CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Iḷampūraṇam

Iḷampūraṇar

DomaineTraditions non-occidentales
SecteurTradition grammaticale tamoule [4352]
Auteur(s)

Iḷampūraṇar

Datation: 12e s.?

Grammairien tamoul qui est le plus ancien des commentateurs du Tolkāppiyam et le seul à en avoir commenté la totalité. Ni sa biographie, ni l'époque à laquelle il a vécu, ne sont connues. Les commentateurs ultérieurs le désignent généralement par le titre de Uraiyāciriyar "Le Commentateur". Comme plusieurs autres grammairiens, il semble avoir été de religion jain. La plupart des auteurs modernes le situent au 12e s. mais T.P. Meenakshisundaram pense qu'il appartient au 10e ou 11e s.

Titre de l'ouvrageIḷampūraṇam
Titre traduit[Titre du commentaire dérivé du nom de son auteur]
Titre courtIḷampūraṇam
Remarques sur le titreComporte 3 sous-parties, généralement disponibles séparément: celles-ci sont les commentaires respectifs de Tolkāppiyam Eṣuttatikāram "Livre des Lettres" (TEi), Tolkāppiyam Collatikāram "Livre des Mots" (TCi), Tolkāppiyam Poruḷatikāram "Livre des Matières" (TPi). Commentaire en prose d'une grammaire en vers.
Période|12e s.|
Type de l'ouvrageCommentaires grammaticaux.
Type indexéCommentaire grammatical
Édition originaleSi le texte a sans doute été composé au 12e s., il a été imprimé pour la première fois en 1868 par Cuppurāya Ceṭṭiyār pour le Eṣuttatikāram, en 1931 par Kā. Namaccivāya Mutaliyār pour le Collatikāram et en 1934 par V.O.C. Citamparam Piḷḷai & S. Vaiyāpuri Piḷḷai pour le Poruḷatikāram.
Édition utiliséeEdition de référence pour le Eṣuttatikāram (TEi) par Ku. Cuntaramūrtti (1979, Annamalai University) et pour le Collatikāram (TCi) par Aṭikaḷ āciriyar (1988, Tamil University, Tanjore).
VolumétrieTEi fait environ 300 000 signes et TCi environ 220 000 signes, en translittération.
Nombre de signes520000
Reproduction moderneL'édition la plus répandue est l'édition Kaṣakam.
DiffusionA titre indicatif, on trouve dans la U.V. Swaminatha Iyer Library: 1 manuscrit de TEi, 1 de TCi, et 4 de TPi. Quant à la bibliothèque du monastère de Tiruvāvaṭutuṟai, on y trouve 1 manuscrit de TEi et 1 de TCi.
Langues ciblesLe tamoul poétique (ceyyuḷ) et le tamoul courant (vaṣakku), cette dernière expression renvoyant quand même à la langue des catégories supérieures (uyarntōr) de la population, comme l'explique l'un des sūtra-s du dernier chapitre du Tolkāppiyam (TP, marapiyal, 94)
MétalangueProse tamoule médiévale.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageVoir sommaire du Tolkāppiyam:
I. Livre des Lettres (TE: Eṣuttatikāram [483 sūtra-s]): 1. règles générales (nūṉ marapu) [33 sū.], 2. règles sur [la structure] des mots (moṣimarapu) [49 sū.], 3. génération [des sons] (piṟappiyal) [21 sū.], 4. union [des sons] (puṇariyal) [40 sū.], 5. combinaison [des mots] (tokaimarapu) [30 sū.], 6. morphèmes (urupiyal) [30 sū.], 7. exceptions vocaliques (uyirmayaṅkiyal) [93 sū.], 8. exceptions consonantiques (puḷḷi mayaṅkiyal) [110 sū.], 9. unions avec le u ultra-bref (kuṟṟiyalukarap puṇariyal) [77 sū.].
II. Livre des Mots (TC: Collatikāram [463 sū.]): 1. constitution des paroles (kiḷaviyākkam) [62 sū.], 2. cas (vēṟṟumaiyiyal) [22 sū.], 3. exceptions casuelles (vēṟṟumai mayaṅkiyal) [35 sū.], 4. règles du vocatif (viḷi marapu) [37 sū.], 5. noms (peyar iyal) [43 sū.], 6. verbes (viṉai iyal) [51 sū.], 7. particules (iṭai iyal) [48 sū.], 8. "mots propres" (uri iyal) [98 sū.], 9. reste (eccaviyal) [67 sū.].
III. Livre des Matières (TP: Poruḷatikāram [656 sū.]): 1. Les genres intimes (akattiyal) [58 sū.], 2. Les genres extimes (puṟattiyal) [30 sū.], 3. amour prémarital (kaḷaviyal) [51 sū.], 4. amour marital (kaṟpiyal) [53 sū.], 5. les thèmes (poruḷiyal) [52 sū.], 6. les sentiments (meyppāṭṭiyal) [27 sū.], 7. la comparaison (uvamaviyal) [38 sū.], 8. la prosodie (ceyyuḷiyal) [235 sū.], 9. les usages (marapiyal) [112 sū.].
Objectif de l'auteurExpliciter par son commentaire le sens des sūtra-s du Tolkāppiyam.
Intérêt généralEtant le plus ancien commentaire conservé du Tolkāppiyam, le texte de Iḷampūraṇar nous permet sans doute d'entrevoir dans une certaine mesure ce que pouvait être le commentaire oral qui accompagnait et illustrait les sūtra-s du Tolkāppiyam dans la transmission du savoir. Son style est simple et direct.
Parties du discoursIḷampūraṇar suit la position du Tolkāppiyam. Il lui arrive bien sûr d'avoir à la préciser, comme dans le cas de l'analyse des composés.
Innovations term.Difficile à apprécier, car l'ouvrage est le premier d'une série.
Corpus illustratifLes exemples sont de deux types: ceux qui sont extraits de la littérature classique (Sangam); ceux qui sont extraits de la langue courante (ils se comptent par milliers), qui peuvent être des phrases complètes, mais sont souvent réduits à un mot ou à un syntagme.
Indications compl.
Influence subiePour P.S. Subrahmanya Sastri, Iḷampūraṇar appartenait à une lignée traditionnelle de commentateurs du Tolkāppiyam.
Influence exercéeLes précisions que Iḷampūraṇar apporte aux sūtra-s du Tolkāppiyam ont influencé l'auteur du Naṉṉūl. Les autres commentateurs du T ont tous fait référence à son commentaire: il leur arrive bien sûr de différer de son opinion.
Renvois bibliographiques→ Références
Govindasamy M. 1977; Meenakshisundaran T. P. 1974; Subrahmanya Sastri P. S. 1979; Zvelebil K. V. 1973
Rédacteur

Chevillard, Jean-Luc

Création ou mise à jour2000