CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux • IMPRIMER • RETOUR ÉCRAN
CTLF - Menu général - Notices

Catholicon

Giovanni Balbi

DomaineTradition occidentale: grec et latin
SecteurGrammaires latines médiévales [1236]
Liens

Bayerische StaatsBibliothek (éd. 1486, Nüremberg)

Bayerische StaatsBibliothek (éd. 1487, Venise)

Bayerische StaatsBibliothek (éd. 1490, Venise)

Bayerische StaatsBibliothek (éd. 1495, Venise)

Bayerische StaatsBibliothek (éd. 1497, Venise)

Bayerische StaatsBibliothek (éd. 1506, Venise)

Google Livres (éd. 1506, Liechtenstein Peter, ex. Bibliothèque nationale de Rome)

Google Livres (éd. 1506, Venise, Liechtenstein Peter, ex. Bibliothèque nationale d'Autriche)

Bayerische StaatsBibliothek (éd. 1520, Lyon)

Auteur(s)

Giovanni Balbi

Variantes: Johannes de Balbis Ianuensis; Ioannes Frater de Janua

Datation: Mort ca 1298

Grammairien et lexicographe du Moyen Âge. Né à Gênes, dominicain, surtout connu comme auteur du premier dictionnaire alphabétique latin dans un ordre strictement alphabétique qui servira de modèle à la Renaissance. Auteur d'une somme théologique, d'un traité de comput et d'un commentaire sur les IV Évangiles.

Titre de l'ouvrageSumma grammaticalis quae vocatur catholicon
Titre traduitSomme grammaticale qui est appelée Catholicon, "l'Universel"
Titre courtCatholicon
Remarques sur le titreKatholicon signifie en grec «universel», de [adv.] katholou, «dans son ensemble», «au total», l'auteur voulant couvrir l'ensemble du savoir.
Période|13e s.|
Type de l'ouvrageVaste ouvrage en cinq parties, les quatre premières correspondant à une grammaire, la cinquième à un dictionnaire alphabétique (qui contient de nombreuses informations d'ordre grammatical).
Type indexéDictionnaire | Somme grammaticale
Édition originaleDate de composition: selon l'auteur, l'ouvrage a été achevé le 7 mars 1286.
Édition utiliséeMayence, 1460, BnF [Rés. gX.20]. L'imprimeur est peut-être Gutenberg. Reproduction, Londres, Farnborough-Gregg International Publishers, 1971.
Volumétrie64 f. en 2 colonnes, 66 lignes par colonne pour la partie grammaticale, env. 3100 signes par colonne, env. 12400 signes par f. pour la partie grammaticale de l'ouvrage.
Nombre de signes793000
Reproduction moderneReproduction anastatique de l'édition de Mayence 1460, Londres, Farnborough-Gregg International Publishers, 1971, 32 cm, non paginée. Section sur les figures de construction (Colombat & Rosier 1990, p. 95-161).
DiffusionPlus de 200 mss., et de nombreuses éditions imprimées (la première datant de 1460), dont certaines abrégées (Catholicon abbreviatum, Rouen, 1491; Catholicon parvum, Lyon, 1499). La liste des manuscrits donnée par Powitz (1996) montre que la plupart d'entre eux comportent les parties I-IV sur la grammaire. Beaucoup d'éditions incunables sont accessibles en ligne sur Internet.
Langues ciblesLatin
MétalangueLatin
Langue des exemplesLatin. Quelques mots hébreux et grecs
Sommaire de l'ouvrageLivre I: orthographe (= 9,6%); livre II: prosodie (= 17,1%); livre III: étymologie (= étude des parties du discours: nom (= 31,9%), verbe (= 16%), participe (= 1,8%), préposition (= 0,2%), adverbe (= 0,7%), interjection (= 0,04%)) et construction (= 5,1%); Livre IV: figures et vices (= 16,3%), ponctuation (= 1,1%). [Nous omettons ici le dictionnaire qui constitue la cinquième partie, qui occupe les 5/6 de l'ouvrage entier].
Objectif de l'auteurProposer une grammaire didactique du latin qui ouvre sur l'ensemble du savoir, à destination des frères de son couvent; en effet, le Catholicon a été ainsi appelé parce qu'il est "commun et universel", et l'étude étymologique permet d'aborder des questions de physique et de théologie (f. 1 r). Dans le premier prologue, l'auteur indique que c'est la prosodie qui a été son premier souci (pour la récitation liturgique?).
Intérêt généralL'ouvrage est un représentant de la tradition méridionale de la grammaire de niveau intermédiaire (non élémentaire); il relève d'une tradition distincte de celle des traités sur les modes de signifier, caractéristique de la faculté des Arts de Paris à la même époque; il intègre des considérations provenant de la logique terministe (notamment sur les termes relatifs, ou sur différents types de référence, où l'auteur effectue des emprunts quasi littéraux au Tractatus de Pierre d'Espagne).
Parties du discoursBrèves définitions génériques, énumération des espèces (illustrées par un exemple), listes extensives des formes (déclinaisons, conjugaisons); dans le traitement de chaque partie: insertion de développements syntaxiques (par ex. sur l'anaphore à propos du nom relatif) et de remarques sur certaines "locutions" comportant la partie traitée.
Innovations term.Derivatio consummativa / derivatio consumptiva (Mayence éd., f. 18 r.a., chap. 28), epicenositas et epicenosis (Mayence éd., f. 26 v.a., chap. 44), transitio dependens / transitio perficiens (Mayence éd., chap. 107, f. 53 v.b.) verbum morale vel imitatiuum (Mayence éd., f. 48 v.a. chap. 89) et verbum apparitiuum (Mayence éd., f. 48 v.a. chap. 90). Subdivisions: formans / formatum; nominativus supponens / exponens / apponens; finis consummans / consumens; compositio mediata/immediata.
Corpus illustratifNombreux exemples forgés empruntés à la vulgate grammaticale médiévale, mais parfois aussi empruntés à Priscien, notamment dans les parties sur la construction et le régime; exemples classiques le plus souvent repris à Priscien et Donat; exemples bibliques souvent communs avec Bède le Vénérable (dans le traité des figures).
Indications compl.Syntaxe: en plus des développements dans le traitement des parties du discours ou etymologia, l'ouvrage présente une partie réservée à la construction: quatre types de constructions (transitive, intransitive, réciproque, rétrotransitive); les deux parties de la construction (suppôt et appôt); le régime (nominatif, génitif, datif, accusatif, vocatif, ablatif). Analyse des figures de construction (Colombat & Rosier 1990).
Intérêt pédagogique: exposé systématique et extensif, qui s'accompagne de questions, parfois traitées sous forme disputée, avec exposé de solutions concurrentes, puis de celle retenue par l'auteur.
Influence subieLes auteurs cités ou utilisés sont principalement Priscien, Donat, Isidore de Séville, Bède le Vénérable (De schematibus) ainsi que Pierre Hélie, Bene da Firenze; Pierre d'Espagne et Pierre d'Espagne non papa pour les emprunts à la logique; certaines sections sont parallèles à des passages de la grammaire de Poncius de Provence (Fierville 1886). On relève un recours: aux lexicographes Hugutio de Pise et Papias dans la grammaire; aux grammaires versifiées et à leurs gloses: Doctrinale d'Alexandre de Villedieu, Grécisme d'Évrard de Béthune. Quelques références ou présences épisodiques: Aristote, Topiques VI, 2; Catégories VI, Physique, VIII, 9; Augustin, De civitate Dei, XX, 21, 2; Martianus Capella, De Nuptiis Philologiae et Mercurii, V; la Rhétorique à Hérennius. Des notions et des exemples suggèrent des rapprochements ponctuels avec Gosvin de Marbais, la Glose Promisimus, la Glose Admirantes, Vincent de Beauvais, Robert Kilwardby, et les artes dictaminis (ex. Guido Faba).
Influence exercéeDifficile à déterminer pour la partie grammaticale, mais extrêmement importante pour la partie lexicographique (Buridant 1986, Powitz 1988).
Renvois bibliographiques→ Références
Bert M. 2001; Bert M. 2011; Buridant C. (éd.) 1986; Colombat B. 2013; Colombat B. (éd.) 2014; Colombat B. 2015; Colombat B. & Rosier I. 1990; Colombo Timelli M. 2012; Della Casa A. 1981; Fierville C. 1886; Grondeux A. 2002; Grondeux A. 2002; Hunt T. 1991; Ingham R. 2006; Ingham R. 2012; Kibbee D. A. 1989; Kibbee D. A. 1989; Kibbee D. A. 1996; Kibbee D. A. 2000; Kristol A. M. 1990; Kristol A. M. 1990; Kristol A. M. 1994; Kristol A. M. 1998; Kristol A. M. 2000; Kristol A. M. 2000; Kristol A. M. 2001; Lusignan S. 2011; Powitz G. 1988; Powitz G. 1996; Reynolds S. & Grondeux A. 2009; Rothwell W. 1968; Rothwell W. 1993; Rothwell W. 2000; Rothwell W. 2001; Short I. 2009; Short I. 2010; Trotter D. A. 2000; Trotter D. A. 2003; Trotter D. A. 2003; Wallis F. E. 1981
Rédacteur

Rosier-Catach, Irène · Bert, Mélanie (rév.)

Création ou mise à jour2015-02 | 2002 | 1998