CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Formal Philosophy

Montague, Richard

DomaineCompilations, linguistique historico-comparative, linguistique générale, phonétique et phonologie
SecteurLinguistique générale [5344]
Liens

CTLF Images (éd. 1974)

TextesCTLF Textes (12)
Auteur(s)

Montague, Richard

Datation: 20 septembre 1930 - 7 mars 1971

Mathématicien et philosophe américain, né à Stockton (CA), mort tragiquement à Los Angeles (CA). Formé à l'Université de Californie, Los Angeles (UCLA, 1950-1953), puis à Berkeley en philosophie, mathématiques et langues sémitiques (thèse en 1957). Professeur de philosophie à l'UCLA à partir de 1959.

Titre de l'ouvrageFormal Philosophy: Selected Papers of Richard Montague. Ouvrage posthume contenant les différentes versions de la "grammaire universelle" qui ont été publiées dans trois articles intitulés respectivement: a) "English as a Formal Language" [L'anglais en tant que langage formel]; b) "Universal Grammar" [La grammaire universelle]; c) "The Proper Treatment of Quantification in Ordinary English" [Le traitement rigoureux de la quantification en anglais]
Titre traduitPhilosophie formelle: Choix d'articles de Richard Montague
Titre courtFormal Philosophy
Remarques sur le titre
Période|20e s.|
Type de l'ouvrageSyntaxe formelle.
Type indexéLinguistique générale | Grammaire formelle | Syntaxe
Édition originaleFormal Philosophy: Selected Papers of Richard Montague, édité et complété par une introduction de Richmond Thomason, 1974, New Haven and London, Yale University Press. Origine des trois parties de l'ouvrage: a) "English as a Formal Language", in B. Visentini et al., Linguaggi nella societá e nella tecnica, 1970, Milan, Edizioni di Comunitá, p. 189-224 (Repr. dans Thomason ed., 1974, p. 188-221); b) "Universal Grammar", Theoria, 36, 1970, p. 373-398 (Repr. dans Thomason ed., 1974, p. 222-246); c) "The Proper Treatment of Quantification in Ordinary English", in J. Hintikka, J. Moravcsik and P. Suppes (ed.), Approaches to Natural Language, 1973, Dordrecht, Reidel (Repr. dans Thomason 1974, p. 247-270).
Édition utiliséeFormal Philosophy: Selected Papers of Richard Montague, édité et complété par une introduction de Richmond Thomason, 1974, New Haven and London, Yale University Press.
Volumétrie23 cm, 369 pages au total. Les 3 articles occupent 82 pages du recueil, à raison d'environ 2560 signes par page.
Nombre de signes209920
Reproduction moderne
DiffusionUne traduction française de c) dans F. Nef (éd.) L'analyse logique des langues naturelles (1968-1978), Paris, Editions du CNRS, 1984, p. 135-160.
Langues ciblesFragments de la langue anglaise
MétalangueL'anglais et la logique intensionnelle
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageSommaire de l'ouvrage: Introduction de R. Thomason (p. 1-69); 1. Logical Necessity, Physical Necessity, Ethics, and Quantifiers [Nécessité logique, nécessité physique, éthique et quantifieurs] (71-83); 2. "That" (avec Donald Kalish) (84-94); 3. Pragmatics [Pragmatique] (95-118); 4. Pragmatics and Intensional Logic [Pragmatique et logique intensionnelle] (119-147); 5. On the Nature of Certain Philosophical Entities [Sur la nature de certaines entités philosophiques] (148-187); 6. English as a Formal Language [L'anglais en tant que langage formel] (188-221): 7. Universal Grammar [La grammaire universelle] (222-246); 8. The Proper Treatment of Quantification in Ordinary English [Le traitement rigoureux de la quantification en anglais] (247-270); 9. A Paradox Regained [Un paradoxe regagné] (avec David Kaplan) (271-285); 10. Syntactical Treatments of Modality, with Corollaries on Reflexion Principles and Finite Axiomatizability [Traitements syntaxiques de la modalité avec des corollaires sur les principes de réflexion et l'axiomatisation finie] (286-302); 11. Deterministic Theories [Théories déterministes] (303-361); Travaux de Richard Montague, bibliographie (361-364); Index (365-369).
Sommaires des articles concernés:
a [= 6]) "English as a Formal Language" (p. 189-224): 1. Introduction; 2. Les catégories syntaxiques de base; 3. Les catégories sémantiques; 4. Les modèles; 5. Les catégories syntaxiques; 6. Les opérations sémantiques; 7. Analyses et dénotations; 8. Vérité et vérité logique; 9. Remarques sur le fragment considéré; 10. Etendre ce fragment.
b [= 7]) "Universal Grammar" (p. 222-246): Introduction; 1. Notions préliminaires; 2. Syntaxe; 3. Sémantique: théorie de la signification; 4. Sémantique: théorie de la référence; 5. Théorie de la traduction; 6. Logique intensionnelle; 7. Un fragment de l'anglais.
c [= 8]) "The Proper Treatment of Quantification in Ordinary English" (p. 247-270): Introduction; 1. La syntaxe d'un fragment de l'anglais; 2. La logique intensionnelle; 3. La traduction de l'anglais en logique intensionnelle; 4. Exemples.
Objectif de l'auteurDémontrer que les langues naturelles peuvent être décrites à l'aide d'une syntaxe et d'une sémantique formelles définies de façon aussi rigoureuse que celles déjà en vigueur pour les langages formels.
Intérêt généralIl s'agit de la première syntaxe catégorielle à user du principe de compositionnalité pour calculer conjointement la grammaticalité et la bonne formation sémantique des phrases (les règles syntaxiques et sémantiques sont systématiquement couplées). Montague propose une conception véri-conditionnelle de la sémantique faisant appel à la théorie des modèles et à la notion de mondes possibles. Il recourt à la traduction des phrases en logique intensionnelle afin de pouvoir déterminer leur(s) signification(s) (possibilité de distinguer les lectures de re et de dicto). L'ouvrage contient également une première représentation des temps verbaux.
Parties du discoursMontague propose une catégorisation formelle des principales parties du discours. Le système de représentation utilisé varie selon les articles.
Innovations term.Essentiellement des emprunts à la théorie mathématique des modèles (notions de "modèle", de "fonction de dénotation", de "domaine", etc.) et aux concepts de la logique intensionnelle (opérateur lambda, opérateurs de conversion intension vs extension).
Corpus illustratifAssez nombreux exemples issus de la langue anglaise (plus particulièrement, des énoncés contenant des constructions intensionnelles et des quantificateurs).
Indications compl.
Influence subieLa syntaxe catégorielle de K. Ajdukiewicz, la conception de la vérité et la théorie des modèles de A. Tarski, "Sinn und Bedeutung" de G. Frege et la logique intensionnelle de A. Church.
Influence exercéeConsidérable, puisqu'elle redonnera essor au courant formel des grammaires catégorielles des années 1980.
Renvois bibliographiques→ Références
Chambreuil M. 1989; Chambreuil M. & Pariente J.-C. 1990; Cooper R. 1982; Dowty D. R. 1979; Dowty D. R., Wall R. & Peters S. 1981; Partee B. H. 1975; Partee B. H. 1976; Zimmerman T. E. 2009
Rédacteur

Godart-Wendling, Béatrice

Création ou mise à jour2000