CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Nacciṉārkkiṉiyam

Nacciṉārkkiṉiyar

DomaineTraditions non-occidentales
SecteurTradition grammaticale tamoule [4358]
Auteur(s)

Nacciṉārkkiṉiyar

Datation: 13e s./14e s.

Commentateur des deux premiers livres du Tolkāppiyam et d'une partie du 3e livre. C'est sans doute le plus connu de tous les commentateurs et celui dont le domaine de compétence était le plus vaste. Outre le Tolkāppiyam, il a commenté un poème épique, le Cintāmaṇi, et deux anthologies de poèmes du sangam, le Kalittokai et le Pattuppāṭṭu. Il est postérieur à Cēṉāvaraiyar. On le situe au 13e ou au 14e s. C'était, semble-t-il, un brahmane shivaïte appartenant au gotra Baratvaja. Il était de Madurai.

Titre de l'ouvrageNacciṉārkkiṉiyam
Titre traduit[Désignation dérivée du nom de l'auteur]
Titre courtNacciṉārkkiṉiyam
Remarques sur le titreComporte 3 sous-parties, généralement disponibles séparément: celles-ci sont les commentaires respectifs de Tolkāppiyam Eṣuttatikāram "Livre des Lettres" (TEn), Tolkāppiyam Collatikāram "Livre des Mots" (TCn), Tolkāppiyam Poruḷatikāram "Livre des Matières" (TPn).
Commentaire en prose d'une grammaire en vers.
Période|14e s.|
Type de l'ouvrageCommentaires grammaticaux.
Type indexéCommentaire grammatical
Édition originaleCe texte du 14e s. a été, comme les autres commentaires, édité à partir du 19e s. Pour le Eṣuttatikāram (TEn), la première édition semble être celle de Maṣavai Makāliṅkaiyar en 1847. Pour le Collatikāram (TCn), c'est aussi celle de Maṣavai Makāliṅkaiyar en 1853. Au titre des premières éditions du commentaire de Nacciṉārkkiṉiyar, Il faut également noter celles de Ci. Vai. Tāmōtaram Piḷḷai.
Édition utiliséeEdition de référence pour les deux premières parties: Kaṇēcaiyar, Cuṉṉākam, 1937 (TEn); Mē. Vī. Vēṇukōpālap Piḷḷai, Pavāṉantar Kaṣakam, 1941 (TCn).
VolumétrieChacune de ces deux parties fait environ 400 000 signes, en translittération.
Nombre de signes400000
Reproduction moderne
DiffusionPour les premières parties (TEn et TCn), la U.V. Swaminatha Iyer Library comporte 4 manuscrits. Quant à la bibliothèque du monastère de Tiruvāvaṭutuṟai, on y trouve 2 manuscrits de TEn et 2 de TCn.
Langues ciblesTamoul littéraire et tamoul courant
MétalangueTamoul poétique et prose tamoule.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageVoir le sommaire des deux premiers livres (TE et TC) du Tolkāppiyam (notice 4351).
I. Livre des Lettres (TE: Eṣuttatikāram [483 sūtra-s]): 1. règles générales (nūṉ marapu) [33 sū.], 2. règles sur [la structure] des mots (moṣimarapu) [49 sū.], 3. génération [des sons] (piṟappiyal) [21 sū.], 4. union [des sons] (puṇariyal) [40 sū.], 5. combinaison [des mots] (tokaimarapu) [30 sū.], 6. morphèmes (urupiyal) [30 sū.], 7. exceptions vocaliques (uyirmayaṅkiyal) [93 sū.], 8. exceptions consonantiques (puḷḷi mayaṅkiyal) [110 sū.], 9. unions avec le u ultra-bref (kuṟṟiyalukarap puṇariyal) [77 sū.].
II. Livre des Mots (TC: Collatikāram [463 sū.]): 1. constitution des paroles (kiḷaviyākkam) [62 sū.], 2. cas (vēṟṟumaiyiyal) [22 sū.], 3. exceptions casuelles (vēṟṟumai mayaṅkiyal) [35 sū.], 4. règles du vocatif (viḷi marapu) [37 sū.], 5. noms (peyar iyal) [43 sū.], 6. verbes (viṉai iyal) [51 sū.], 7. particules (iṭai iyal) [48 sū.], 8. "mots propres" (uri iyal) [98 sū.], 9. reste (eccaviyal) [67 sū.].
Nacciṉārkkiṉiyar a aussi commenté les 5 premiers chapitres de TP, ainsi que le 8e.
Objectif de l'auteurExpliciter par son commentaire le sens des sūtra-s du Tolkāppiyam.
Intérêt généralD'une certaine manière, Nacciṉārkkiṉiyar est pour la grammaire tamoule l'homme du retour aux sources puisque pour lui, comme pour le Tolkāppiyam, le couronnement de la grammaire est le corpus poétique, qu'il a commenté et cité abondamment.
Parties du discoursComme Cēṉāvaraiyar et Iḷampūraṇar, l'auteur suit la position du Tolkāppiyam sur les 4 parties du discours.
Innovations term.Peu marquée.
Corpus illustratifLe commentaire contient de nombreux exemples, dont plusieurs centaines d'exemples littéraires.
Indications compl.
Influence subieNacciṉārkkiṉiyar avait toute la littérature classique tamoule au bout de ses doigts quand il commentait les textes grammaticaux.
Influence exercéeD'un point de vue technique, Nacciṉārkkiṉiyar est, en ce qui concerne la grammaire au sens restreint, considéré par les auteurs ultérieurs comme moins précis que Cēṉāvaraiyar.
Renvois bibliographiques→ Références
Zvelebil K. V. 1973
Rédacteur

Chevillard, Jean-Luc

Création ou mise à jour2000