CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Grammaire générale et raisonnée

Arnauld, Antoine

DomaineGrammaires françaises, remarques et traités sur la langue française
SecteurGrammaires françaises du 17e s. [2304]
Liens

Gallica (éd. 1660)

Gallica (éd. 1754)

Gallica (éd. 1768)

Classiques Garnier Numérique – Corpus des grammaires françaises du XVIIe siècle (en accès limité)

Auteur(s)

Arnauld, Antoine · Lancelot, Claude

Arnauld, Antoine

Variantes: Dit "le grand Arnauld".

Datation: 1612-1694

Théologien, logicien et philosophe du langage français, né à Paris, mort à Bruxelles. Devenu chef du parti janséniste et exclu de la Sorbonne en 1656, il se retira à Port-Royal des Champs; par suite de la persécution antijanséniste, il s'exila en Flandre, puis aux Pays-Bas. Auteur d'ouvrages théologiques d'inspiration janséniste, coauteur (avec C. Lancelot) de la Grammaire Générale et Raisonnée (1660) et (avec P. Nicole) de La Logique ou l'art de penser (1662).

Lancelot, Claude

Datation: ca 1616-1695

Grammairien et pédagogue français, né à Paris, mort à Quimperlé. Entré dans la communauté des Solitaires de Port-Royal de Paris (1638), il y enseigna les langues latine et grecque et les mathématiques, à Paris et à Port-Royal des Champs. Après la disparition des Petites Écoles de Port-Royal (1660), il fut précepteur du duc de Chevreuse et des jeunes princes de Conti. En 1672, il se retira à Saint-Cyran-en-Brenne, puis à Quimperlé. Coauteur (avec A. Arnauld) de la Grammaire Générale et Raisonnée (1660) et auteur d'ouvrages pédagogiques: Nouvelle Méthode… grecque (1655); Le Jardin des Racines grecques (avec L.-I. Lemaistre de Sacy) (1657); Nouvelle Méthode… italienne (1659); Nouvelle Méthode… espagnole (1660).

Titre de l'ouvrageGrammaire generale et raisonnée, contenant les fondemens de l'art de parler, expliquez d'une manière claire & naturelle, les raisons de ce qui est commun à toutes les langues, & des principales differences qui s'y rencontrent, et plusieurs remarques nouvelles sur la Langue Françoise
Titre traduit
Titre courtGrammaire générale et raisonnée
Remarques sur le titre
Période|17e s.|
Type de l'ouvrageGrammaire générale.
Type indexéGrammaire générale
Édition originale1660, Paris, Pierre Le Petit.
Édition utilisée"Troisiéme Edition reveuë & augmentée de nouveau", Paris, Pierre Le Petit, 1676. Ed. critique présentée par Herbert E. Brekle. Nouvelle impression en fac-similé, Stuttgart-Bad Cannstatt, Frommann-Holzboog (Grammatica Universalis, 1), 1966.
Volumétrie2 vol.: I: XXXII + 159 + [4] pages.; tableaux; II: Variantes, annotations: 39 p.; 1 150 caractères par page.
Nombre de signes187000
Reproduction moderneEd. Brekle, 1966; reprod. éd. 1660, Genève, Slatkine, 1972; reprod. éd. 1846, Genève Slatkine, 1968; Paris, Republications Paulet, 1969 (avec préface de M. Foucault); Paris, Allia (avec présentation de J.-M. Mandosio), 1997; Archives de la linguistique française, n° 13 (éd. de 1660), n° 14 (éd. de 1754), 1972; éd. critique en préparation, par B. Colombat et J.-M. Fournier, Paris, Classiques Garnier.
Diffusion2e éd., 1664, Paris, Le Petit; 3e éd., 1676, ibid.; 4e éd. 1679, ibid.; autres éditions: 1703, Amsterdam; 1709, Paris, Jean de Nully; 1746, Erlangen, J. J. Meynier; 1754, avec remarques de Duclos, Paris, Prault fils aîné; 1756, avec remarques de Duclos et les Réflexions sur l'art de parler […] de l'abbé Fromant, Paris, Prault fils aîné; les suivantes à Paris: 1768, 1769, 1794, 1803, 1810, 1830, 1845, 1846. Traduction anglaise: Londres, 1753; moderne par J. Rieux & B. Rollin (La Haye, Mouton, 1975). Traductions italienne, russe (par N. Bocadorova, Moscou, 1990), polonaise (Varsovie, 1991).
Langues ciblesPrincipalement: français, latin, grec, hébreu; également: éolien, espagnol, italien, "langues du Nort" (p. 13), "langues orientales" (p. 107)
MétalangueFrançais
Langue des exemplesLa base Garnier répertorie 1364 exemples, dont 926 pour le français, 393 pour le latin, 36 pour le grec, 26 pour l'hébreu, 11 pour l'italien, 3 pour l'espagnol, 2 pour l'allemand
Sommaire de l'ouvragePréface (p. 3). Grammaire générale et raisonnée (p. 5).
"Première partie, où il est parlé des Lettres et des caracteres de l'écriture" (6 chap., p. 6-25): "Des lettres comme sons, & premierement des voyelles" (chap. 1); consonnes (chap. 2)", syllabes (chap. 3), "Des Mots en tant que sons, où il est parlé de l'Accent" (chap. 4); "Des Lettres considerées comme caracteres" (chap. 5), "D'une nouvelle manière pour apprendre à lire facilement en toutes sortes de Langues" (chap. 6).
"Seconde partie […], où il est parlé des principes & des raisons sur lesquelles sont appuyées les diverses formes de la signification des mots" (24 chap., p. 26-159): "Que la connaissance de ce qui se passe dans nostre esprit est necessaire pour comprendre les fondemens de la Grammaire, & que c'est de là que dépend la diversité des mots qui composent le discours" (chap. 1); noms substantifs et adjectifs (chap. 2), noms propres et appellatifs ou généraux (chap. 3); nombres (chap. 4); genres (chap. 5); cas et prépositions construites avec les cas (chap. 6); articles (chap. 7); pronoms (chap. 8); pronom relatif et, à son sujet, examen d'une règle de la langue française édictée par Vaugelas (chap. 9 et 10); prépositions (chap. 11); adverbes (chap. 12); verbes: "ce qui leur est propre & essentiel" (chap. 13); personnes et nombres dans les verbes (chap. 14); temps (chap. 15); modes ou manières des verbes (chap. 16); infinitif (chap. 17); "Des verbes qu'on peut appeler Adjectifs et de leurs differentes espèces: Actifs, Passifs, Neutres" (chap. 18); verbes impersonnels (chap. 19); participes (chap. 20); gérondifs et supins (chap. 21); "Des verbes auxiliaires des langues vulgaires" (chap. 22); conjonctions & interjections (chap. 23); syntaxe, figures de construction (chap. 24).
Avertissement. Table.
Objectif de l'auteurDans la Préface, Lancelot explique qu'il a composé un petit traité des observations dictées par Arnauld "sur les vrais fondements de l'art de parler", n'ayant rien entendu chez les autres grammairiens de "plus curieux ou plus juste sur cette matière". Il se présente donc comme simple rédacteur, mais en fait sa part dans l'ouvrage est beaucoup plus importante qu'il ne l'affirme (cf. Colombat 2014, Dominicy 2009).
Intérêt généralÀ partir d'une conception mentaliste de la langue conçue comme représentation de la pensée, mais sans perdre de vue les considérations morphologiques de la grammaire antérieure, la Grammaire générale et raisonnée inaugure une analyse de la proposition et des propositions et, couplée avec la Logique, ouvre la voie à la syntaxe de subordination.
Parties du discoursDivision des mots, tout à fait nouvelle, en mots qui "signifient les objets des pensées" (noms, articles, pronoms, participes, prépositions, adverbes) et en mots qui signifient "la forme et la manière de nos pensées" (verbes, conjonctions, interjections): opposition sémantique qui cache une opposition distributionnelle (Dominicy 1977). Il faut remarquer que l'analyse du temps verbal correspond à une importante innovation théorique, qui consiste à écarter de la définition des temps toute référence à la durée (et donc tout élément aspectuel) pour tenter de construire un système de définition fondé exclusivement sur la mise en œuvre d'opérations de repérage des événements temporels envisagés comme des points. Cette tentative est reprise par la plupart des auteurs de grammaire générale, mais ne prend la forme d'une théorie homogène et complète que chez Beauzée (article "temps" de l'Encyclopédie, 1765; cf. Fournier 2013).
Innovations term.Plus qu'innovation terminologique à proprement parler, utilisation grammaticale de termes utilisés en logique: par ex. proposition (analysée en sujet et attribut); proposition incidente (= relative et complétive); connotation; terme complexe; détermination.
Corpus illustratifExemples courts et sans indications de référence, essentiellement empruntés au français, au latin, un peu au grec et à l'hébreu; quelques citations plus étendues d'auteurs latins sur des points de syntaxe.
Indications compl.À noter que la recherche de généralité n'exclut pas l'analyse de points précis, ni les préoccupations pédagogiques: la Grammaire générale et raisonnée est conçue comme une introduction à des méthodes pratiques d'apprentissage des langues (cf. Fournier et Raby 2014).
Influence subieLes ouvrages de référence sont la Nouvelle Méthode latine et la Nouvelle Méthode grecque de Lancelot. Auteurs cités: Vaugelas, Malherbe, J.-C. Scaliger, Aristote, Buxtorf, Priscien, Ramus, l'empereur Claude. Arnauld et Lancelot ne revendiquent explicitement aucune influence, mais la Grammaire générale et raisonnée s'inscrit à la fois dans la tradition de la grammaire spéculative médiévale et dans celle des grammaires "philosophiques" des 16e et 17e s. (J.-C. Scaliger, Ramus, Sanctius, Scioppius), tout en recourant à la méthode cartésienne. La délimitation de la part occupée par chacune de ces composantes a fait l'objet de vifs débats et de nombreux articles dans les années 1970-1980.
Influence exercéeInfluence conjointe de la Grammaire générale et raisonnée et de la Logique de Port-Royal à la fois sur les grammaires "raisonnées" de la langue française et sur la "grammaire générale": Du Marsais et Beauzée (dans l'Encyclopédie de Diderot, la Grammaire générale et raisonnée est citée dans 28 articles grammaticaux); le rapprochement avec la grammaire générative et transformationnelle a été revendiqué par Chomsky lui-même. Plus généralement Dominicy (1984) a pu voir dans les théories linguistiques de Port-Royal «la naissance de la grammaire moderne».
Renvois bibliographiques→ Références
Auroux S. 1979; Auroux S. 1981; Auroux S. 1982; Auroux S. 1991; Auroux S. 1993; Auroux S. 2000; Auroux S. & Mazière F. 2007; Brekle H. E. 1966; Chevalier J.-C. 1968 {p. 483-539}; Chevalier J.-C. 1979; Chomsky N. 1969; Colombat B. 2009; Colombat B. 2014; Colombat B. 2015; Colombat B., Fournier J.-M. & Puech C. 2010; Delesalle S. 1990; Dominicy M. 1977; Dominicy M. 1979; Dominicy M. 1981; Dominicy M. 1984; Dominicy M. 1992; Dominicy M. (éd.) 1994; Dominicy M. 2007; Dominicy M. 2009; Donzé R. 1967; Donzé R. 1971; Fournier J.-M. 1991; Fournier J.-M. 1994; Fournier J.-M. 2007; Fournier J.-M. 2007; Fournier J.-M. 2013 {p. 30-40}; Fournier J.-M. & Raby V. 2014; Joly A. 1977; Kibbee D. A. (éd.) 2010; Lakoff R. T. 1969; Le Goffic P. 1979; Lesaulnier J. 2004; Lesaulnier J. & McKenna A. (éd.) 2004; Marin L. 1975; Moreau D. 2001; Murat M. 1979; Padley G. A. 1976 {p. 219-259}; Pariente J.-C. 1985; Pariente J.-C. (éd.) 1995; Pécharman M. 2015; Robinet A. 1978; Rosier-Catach I. 2014; Swiggers P. 1981; Swiggers P. 1981; Swiggers P. 1981; Swiggers P. 1984; Swiggers P. 1984; Swiggers P. 1985; Swiggers P. 1986; Swiggers P. 1987; Tsiapera M. & Wheeler G. 1993
Rédacteur

Colombat, Bernard · Fournier, Jean-Marie

Création ou mise à jour2015-12 | 1998