CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Commentarii Grammatici

Despautère, Jean

ChapitreTradition occidentale: grec et latin
Sous-chapitreGrammaires latines humanistes [1247]
Fac-similé(s)
Texte(s)
Nom de l'auteurDespautère, Jean
Datation de l'auteurca 1460 ou 1480–1520
Biographie de l'auteurVariante du nom: Despauterius, Johannes / De Spauter / (à tort) Van Pauteren. Pédagogue et grammairien flamand, né à Ninove (d'où le surnom de "Ninivite"), mort à Comines. Maître ès arts à l'université de Louvain en 1501. Il eut pour maître le grammairien Jean Custos (de Coster), de Brecht. Il professa les humanités à Louvain, Bois-le-Duc, Bergues-Saint-Winoc et Comines. Auteur de différents traités ayant trait à l'enseignement du latin et réunis dans les Commentarii grammatici.
Nom de l'adaptateurBade, Josse
Datation de l'adaptateur1462-1535
Biographie de l'adaptateurVariante du nom: Joducus Badius Ascensius. Imprimeur belge, né à Asch, près de Bruxelles, mort à Paris. Installé imprimeur à Paris ca 1500, il a édité un grand nombre d'ouvrages classiques grecs et latins et il a révisé la Syntaxis de Despautère.
Titre de l'ouvrageIohannis Despauterii Niniuitae Commentarii Grammatici
Titre traduitCommentaires grammaticaux de Jean Despautère le Ninivite
Autre titreCommentarii Grammatici
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageRéunion de plusieurs ouvrages destinés à l'apprentissage du latin; somme grammaticale couvrant tous les domaines concernant la langue latine et comportant plusieurs niveaux s'adressant à la fois aux élèves et aux enseignants.
Type indexéSomme grammaticale.
Original (date, lieu)Date de composition des différents traités: entre 1506 et 1519. Première édition: entre 1509 et 1519. Traités réunis sous le titre de Commentarii Grammatici.
Période|16e s.|
Édition utiliséePremière édition sous la forme des Commentarii; 1537-1538; Paris; Robert Estienne.
VolumétrieFormat: in-folio, 20,5 x 31 cm; 692 pages [+ 31 f. = 754 p.]; 5 000 signes par page; très grand soin apporté à l'édition, grande lisibilité.
Nombre de signes3 700 000
Reproduction modernePas de réédition moderne.
DiffusionTrès nombreuses rééditions, puis très nombreuses adaptations dans toute l'Europe durant les 16e, 17e et 18e s., à tel point que le nom de l'auteur devient le nom du manuel ("le Despautère", comme "le Donat"). Adaptateurs français: Aubert de Sorgue, Behourt, Bobye, Chasnaeus, Couvay, de Housteville, Du Creux, Du Préau, Dupleix, Gaudin, Labbé, Monet, Pajot, Pellisson, Pomey, Tanquerel. Le "Despautère", le plus souvent sous une forme adaptée (explicitation des règles, traduction française de plus en plus étendue des règles et des exemples), a servi de base à l'enseignement du latin dans les collèges français, car, à la différence d'autres pays en Europe, il n'a pas été remplacé en France par l'ouvrage d'Álvares.
Langue(s) cible(s)Latin.
MétalangueLatin; utilisation sporadique du grec; quelques éléments limités et dispersés de traduction en français et en hollandais (ex. Rudimenta, p. 17: "Amans, aymant, minnende [...];Amatus, Aymé, ghemint"; Prima pars, p. 37: "Splen et lien, idem uiscus significant, La rate.").
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageRudimenta (p. 3-21): sous formes de questions / réponses, règles essentielles de la grammaire latine en trois parties: i) définitions élémentaires des parties du discours, ii) règles élémentaires de la syntaxe; iii) définitions plus complètes des parties du discours et indication concernant les flexions. Prima pars [= morphologie] (p. 23-180): en sept livres: règles pour les genres des noms; déclinaison des noms réguliers; hétéroclites; comparatifs et superlatifs; prétérits et supins; verbes défectifs et anomaux; suffixes verbaux. Syntaxis (p. 181-354): les divisions de la grammaire et de la syntaxe; concordance et régime; les figures de construction; régime des différents cas (génitif: 18 règles; datif: 3 règles; accusatif: 8 règles; ablatif: 9 règles); un appendice sur l'ordre des constructibles, la division de la syntaxe en transitive / intransitive, la syntaxe des réciproques. Ars versificatoria, en 5 livres (p. 355-600). De figuris [traité des figures] (p. 601-625). Ars epistolica (p. 626-647). Orthographia (p. 648-692). Index (62 p.).
Objectif de l'auteurRendre l'enseignement du latin plus accessible qu'il ne l'est par le Doctrinale d'Alexandre de Villedieu.
Intérêt généralGénéralement sous-estimé à cause d'une mauvaise image donnée de Despautère aux 17e et 18e s.; en fait l'ouvrage exprime un effort de théorisation par rapport aux Elegantiae de Valla; il prépare les grammaires de l'ellipse, mais il n'est pas organisé autour d'une théorie unifiante (la morphologie est dominante, il y a beaucoup de règles contextuelles). Sur le plan pédagogique, l'importance de l'ouvrage est énorme puisqu'il a servi, en particulier par le biais de ses adaptations, à former des générations entières d'élèves aux 16e et 17e s., notamment en France.
Parties du discoursTraitement des parties du discours et de leurs "accidents": Despautère suit plus volontiers Donat que Priscien (à la différence des grammairiens humanistes italiens du 15e s.); il tente une justification du traitement de Donat; il propose des définitions à deux niveaux en fonction de l'état de connaissance de l'élève.
Innovations term.Despautère généralise l'opposition concordantia vs regimen; il organise sa syntaxe autour de la notion de régime des cas et favorise l'indépendance de la préposition en admettant qu'elle régit le cas; il marginalise la division de la syntaxe en transitiua vs transitiua; il établit une distinction entre gerundium et gerundiuum.
Corpus illustratifExemples très nombreux (dont l'origine est donnée avec une précision moyenne), le plus souvent repris d'autres grammairiens.
Indications compl.Organisation atypique de la syntaxe par rapport aux autres ouvrages humanistes, avec intégration (inspirée par Alexandre) du traitement des figures de construction parmi les autres règles de syntaxe.
Procédés d'exposition: règles en vers accompagnées d'un commentaire en prose; questions / réponses; argumentation par objection / réfutation (obiectio / respondeo).
Influence subieLes ouvrages de référence sont: le Doctrinale d'Alexandre de Villedieu; Quintilien et les grammairiens antiques; les humanistes: en particulier: Perotti, Sulpitius, Alde Manuce, Mancinellus, Lancilottus (Pasius), Laurent Valla, Nebrija, Josse Bade, Heinrich Bebel, Jacob Henrichmann. Despautère ne nie pas qu'il suit le Doctrinale d'Alexandre de Villedieu, qui dicte l'organisation de son propre ouvrage et qui, selon lui, doit être amendé, mais non complètement abandonné. Le dialogue, favorisé par la présentation dialectique, est permanent entre Despautère et les grammairiens humanistes du 15e s.
Influence exercéeTrès importante sur les continuateurs directs qui, le plus souvent, suivent le même plan et conservent les règles en vers (en les adaptant quelquefois); très importante sur la Nouvelle Méthode latine de Port-Royal, dont la progression et le texte principal restent dictés par Despautère, même après l'adjonction d'avertissements inspirés de Sanctius, Scioppius et Vossius et parfois contradictoires avec ce texte principal; influence généralement sous-estimée par les historiens de la linguistique.
Renvois bibliographiquesBrouvers J.H. 1984; Chevalier J.-C. 1968 (p. 84-93 et passim); Colombat B. 1993 (p. 99-127, 233-250), 1999; De Clercq J., Swiggers P. & Van Hal T. 2009; Desgraves L. 1977; Gascard C. 1994 (vol. 1, p. 98-157), 1997; Hébrard J. 1983; Henderson J.R. 1988; Lavency M. 1968-1969, 1988, 1996; Margolin J.-C., Pendergrass J. & Van der Poel M. 1991 (p. XLIV-LXIII et passim); Roersch A. 1921.
→ Références
Auteur de la noticeColombat, Bernard; Gascard, Carole
Création ou mise à jour1999 | 1998