CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Gekanshô

Fujiwara no Teika

DomaineTraditions non-occidentales
SecteurGrammaires du japonais [4502]
Auteur(s)

Fujiwara no Teika

Variantes: Fujiwara no Sadaie

Datation: 1162-1241

Poète japonais, théoricien de la poétique, compilateur des recueils de poèmes impériaux et enseignant incontesté de la poésie à la cour impériale du Japon; noble de rang moyen mais fils d'un poète célèbre, il a été pendant longtemps le plus connu et le plus admiré des poètes; langue maternelle: japonais.

Titre de l'ouvrageGekanshô
Titre traduitCarnet de notes personnelles
Titre courtGekanshô
Remarques sur le titreVariante du titre: Gekanshû.
Période|12e s.|
Type de l'ouvrageTraité de grammaire et d'orthographe, kanazukai.
Type indexéTraité d'orthographe | Traité grammatical
Édition originale1266; Kyôto.
Édition utiliséeManuscrit: rouleau; 88 lignes; diffusé par recopiage. Copie conservée à Kokugo kokubun kenkyûsho [Centre de recherche sur la langue japonaise orale et écrite].
VolumétrieEnviron 1 000 signes (caractères chinois et syllabaires).
Nombre de signes1000
Reproduction moderne
DiffusionDiffusion confidentielle.
Langues ciblesJaponais
MétalangueJaponais
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageSuite des règles d'écriture distinguant wo/o, e/he/we, hi/wi/i avec exemples.
Objectif de l'auteurTeika a proposé une réforme de l'orthographe pour remédier à des confusions dans l'emploi des kana [signes syllabiques] pour la notation de certaines syllabes ayant subi une évolution phonétique.
Intérêt généralA travers la réflexion sur l'orthographe, kanazukai, Teika et ses successeurs comme Nijô Yoshimoto (1319-1388) laissent apparaître qu'au moyen âge, on commence à prendre conscience 1) de l'identité du mot malgré la variation des formes et 2) du fait que les mots fléchis se décomposent en "bases" et en "désinences". Ce découpage est fondamental pour le développement de la réflexion grammaticale du japonais.
Parties du discoursTeika traite principalement des mots qui ont causé des difficultés sur le plan de l'orthographe.
Innovations term.Pas de terminologie spécifique.
Corpus illustratifConstitué par des mots à problèmes.
Indications compl.
Influence subieTeika n'a pas d'ouvrages de référence et ne revendique pas d'influence. Détenteur de la tradition d'enseignement de la poétique de la famille Nijô, et éditeur-correcteur des manuscrits anciens, il est le plus éminent spécialiste de la poésie japonaise et chinoise, des théories poétiques, des analyses des textes classiques japonais.
Influence exercéeIl s'agit de la première tentative pour fixer l'orthographe. La renommée de l'auteur est telle que ses successeurs n'arriveront pas à imposer la correction des imperfections de son système avant la deuxième moitié du 17e s. (cf. Keichû, Waji shôran shô [Ouvrage pour mettre de l'ordre dans le désordre de notre écriture nationale], 1695).
Renvois bibliographiques→ Références
Yamada Yoshio 1971
Rédacteur

Terada, Akira

Création ou mise à jour2000