CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

De L'Eloquence

Courtin, Antoine de

ChapitreGrammaires françaises, remarques et traités sur la langue française
Sous-chapitreGrammaires françaises du 17e s. [2313]
Fac-similé(s)
Texte(s)
Nom de l'auteurCourtin, Antoine de
Datation de l'auteur1622–1685
Biographie de l'auteurAntoine de Courtin est né le 27 février 1622 à Riom en Auvergne et mort le 5 septembre 1685 à Paris. Issu d'une famille d'hommes de loi, il commença sa carrière diplomatique en accompagnant son concitoyen Pierre Chanut dans ses ambassades en Suède, où il se fit remarquer par la reine Christine, dont il devint secrétaire. En 1660 il fut nommé par Louis XIV résident général auprès des princes et États du Nord et, en 1676-1677, il fut chargé d'une ambassade après du roi Charles II d'Angleterre. Il traduisit le De jure belli ac pacis de Grotius (Le Droit de la Guerre et de la Paix, Paris, A. Seneuze, 1687), mais il est connu surtout pour son Nouveau traité de la civilité qui se pratique en France parmi les honnetes gens de 1671. Il écrivit d'autres ouvrages concernant l'art de vivre en société (Traité de la paresse ou l'art de bien employer le temps, Paris, Josset, 1673; Traité de la jalousie ou moyens d'entretenir la paix dans le mariage, Paris, Josset, 1682) et son Art de devenir éloquent ou traicté qui donne les règles pour rendre le discours riche, juste poly et touchant s'inscrit dans le droit-fil de ces thématiques: il s'agit d'un projet vaste et ambitieux qui a pour but de former tout honnête homme (et non seulement le milieu de la cour) aux règles de bon langage dont la grammaire n'est que la première partie, à laquelle font suite une dialectique, une logique et une rhetorique. En effet l'Art de devenir éloquent comprend trois manuscrits: le premier (ms 250 Bibliothèque du Patrimoine de Clermont Auvergne Métropole), intitulé “De l'Eloquence ou Regles pour parler correctement” est la grammaire proprement dite, le deuxième (ms 251) contient la dialectique et la logique et le troisième (ms 252) contient la rhétorique.
Titre de l'ouvrageDe L'Eloquence ou Regles pour parler correctement
Titre traduit
Autre titreDe L'Eloquence
Remarques sur le titreDe L'Eloquence ou Regles pour parler correctement est la première partie de L'art de devenir éloquent ou traicté qui donne les regles pour rendre le discours riche, juste, poly et touchant divisé en quatre parties.
Type de l'ouvrageGrammaire monolingue à visée pratique dans une perspective générale et raisonnée.
Type indexéGrammaire raisonnée. Grammaire didactique.
Original (date, lieu)1680, Ms 250, Bibliothèque du Patrimoine de Clermont Auvergne Métropole. À ce que Courtin affirme au début de son ouvrage “Le privilège du Roy en date du 8e aoust 1680 pour l'Impression de ces Livres, est dans un des tiroirs de mon Cabinet d'Allemaigne, ou [sic] l'on le trouvera, si on en a besoin”. Commencé en 1677 (précisément le 15 juillet si on croit à ce qui est écrit sur le frontispice), l'ouvrage ne fut jamais publié et on sait que de Courtin légua l'ouvrage manuscrit à un certain Martin de Courtin par son testament en 1685. Exemplaire manuscrit conservé à la Bibliothèque du Patrimoine de Clermont Auvergne Métropole, Clermont Ferrand, sous la cote Ms 250 (le ms 250 contient la grammaire, le 251 la dialectique et la logique).
Période|17e s.|
Édition utilisée1680, Ms 250, Bibliothèque du Patrimoine de Clermont Auvergne Métropole.
Volumétrie1 volume de 143 feuillets. 237 × 180 mm. Reliure en parchemin. Environ 1250 signes par folio.
Nombre de signes350 000
Reproduction moderneAucune.
DiffusionGrammaire non diffusée, non éditée.
Langue(s) cible(s)Français.
MétalangueFrançais.
Langue des exemplesFrançais.
Sommaire de l'ouvrageF. 3r-5v: [Epistre] au roy comme chef de l'Académie des beaux espritz. 6r-18v: Avis au lecteur. 19r-31v: Preliminaire à tout l'ouvrage Ce que c'est que l'Eloquence, d'où viennent les langues et de quels talentz on a besoin pour estre eloquent.
Premiere partie: De L'Eloquence ou Regles pour parler correctement. 32r 33v: Introduction à cette premiere partie, Que c'est la grammaire qui donne ces Regles, Ce que c'est et en combien de membres elle se divise.
Section I qui traite la matière des motz ou de la lexique [sic] et de l'orthographie). 34r-56v: Livre 1, lexique. 57r-70v: Livre 2, orthographie.
Section II qui traite de la forme, c'est à dire de l'espece, de l'office et de la construction des motz. 71r-98v: Livre 1, Des parties qui forment la construction du discours. 71r-v: chapitre 1, combien il y a de parties du discours. 72r-80v: chapitre 2 (qui devient 3), du nom. 80v-82v: chapitre 4, du pronom. 82v-94r: chapitre 5, du verbe. 94v-95r: chapitre 6, du participe. 95r-96v: chapitre 7, de l'adverbe. 96v-97r: chapitre 8, de la preposition. 97r-97v: chapitre 9, de l'interjection. 97v-98v: chapitre 10, de la conjonction.
F. 99r-139v: Livre 2, Construction des mots ou Regles pour mettre les parties de l'elocution ensemble et en former un discours correct. 99r-104v: chapitre 1, de la construction du nom, ou de la liaison d'un substantif avec un autre substantif et comment ils emploient l'article. De l'accord du substantif avec son adjectif et de celui de l'adjectif avec d'autres. 105r-110v: chapitre 2, de la concordance du pronom avec le nom ou du relatif avec l'antecedent. 110v-117r: chapitre 3, de la construction du verbe. 117r-119r: chapitre 4, de la construction du participe. 119v-128r: chapitre 5, de la construction des adverbes. 128v-129v: chapitre 6, construction des prepositions. 129v-130r: chapitre 7, de l'usage de l'interjection. 130r-134r: chapitre 8, concordance de la conjonction. 134r-139v: chapitre 9, de la construction irreguliere ou des figures de la grammaire; 140r-143r: Corollaire à cette première partie.
Objectif de l'auteurFormer “les honestes gens à se rendre eloquentz” (f. 28r), en se servant de la raison. De Courtin tient à souligner le rôle essentiel de la raison qui doit régler aussi bien l'usage que l'autorité (la norme désormais établie).
Intérêt généralRéflexions grammaticales peu connues, insérées dans un cadre conceptuel vaste. Pour De Courtin, la grammaire est “l'art qui traite non seulement des premiers elements du langage mais aussy des regles d'enoncer avec la langue et la plume regulierement et correctement ce que nous pensons” (f. 32r) et le lien entre langue est pensée est mis en avant: «La pensée et la parole ne sont qu'une même chose. La pensée est le discours dont use l'ame pour se parler et la parole est le discours dont l'ame se sert pour dire aux autres ce qu'elle s'est dicte à elle même» (f. 20v).
Parties du discours8 parties du discours: nom, pronom, verbe, participe, adverbe, préposition, interjection, conjonction. L'article est traité comme un des “accompagnementz essentiels ou qualitez natureles dont le nom est susceptible”, les autres étant: le genre, le nombre, le cas ou la declinaison, la figure, l'espece et la comparaison.
Innovations term.De Courtin ne cherche pas à renouveler la terminologie.
Corpus illustratifLes exemples sont forgés. Exemples empruntés au langage courant, souvent en privilégiant des contextes communcatifs où évoluent les ‘honetes gens'.
Indications compl.
Influence subieCelle de Vaugelas, Port-Royal. Citations d'Horace, Cicéron et Quintilien. De Courtin cite les Remarqueurs, mais pour s'en démarquer.
Influence exercéeGrammaire non publiée, donc aucune influence a priori.
Renvois bibliographiquesAmatuzzi A. 2018 (à paraître); Farid K. 1969; Grassi M.-C. 2000.
→ Références
Auteur de la noticeAmatuzzi, Antonella
Création ou mise à jour2018-05