CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Renrihishô

Nijô Yoshimoto

DomaineTraditions non-occidentales
SecteurGrammaires du japonais [4503]
Auteur(s)

Nijô Yoshimoto

Datation: 1320-1378

Poète japonais, théoricien appartenant à la famille détentrice de la plus grande tradition poétique; langue maternelle: japonais.

Titre de l'ouvrageRenrihishô
Titre traduitPrincipe secret des poèmes en chaîne
Titre courtRenrihishô
Remarques sur le titre
Période|14e s.|
Type de l'ouvrageTraité de poétique.
Type indexéPoétique
Édition originaleDate de composition: 1349; Kyôto; copie manuscrite.
Édition utiliséeManuscrit de la fin du 15e s. (chez Inokuma).
Volumétrie
Nombre de signes1500
Reproduction moderneIwanami bunko Rengaron shû [Anthologie des traités sur la poésie en chaîne], p. 24-49, Iwanami shoten, Tôkyô, 1953; Koten bunko; Nihon koten bungaku taikei. Environ 1 500 signes (caractères chinois et syllabaires).
DiffusionDiffusion confidentielle par recopiage.
Langues ciblesJaponais
MétalangueJaponais
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageTraité de la poétique du renga, poésie en chaîne, composé de: 1) conseils sur l'étude du renga: livres à consulter, façons d'étudier, importance des teniha qui ne sont ni nom ni verbe ni qualitatif, conseils sur la pratique d'écriture en chaîne (p. 24-35); 2) liste des types de vers (p. 35-36); 3) listes des thèmes à chanter suivant la saison (p. 37-46); 4) liste des choses catégorisées suivant la dichotomie tai/yû: ce qui est principal et/ou immuable vs ce qui est accessoire et/ou changeant (p. 46-49).
Objectif de l'auteurL'enseignement de la théorie et de la pratique du renga [poésie en chaîne].
Intérêt généralPremier ouvrage où l'on insiste sur l'importance des teniha; première tentative de distinction entre tai et qui sera développée plus tard (à partir du 18e s.) sous la forme de l'opposition tai et entre les éléments fixes [taigen] et les éléments fléchis [yôgen].
Parties du discoursReconnaissance de 3 classes de mots: noms des choses, mono no na; des faits, kotoba; le reste, teniha, éléments autres que mono no na et kotoba.
Innovations term.Première apparition de l'opposition tai/yû.
Corpus illustratifPoèmes anciens; listes d'objets.
Indications compl.
Influence subieL'ouvrage de référence est Yakumo mishô [Le livre des huit nuages] de l'Empereur Juntoku (1197-1242). Détenteur de la tradition d'enseignement de la poétique de la famille Nijô, l'auteur est un érudit dans le domaine de la poésie et de la poétique japonaises et chinoises.
Influence exercéeL'opposition tai/ qui apparaît ici pour la première fois dans l'histoire de la linguistique japonaise sera reprise plus tard notamment par Keichû (1640-1701) pour différencier les verbes et les qualificatifs des mots nominaux.
Renvois bibliographiques→ Références
Suzuki Kazuhiko & Hayashi Ooki 1984; Suzuki Kazuhiko & Hayashi Ooki 1984; Yamada Yoshio 1971
Rédacteur

Terada, Akira

Création ou mise à jour2000