CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Nouvelle Methode pour apprendre la Langue Françoise

Irson, Claude

ChapitreGrammaires françaises, remarques et traités sur la langue française
Sous-chapitreGrammaires françaises du 17e s. [2303]
Fac-similé(s)Gallica (éd. 1656)
Corpus des grammaires françaises du XVIIe siècle, Classiques Garnier Numérique (éd. 1662, en accès limité)
Texte(s)
Nom de l'auteurIrson, Claude
Datation de l'auteurfl. 2e moitié du 17e s.
Biographie de l'auteurMathématicien et grammairien français. Longtemps maître d'école à Paris puis, vers 1678, teneur juré de livres de compte; auteur, outre sa Nouvelle Méthode (1656), d'ouvrages pratiques d'arithmétique (Arithmétique universelle, 1674; Méthode pour bien apprendre toutes sortes de comptes, 1678; Traité des changes étrangers, 1688).
Titre de l'ouvrageNouvelle Methode pour apprendre facilement les principes et la Purete de la Langue Françoise, contenant plusieurs Traitez De la Prononciation, De l'Orthographe, / De l'Art d'Ecriture, Des Etymologies, / Du Stile Epistolaire, & Des Regles / la belle façon de Parler & d'Ecrire /. Avec une liste des Auteurs les plus célebres / de nôtre Langue
Titre traduit
Autre titreNouvelle Methode pour apprendre la Langue Françoise
Remarques sur le titreLe titre de 1656 ne sera pas repris à l'identique en 1660-1162 (voir notice 2311).
Type de l'ouvrageGrammaire pédagogique de praticien à l'usage essentiellement des élèves français, non latinistes.
Type indexéGrammaire didactique.
Original (date, lieu)1656, Paris, chez l'auteur rue Bourg-l'Abbé à l'Ecole de Charité et chez Gaspar Meturas, , avec privilège du Roi.
Période|17e s.|
Édition utiliséePremière édition, 1656, Paris, chez l'Auteur & chez Gaspar Meturas.
VolumétrieIn-8°, [22] + 272 pages (1-272) + [8] p.; 302 p.; env. 1 900 par page.
Nombre de signes574 000
Reproduction moderneMicrofiche Archives de la linguistique française, Paris, France Expansion, 1971, n° 201 (éd. de 1656); Slatkine reprints, 1973, 1 vol; in-8°, 360 p. (éd. de 1662).
DiffusionUne nouvelle version, très remaniée, en 1660, non retrouvée, mais attestée par sa seconde édition, en 1662.
Langue(s) cible(s)Français.
MétalangueFrançais.
Langue des exemplesFrançais; quelques retranscriptions phonétiques; quelques exemples latins (mots isolés).
Sommaire de l'ouvrageEpître à monsieur de Santeuil [p. 1-8]; préface [8-16]; privilège du Roi [17-18]; trois sonnets recommandant l'ouvrage [19-21]; l'ouvrage lui-même se compose d'une grammaire en 4 livres et de 4 traités (orthographe, écriture, étymologie, style épistolaire); La grammaire françoise (1-151). Livre I, Des Lettres: phonétique (1-10). Livre II, Des mots (11-77): morphologie: mots indéclinables (adverbe, préposition, conjonction, interjection) (11-15), mots déclinables (15-77): article (16-18): défini, indéfini, genre, nombre et cas; nom (19-22): nom substantif (nom propre/nom commun), nom adjectif auquel se trouve rattaché le participe (présent et passé); pronom (21-22): classement en 5 catégories: personnel, possessif, démonstratif, relatif, indéfini (pas de distinction pronom/déterminant); verbe (22-77): emploi des modes, des temps et des personnes (23-28), les conjugaisons (28-77), verbes réguliers des 4 conjugaisons (28-33), avoir (34-36), être (37-39), porter (40-43), finir (44-46), devoir (47-49), vendre (50-52), verbes irréguliers (53-77). Livre III (78-114): De la syntaxe (ou construction): syntaxe simple/figurée, syntaxe de convenance/de régime, emploi des cas, accord en nombre et en personne, répétition des articles et prépositions, quelques remarques sur les démonstratifs, les prépositions et tout (78-85), Du stile (86-110): distinction des trois styles, règles et fautes contre la justesse et la régularité (barbarisme et solécisme) (86-97), style figuré (97-110), remarques sur les mots et les phrases qui sont en usage (97-110), De la prononciation: remarques sur la bonne prononciation (111-114). Livre IV: Traité de l'orthographe: orthographe lexicale et grammaticale, ponctuation, apostrophe, majuscule, liste d'homophones (115-151); Traité de l'écriture: méthode d'apprentissage de l'écriture (152-163); Traité des Etymologies: dictionnaire étymologique (164-226); Traité du stile épistolaire (227-249): méthode pour bien écrire différents types de lettres, avec en annexe Les Règles de la conversation (250-257): méthode pour l'entretien oral; Liste de quelques auteurs françois (257-271): liste alphabétique des meilleurs auteurs à prendre pour modèle; index des notions [8 p.].
Objectif de l'auteurIl s'agit d'une grammaire de pédagogue et de praticien; le but principal, explicité dans la préface, est d'écrire une grammaire claire et méthodique qui permette à un locuteur non savant de "parler correctement sa Langue naturelle".
Intérêt généralBon ouvrage de vulgarisation clair et complet, qui a l'intérêt de faire la synthèse de courants différents: les grammairiens/praticiens (Maupas, Oudin), les remarqueurs (le livre III est une reprise de Vaugelas) et les lexicographes (le Traité des étymologies utilise les Origines de la langue françoise de Ménage, explicitement cité dans la préface). Les listes d'auteurs écrivant en français et leur classement sont une originalité.
Parties du discoursPart dominante de la morphologie; ouvrage novateur sur certains points, notamment sur l'article (un est article indéfini), sur les cas (début d'émancipation par rapport au cadre latin avec la réduction à 4 cas, nominatif, génitif, datif, vocatif et l'exclusion de l'accusatif et de l'ablatif), sur le participe intégré au nom adjectif.
Innovations term.Très réduites. L'auteur s'en tient presque partout aux dénominations usuelles. Quelques initiatives comme le «l lié» pour la palatisation.
Corpus illustratifExemples forgés; quelques citations dans le chapitre consacré au style: Térence, Tacite, Quinte-Curce, Saint Jérôme, Guez de Balzac.
Indications compl.Ouvrage à préoccupations méthodiques et pédagogiques, mais également idéologiques: la préface de 1656 est à ce titre une véritable profession de foi célébrant l'intérêt social et philosophique de la grammaire.
Influence subieOuvrage qui fait une synthèse entre les praticiens (Maupas, Oudin), Vaugelas et Ménage. Le titre «Méthode» l'insère à la suite des méthodes de langue vivante de Lancelot.
Influence exercéeOuvrage à la charnière du siècle entre les grammaires d'usage et la grammaire générale.
Renvois bibliographiquesBrunot F. 1966 (HLF, vol. III/2); Delesalle S. & Mazière F. 2007, 2008, 2011, 2012; Delesalle S. 2006; Mazière F. 2009, 2010, 2011; Mazière F. & Delesalle S. 2009; Padley G.A. 1988 (p. 409); Ribard D. 2007.
→ Références
Auteur de la noticeFournier, Nathalie; Mazière, Francine (rév.)
Création ou mise à jour2014-03 | 1998