CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Sons du français

Passy, Paul

DomaineCompilations, linguistique historico-comparative, linguistique générale, phonétique et phonologie
SecteurPhonétique et phonologie [5403]
Liens

CTLF Images (éd. 1906)

TextesCTLF Texte
Auteur(s)

Passy, Paul

Forme complète: Passy, Paul Edouard

Datation: 13 janvier 1859 - 21 mars 1940

Phonéticien français, né à Versailles, mort à Bourg-la-Reine, spécialiste de l'acquisition des langues étrangères. Il fait ses études avec ses parents (le père est prix Nobel de la Paix) jusqu'à 17 ans. Il parle déjà plusieurs langues (anglais, allemand, italien), puis va au collège Sainte Barbe pour préparer le baccalauréat en sciences et en lettres. Il est engagé comme professeur de langues (anglais, allemand) à l'Ecole Normale Protestante de Courbevoie en 1878-1879, puis à l'Ecole Normale d'Auteuil en 1880. Il prend alors conscience de la faiblesse des méthodes d'enseignement des langues vivantes. De 1879 à 1885, (auto)formation en phonétique (Sweet, Sievers, Viëtor, Jespersen, etc.). Elève à l'Ecole des Hautes Etudes, il étudie le sanscrit, et suit les cours de Saussure entre 1885-1887 (gotique et vieux allemand). Il fonde l'Association phonétique des professeurs d'anglais, qui se transforme ensuite en l'Association phonétique des professeurs de langue vivante, puis en Association phonétique internationale (API). Il soutient son Doctorat ès Lettres en 1894 (thèse principale: Etude sur les changements phonétiques et leurs caractères généraux; thèse secondaire: De Nordica Lingua quantum in Islandia ab antiquissimis temporibus mutata sit). A. Martinet souligne que son travail présente "l'exposé le plus lucide de la théorie fonctionnaliste". Il enseigne comme maître de conférences à l'Ecole des Hautes Etudes d'Histoire et de Philologie, 1894 (dont il devient directeur adjoint en 1897) jusqu'à sa retraite en 1926 (excepté la période 1914-1917 où il fut révoqué en raison de ses opinions pacifistes). Il enseigne la phonétique à la Sorbonne (1894-1926). Malgré ses intuitions très modernes, Passy reste toute sa vie fidèle aux maîtres de la phonétique dite "classique" dont il devint l'un des représentants les plus éminents. Il fut un témoin actif des débuts de la phonétique expérimentale et il intègre la phonétique dans son activité de militant pacifiste (socialiste chrétien): pour assurer les meilleures conditions de la paix, il faut faciliter les échanges. Les langues vivantes, et la parole plus que l'écrit, peuvent constituer un des meilleurs outils de communication. Fondateur de l'Association fonétique des professeurs d'anglais, il milite aussi pour une simplification de l'orthographe avec Les sons du français, leur formacion, leur combinaizon (1887). Co-auteur, avec D. Jones de l'Alphabet Phonétique International (API) – dont il promeut la diffusion –, et fondateur du Maître Phonétique. Militant de la réforme de l'orthographe.

Titre de l'ouvrageLes sons du français. Leur formacion, leur combinaizon, leur reprézentacion
Titre traduitLes sons du français. Leur formation, leur combinaison, leur représentation
Titre courtSons du français
Remarques sur le titre
Période|19e s.|
Type de l'ouvrageManuel destiné aux philologues, phonéticiens, professeurs de français langue étrangère, proposant une réforme de l'orthographe française.
Type indexéTraité d'orthographe
Édition originale1887, Paris, Firmin Didot.
Édition utilisée5e édition 1899, Paris, Firmin Didot, Société des Traités.
Volumétrie199 pages; env. 1350 signes par page.
Nombre de signes260000
Reproduction moderne
Diffusion2e édition, 1890; 3e édition, 1892.
Langues ciblesL'ouvrage traite essentiellement du français langue étrangère et s'adresse plus généralement aux professeurs de langues étrangères (étant donné le caractère général de l'API). Mais Passy donne aussi des exemples d'application de l'API à d'autres langues
MétalangueFrançais
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageAprès l'avant-propos de la 3e édition (1892 [p. 5-6]), l'ouvrage est composé de 3 grands chapitres: [1] Des notions préliminaires [Nocions préliminaires] (p. 7-22, § 1-35) sur le son en général, les sons du langage, la transcription phonétique (celle de l'API). [2] La constitution du langage [Constitucion du langaje] (p. 23-129, § 36-248): division fondamentale en consonnes et voyelles, les variations d'ensemble du langage (intensité, netteté et vitesse d'articulation, timbre et qualité de la voix, accessoires du langage [jeu de physionomie, geste, langage des signes]), l'organisation du langage (groupes de souffle, groupes d'intensité [groupes de force, syllabes], durée, sons doubles, intonation), l'étude des sons (voyelles, consonnes et sons accessoires), la combinaison des sons (transitions, assimilation, élision, liaison). [3] La représentation du langage [Reprézentacion du langaje] (p. 130-160, § 249-258): principes (p. 130-135) et spécimens de transcription (p. 136-160): français parlé et textes littéraires. Quatre appendices: Appendice [sic] A: Forme écrite des nouvelles lettres (p. 161). Apendice B: Essai de restitucion de vers vieus français (court extrait de la Chanson de Roland, ca. 1424 [p. 162]; Apendice C: L'alfabet fonétique apliqué à d'autres langues: un spécimen d'anglais, un verset biblique en 170 langues et patois, dont 46 patois de France (p. 163-193); Apendice D: Liste d'ouvrajes employant l'écriture fonétique internationale, Périodiques et imprimeries phonétiques (p. 194-196). Table des matières (p. 197-199).
Objectif de l'auteurApprofondir la connaissance du français oral, proposer une méthode d'enseignement du français langue étrangère, diffuser l'alphabet phonétique international (API).
Intérêt généralPour l'histoire (des tentatives de réforme) de l'orthographe, pour l'histoire de la phonétique et du développement de l'Alphabet Phonétique International, pour l'histoire de la diffusion du français langue étrangère, pour la phonétique générale.
Parties du discours
Innovations term.
Corpus illustratif
Indications compl.Les notations des 170 langues peuvent apporter des éléments d'information sur la prononciation du début du siècle en français, dans les patois de la France et dans de nombreuses langues.
Influence subiePassy revendique l'influence de F. Saussure, H. Sweet, W. Viëtor, O. Jespersen.
Influence exercéeOuvrage important pour le renouvellement des méthodes d'enseignement des langues et la formation des professeurs. Influence sur les professeurs de français langue étrangère et sur les membres de l'Association Phonétique Internationale.
Renvois bibliographiques→ Références
Baggioni D. & Boë L.-J. 2009; Bergounioux G. 1994 {p. 242-243}; Breymann H. 1897; Bronstein A. J., Raphael L. J. & Stevens C. 1977; Galazzi E. 1987; Galazzi E. 1992; Galazzi E. 1995; Jones D. 1966; Malmberg B. 1991 {p. 396-397}; Martinet A. 1955 {p. 42-44}; Passy P. 1830
Rédacteur

Boë, Louis-Jean

Création ou mise à jour2000