute une première partie traitant brièvement de la morphologie verbale et de la formation des noms déverbaux.
Intérêt généralL'une des nombreuses tentatives pour restructurer un domaine qui, contrairement à la syntaxe, n'élaborera jamais un modèle canonique.
Parties du discours
Innovations term.
Corpus illustratifAssez abondant dans le commentaire; surtout constitué de lexèmes isolés.
Indications compl.Traitement de la phonétique: absent de l'ouvrage (contrairement au Sirr ṣināʿat al-iʿrāb).
Influence subieTout en profitant des apports antérieurs, l'ouvrage relève d'une démarche très personnelle, peut-être inspirée par une volonté fondatrice. Celle-ci ne semble cependant avoir abouti que de façon très partielle, comme l'indique la "correction" apportée par le commentateur.
Influence exercéeProbablement limitée, aussi bien pour l'ouvrage de base que pour le commentaire.
Renvois bibliographiques→ Références
Bohas G. & Guillaume J.-P. 1984; Versteegh K. 1977; Versteegh K. 2009
Rédacteur

Guillaume, Jean-Patrick

Création ou mise à jour2000