CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Deutsche Grammatik

Grimm, Jacob

DomaineGrammaires des langues européennes modernes
SecteurGrammaires allemandes [3521]
Liens

Google Livres (1re partie, 2e éd. 1822)

Auteur(s)

Grimm, Jacob

Datation: 1785-1863

Linguiste, grammairien et lexicographe allemand, né à Hanau (Hesse), mort à Berlin. Etudes secondaires au lycée de Kassel, puis études de droit à Marburg. En 1805, il suivit le cours de droit romain au moyen âge que dispensait Savigny à Paris. Secrétaire de légation puis bibliothécaire, nommé professeur à Göttingen en 1829. Contraint de quitter la Hesse en 1837 pour des raisons politiques, il s'établit de nouveau à Kassel et se lança, avec son frère Wilhelm, dans la rédaction d'un grand dictionnaire de l'allemand (Deutsches Wörterbuch). En 1841, il s'installa avec son frère à Berlin où il devait résider jusqu'à sa mort

Adaptateur(s)

Roethe, Gustav · Scherer, Wilhelm · Schröder, Edward

Roethe, Gustav

Datation: 1859-1926

Linguiste allemand, professeur de philologie des langues germaniques à Göttingen et Berlin.

Scherer, Wilhelm

Datation: 1841-1886

Linguiste allemand, professeur de philologie des langues germaniques à Vienne, Strasbourg et Berlin.

Schröder, Edward

Datation: 1858-1942

Linguiste allemand, professeur de philologie des langues germaniques à Berlin, Marburg et Göttingen.

Titre de l'ouvrageDeutsche Grammatik
Titre traduitGrammaire allemande
Titre courtDeutsche Grammatik
Remarques sur le titre
Période|19e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire historico-comparée.
Type indexéLinguistique historico-comparative
Édition originale1819 (1re partie), 1826 (2e partie), 1831 (3e partie), 1837 (4e partie), Göttingen, Dietrich.
Édition utiliséeTome 1: 2e édition, 2e impression, Gütersloh, Bertelsmann 1893. Tome 2: nouvelle édition augmentée par Wilhelm Scherer, 1878. Tome 3: nouvelle édition augmentée par Gustav Roethe et Edward Schröder, Gütersloh, Bertelsmann 1890. Tome 4: nouvelle édition augmentée par Gustav Roethe et Edward Schröder, Gütersloh, Bertelsmann 1898.
VolumétrieTome 1: XXX + 992 pages.; environ 2 700 signes par page, environ 2 700 000 signes pour tout le tome. Tome 2: XIV + 991 p.; environ 2 500 signes par page, environ 2 500 000 signes pour tout le tome. Tome 3: LI + 746 p.; environ 2 400 signes par page, 1 910 000 pour tout le tome. Tome 4: LXII + 1314 p.; environ 2 450 signes par page, 3 370 000 signes pour tout le tome.
Nombre de signes10500000
Reproduction moderne1989, réimpression en fac-similé de l'édition Berlin et Gütersloh 1870-1898, éditée par Elisabeth Feldbusch et Ludwig Erich Schmitt, Hildesheim, Olms.
DiffusionTome 1: 2e édition revue, 1822; 3e édition Göttingen, Dietrich, 1840; réimpression de la 2e édition, 1852; 1re partie: édition augmentée, Berlin, Dümmler, 1869; 2e partie revue par W. Scherer, Berlin, Dümmler, 1870. Tome 2: 2e édition Göttingen, Dietrich, 1852; 1re partie revue par W. Scherer, 1875; 2e partie, 1878. Tome 3: nouvelle édition augmentée par Gustav Roethe et Edward Schröder, Gütersloh, Bertelsmann 1889. Tome 4: édition en 2 parties par G. Roethe et E. Schröder, Gütersloh, Bertelsmann 1897-1898. Index établi en 1865 par K. G. Andresen (Göttingen).
Langues ciblesAllemand et toutes les autres langues germaniques depuis les états les plus anciens; références au latin et au grec
MétalangueAllemand
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageL'ouvrage est divisé en quatre sections, réparties de manière inégale dans les quatre tomes. Tome 1. Erstes Buch (Von den Buchstaben) [Livre premier: Des lettres]: des consonnes et des voyelles dans l'ensemble des langues traitées (p. 1-507). Zweites Buch (Von den Wortbiegungen) [Livre deuxième: De la flexion]: la déclinaison (508-754), et la conjugaison (754-979), Nachtrag [appendice] (980-992). Tome 2. Drittes Buch (Von der Wortbildung) [Livre troisième: De la formation des mots]: formation des mots par le son et l'alternance vocalique (p. 1-85); dérivation (85-383); composition (384-959); appendice (959-991). Tome 3. Drittes Buch (Von der Wortbildung), suite: de la formation des pronoms (p. 1-81); des adverbes (82-306); du genre (307-551); de la comparaison (552-636); de la diminution (637-683); de la négation (684-727); des questions et des réponses (728-746). Tome 4. Viertes Buch (Syntax) [Livre quatrième: Syntaxe]: du verbe dans la phrase simple, genre, mode, temps, nombre, personne (p. 1-293); du nom dans la phrase simple, des concepts du nom, du genre et du nombre, des pronoms (294-548); de la flexion (549-681); des cas (682-1071); du cas absolu (1072-1106); de l'adverbe et de l'adjectif, note (1107-1133); appendices (1134-1313).
Objectif de l'auteurRetracer l'évolution phonétique, morphologique et syntaxique de l'allemand et des autres langues germaniques des origines jusqu'au 19e s.
Intérêt généralTout comme les premiers travaux de Franz Bopp et de Rasmus Rask, la grammaire de Grimm révolutionne la linguistique historique et la linguistique tout court. A la différence des travaux antérieurs, souvent spéculatifs et peu satisfaisants d'un point de vue méthodologique, Grimm établit, sur la base d'un corpus immense de sources scrupuleusement examinées, des principes et méthodes empiriques dont devait résulter une augmentation spectaculaire du savoir linguistique.
Parties du discoursL'ouvrage est organisé selon les catégories grammaticales traditionnelles et dans un ordre ascendant, la phonétique étant traitée en premier et la syntaxe en dernier. La description syntaxique part elle aussi des plus petits éléments linguistiques (sons, morphèmes, mots). La classe des adverbes inclut les prépositions, les conjonctions et les interjections.
Innovations term.On a longtemps associé au nom de l'auteur les termes tels que Umlaut, Ablaut, Brechung, starke, schwache Flexion [inflexion vocalique, alternance vocalique, fracture, flexion forte et flexion faible]. S'ils subsistent sans doute grâce à Grimm dans la terminologie grammaticale, d'autres auteurs les ont utilisés avant lui. C'est le cas, par exemple, de Umlaut et de Ablaut, qu'on trouve chez Klopstock et Schottelius, respectivement.
Corpus illustratifLes exemples proviennent de documents écrits de tous genres, des périodes les plus anciennes à l'époque de Grimm. Pour les références, l'auteur fournit le titre sous forme abrégée et l'indication de la page ou du vers. En 1865, K. G. Andresen établit un index pour l'ensemble de l'ouvrage.
Indications compl.
Influence subieAvant Grimm, William Jones et Friedrich Schlegel avaient déjà largement préparé le terrain pour ce qui est de la parenté des langues indiennes et européennes, et Johann Ihre avait traité de la première mutation consonantique dans son Glossarium suio-gothicum de 1769. Parmi ses contemporains, il faut citer en premier son frère Wilhelm avec qui il collabora toute sa vie durant, même si les deux frères devaient poursuivre des voies différentes dans leur recherche. C'est grâce à son professeur Savigny que Grimm reconnut l'importance des textes juridiques anciens. Il convient de signaler enfin sa collaboration étroite avec les philologues Georg Friedrich Benecke (1767-1844) et Karl Lachmann (1793-1851).
Influence exercéeDe nos jours, la Deutsche Grammatik de Jacob Grimm reste une source précieuse pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire des langues germaniques.
Renvois bibliographiques→ Références
Andresen K. G. 1865; Bahner W. & Neumann W. 1985; Baudusch-Walker R. 1958; Ginschel G. 1956; Ginschel G. 1967; Pankow C. 1985; Scherer W. 1865; Schmidt H. 2009; Telegdi Z. 1966
Rédacteur

Forsgren, Kjell-Åke · Kaltz, Barbara (trad.)

Création ou mise à jour2000