CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Principes généraux et raisonnés de la grammaire françoise

Restaut, Pierre

ChapitreGrammaires françaises, remarques et traités sur la langue française
Sous-chapitreGrammaires françaises du 18e s. [2405]
Fac-similé(s)Gallica (éd. 1730)
Texte(s)
Nom de l'auteurRestaut, Pierre
Datation de l'auteur1696–1764
Biographie de l'auteurGrammairien français, né à Beauvais. Il entre au séminaire de Saint-Sulpice, puis renonce à l'état ecclésiastique et passe au collège Louis-le-Grand, où il fait des études de droit. Il devient avocat au parlement, puis aux conseils du roi en 1740.
Titre de l'ouvragePrincipes généraux et raisonnés de la grammaire françoise avec des observations sur l'orthographe, les accents, la ponctuation, et la prononciation: et un abrégé des règles de la versification française, dédiés à Monseigneur le Duc de Chartres
Titre traduit
Autre titrePrincipes généraux et raisonnés de la grammaire françoise
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageGrammaire pédagogique par questions et réponses.
Type indexéGrammaire didactique.
Original (date, lieu)Principes généraux et raisonnés de la Grammaire françoise: par demandes et réponses, 1730, Paris, J. Desaint.
Période|18e s.|
Édition utiliséeNouvelle édition corrigée et augmentée, 1732, Paris, Le Gras, Lottin, J. Desaint, Chaubert.
VolumétrieIn-12, [XXVIII +] 552 pages, 1 088 signes par page.
Nombre de signes630 040
Reproduction moderneReproduction de l'édition de 1730, Paris, J. Desaint, France Expansion, 1973, n° 345.
DiffusionL'ouvrage entrepris selon le voeu de Rollin est accueilli avec faveur, et adopté par l'université. Il connaît 9 éditions du vivant de l'auteur. En 1732, Restaut en donne un abrégé qui rencontre un succès très important. L'ouvrage, dans sa version complète ou abrégée, est utilisé comme manuel dans les collèges jusqu'à la fin du 18e s.
Langue(s) cible(s)Essentiellement le français, secondairement le latin, puisque l'apprentissage du français est conçu comme destiné à faciliter l'apprentissage du latin.
MétalangueFrançais.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageChap. 1: contenant des réflexions préliminaires; de la grammaire en général; des voyelles, de diphtongues, des consonnes, des parties du discours (p. 1-27). Chap. 2: du genre, du nombre et du cas (28-30). Chap. 3: du nom: nom substantif, nom adjectif, noms de nombre, genre des noms, nombre des noms, cas des noms, degrés de comparaison (31-55). Chap. 4: de l'article; article défini, article indéfini, article partitif ou indéterminé, article un, une (56-70). Chap. 5: du pronom; pronoms personnels, pronoms conjonctifs, pronoms possessifs, pronoms démonstratifs, pronoms relatifs, pronoms absolus, pronoms indéfinis ou indéterminés (71-162). Chap. 6: du verbe; diverses conjugaisons du verbe, propriétés du verbe (nombres, personnes, temps, modes, indicatif, impératif, subjonctif, infinitif), formation des temps, différentes sortes de verbe (verbe substantif, verbes adjectifs, verbe actif, verbe neutre, régime du verbe, verbe passif, verbe réciproque, verbe impersonnel, verbes auxiliaires), du gérondif, conjugaison des verbes irréguliers, du participe, & Chap. 7: du participe; participes actifs, participes passifs (163-314). Chap. 8: de l'adverbe (315-346). Chap. 9: de la préposition (347-354). Chap. 10: de la conjonction; de la conjonction que, observations générales sur les conjonctions (355-375). Chap. 11: de l'interjection (376). Chap. 12: explication des cas; nominatif, génitif, datif, accusatif, vocatif, ablatif (377-387). Chap. 13: explication des articles; article défini, article indéfini, article partitif ou indéterminé, article un, une (388-405). Chap. 14: de l'orthographe (suit une longue série de problèmes orthographiques de nature diverses, homonymes, consonnes doubles, identification des temps des verbes, etc.) (406-437). Chap. 15: des accents (438-445). Chap. 16: de la ponctuation et de quelques figures dont on se sert en écrivant (446-462). Chap. 17: de la prononciation (463-476). Abrégé des règles de la versification française: de la structure du vers, de la rime, du mélange et de la combinaison des vers, des stances (suivent des remarques sur les poèmes de formes fixes) (477-547).
Objectif de l'auteur"Travailler pour ceux qui n'ont jamais appris la langue par règles, et surtout pour les jeunes gens que l'on destine à étudier la langue latine". Il comble en effet un manque: il s'agit du premier livre élémentaire de grammaire du français. L'apprentissage du français y est conçu comme un élément de méthode destiné à faciliter l'apprentissage du latin.
Intérêt généralRestaut conserve les cadres de la grammaire formelle en usage chez ses prédécesseurs comme par exemple l'application de la déclinaison latine à l'analyse du nom. Il proclame pourtant que l'existence des cas en français est une fiction et que la méthode du recours au sens permet de s'en passer aisément. Il continue toutefois à se servir de la notion. Il propose ainsi un classement des articles fondé non plus sur le cas dont ils constituent la marque ainsi qu'il était d'usage de les considérer jusque là, mais sur le type de détermination apportée au nom. Ce classement n'est pas très différent de celui que propose par exemple la grammaire scolaire moderne. L'importance du livre de Restaut, quoiqu'il s'agisse non pas d'un traité théorique mais d'un ouvrage pédagogique, tient donc à ce qu'il pose le problème des régimes en des termes qui préparent l'élaboration de la notion de complément qu'on voit se développer tout au long du siècle.
Parties du discoursRestaut envisage neuf parties du discours dont l'analyse organise peu ou prou l'ensemble de l'ouvrage: l'article, le nom, le pronom, le verbe, le participe, l'adverbe, la préposition, la conjonction, et l'interjection. L'article peut être défini, indéfini ou indéterminé, et supporte le variation morphologique qui marquent les cas (le, du, au, etc.). Les articles indéterminés correspondent à la catégorie des articles partitifs de la grammaire scolaire contemporaine. Les noms sont divisés en noms substantifs (exprimant le sujet ou l'objet) et noms adjectifs (exprimant les qualités). Restaut reprend la plupart des analyses et des définitions proposées par Port-Royal. C'est le cas en particulier pour l'analyse du verbe, défini comme mot "dont le principal usage est de signifier l'affirmation", et dont l'usage propre est de lier un attribut avec un sujet. Le verbe être est le seul verbe véritable: "le verbe être est proprement le seul qui marque simplement la liaison que nous faisons dans notre esprit des deux termes d'une proposition. Ainsi à ne considérer précisément le verbe que par l'affirmation, on peut dire qu'il n'y en a qu'un dans toute la langue, qui est être, et que les autres ne sont que ce même verbe être, avec différentes modifications". Le verbe est donc catégorisé en verbe substantif (être) et verbes adjectifs (les autres).
Innovations term.Peu significatives.
Corpus illustratifLes exemples sont forgés et constituent un corpus quantitativement important.
Indications compl.
Influence subieCelle de Port-Royal. Les principes sont ceux de la grammaire générale: l'apprentissage conduit de la maîtrise des principes communs pour toutes les langues à leur application dans les langues particulières que sont le latin et le français.
Influence exercéeElle est liée au grand succès de l'ouvrage. Restaut est un des auteurs régulièrement cité pendant tout le 18e s.
Renvois bibliographiquesAyres-Bennett W. & Carruthers J. 1992; Chevalier J.-C. 1968; Claeyssens M. 1980; Fournier J.-M. 1994; Stéfanini J. 1962; Swiggers P. 1985; Trousson M. 1986.
→ Références
Auteur de la noticeFournier, Jean-Marie
Création ou mise à jour1998