CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Elemente der Phonetik

Viëtor, Wilhelm

DomaineCompilations, linguistique historico-comparative, linguistique générale, phonétique et phonologie
SecteurPhonétique et phonologie [5402]
Liens

CTLF Images (5e éd. 1904)

CTLF Images (10e éd. 1928, trad. anglaise) – Trad. de «Kleine Phonetik»

TextesCTLF Textes (2)
Auteur(s)

Viëtor, Wilhelm

Datation: 25 novembre 1850 - 23 septembre 1918

Linguiste allemand (angliciste et germaniste), phonéticien et professeur de langues, né à Kleeberg, Allemagne, mort à Marburg, Allemagne. Il fait ses études de philologie à Leipzig, Berlin et Marburg où il soutient son doctorat en 1874 sous la direction de E. Stengel. Il est nommé professeur de philologie en 1884 à l'université de Marbourg où il exerce jusqu'à la fin de sa vie. Il effectue plusieurs séjours en Grande-Bretagne (1882-1884) où, comme lecteur, il enseigne à l'University College de Liverpool. C'est un pionnier de la phonétique qui doit sa notoriété à ses recherches en phonétique descriptive et comparée des langues vivantes, principalement l'allemand, l'anglais et le français, avec toute une diversité d'applications possibles pour l'enseignement. Il a montré que l'approche historique et comparative est indispensable pour la description des sons des structures sonores des langues actuelles. Il a été l'un des tout premiers membres de l'Association phonétique internationale (API). Pour Viëtor, l'enseignement d'une langue vivante passe obligatoirement par l'étude de la langue parlée, et donc de la phonétique. A l'enseignement des langues qu'il juge trop académique, il oppose un apprentissage basé sur la pratique. Il a apporté sa contribution à la régulation de la prononciation allemande moderne avec son dictionnaire phonétique Deutsche Aussprache (Leipzig, 1912).

Titre de l'ouvrageElemente der Phonetik des Deutschen, Englischen und Französischen
Titre traduitEléments de phonétique allemande, anglaise et française
Titre courtElemente der Phonetik
Remarques sur le titre
Période|19e s.|
Type de l'ouvrageDescription des voyelles et des consonnes en général, réalisations standard; réalisations détaillées des trois langues concernées (allemand, anglais, français); comportement des sons dans la chaîne parlée. Il s'agit d'un ouvrage destiné aux étudiants et enseignants de langue vivante.
Type indexéDescription des consonnes | Description des voyelles
Édition originale1884, Heilbronn, Henninger.
Édition utilisée4e éd., 1898, Leipzig, O. R. Reisland.
Volumétrie372 pages, 35 figures.
Nombre de signes800000
Reproduction moderne
DiffusionAu moins 4 éditions. 2e éd, 1886; 3e éd., 1894; 4e éd., 1898.
Langues ciblesAllemand, anglais, français
MétalangueAllemand
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageL'ouvrage comporte deux grandes parties précédées de 15 pages liminaires et d'une introduction. Celle-ci est consacrée à la description des organes de la parole (Die Sprachorgane, p. 1-12). le mécanisme de la production est décrit: poumons, larynx, cavités buccales et nasales. [1] Cette partie, la plus importante, est consacrée à la description des sons (Die Sprachlaute). À noter que l'auteur commence par discuter des différentes tentatives pour transcrire les sons (Die Lautbezeichnung, 12-16), dont la formule algébrique imaginée par O. Jespersen. Viennent ensuite deux chapitres: l'un est consacré aux articulations laryngales (16-27); l'autre, beaucoup plus long, traite des articulations buccales. L'auteur distingue les sons réalisés avec un libre passage de l'air (voyelles orales et nasales, 27-158), et les sons produits avec un rétrécissement ou une fermeture du conduit buccal (spirantes et occlusives, p. 159-261). Notons que si le son [h] est classé parmi les laryngales, il figure aussi parmi les voyelles, dans la mesure où il prend le timbre du son vocalique adjacent (158). [2] L'enchaînement des sons (Das Sprachgefüge): l'auteur expose brièvement ce qui différencie les bases articulatoires dans les trois langues étudiées. Puis est décrit le comportement des sons: variations des caractéristiques suprasegmentales (durée, force, hauteur, 265-295), audibilité en fonction de leurs caractéristiques ou de leur environnement syllabique (296). Enfin sont traités des éléments de phonétique combinatoire: assimilation et dissimilation (299-306). En annexe, l'auteur présente: deux tableaux de palatogrammes, la bibliographie (309-316), un tableau d'alphabets phonétiques de différents auteurs (317-320), un index des mots classés par langue (321-359), un index des matières (360-372) et une page d'errata.
Objectif de l'auteurPrésenter la phonétique de l'allemand, de l'anglais et du français à des étudiants et enseignants.
Intérêt généralLa description d'un son est associée à sa notation graphique. L'auteur tenait à ce que cette présentation soit élémentaire et pratique. L'intérêt pédagogique n'est pas moindre, grâce aux multiples comparaisons entre les trois langues qui veulent sensibiliser le lecteur allemand. Le souci de l'enseignant rejoint globalement les préoccupations de l'API dans son but de faciliter l'apprentissage des langues.
Parties du discours
Innovations term.
Corpus illustratif
Indications compl.L'auteur paraît très modeste dans ses objectifs: il laisse, en effet, un témoignage très précieux, des descriptions très minutieuses avec de très nombreuses variantes telles que les phonéticiens de l'époque avaient l'habitude de les trouver et les décrire. On relève par exemple la réalisation du [h] en français, alors que la langue ne l'admet pas normalement dans son système; ou encore les différentes possibilités de prononcer, en anglais, ce même [h] suivant que la pression de souffle émis est croissante (<) ou décroissante (>) avant l'attaque de la voyelle suivante.
Influence subieCelle d'E. Stengel.
Influence exercéeSur les phonéticiens du début du siècle.
Renvois bibliographiques→ Références
Bronstein A. J., Raphael L. J. & Stevens C. 1977; De Florio-Hansen I. 2009
Rédacteur

Boë, Louis-Jean · Rakotofiringa, Hippolyte

Création ou mise à jour2000