CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Des mots à la pensée

Damourette, Jacques • Pichon, Edouard

ChapitreGrammaires françaises, remarques et traités sur la langue française
Sous-chapitreGrammaires françaises du 20e s. [2617]
Fac-similé(s)
Texte(s)
Nom de l'auteurDamourette, Jacques • Pichon, Edouard
Datation de l'auteurDamourette, J. (1873–1943); Pichon, E. (1890-1940)
Biographie de l'auteurDamourette, J. - Grammairien français, né à Paris et mort à Sarcelles. Incapable d'exercer son métier d'architecte, J. Damourette s'est consacré, avec son neveu Edouard Pichon, à la linguistique française. Il travaille de façon indépendante, et devient membre en 1931 (avec E. Pichon), de la Société Linguistique de Paris, grâce au patronage de A. Meillet et H. Yvon. Il écrit un traité sur la ponctuation (1939), et avec A. Dauzat, développe un Projet de réforme orthographique (sans date).
Pichon, E. - Grammairien français, né à Sarcelles, mort à Paris. Après des études de médecine à Paris, E. Pichon a mené de front trois carrières: médecin spécialisé en pédiatrie, psychanalyste, et linguiste. Il participe à l'introduction de la psychanalyse en France, et a activement contribué à l'établissement de la terminologie psychanalytique. Il adhère aux alentours de 1927 à l'Action Française de Charles Maurras, qui défend alors des positions antisémites et nationalistes. Si l'on excepte ses traductions des oeuvres de Freud, son oeuvre la plus importante en linguistique est celle qu'il a rédigée avec J. Damourette.
Titre de l'ouvrageDes mots à la pensée. Essai de Grammaire de la Langue Française
Titre traduit
Autre titreDes mots à la pensée
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageGrammaire théorique et descriptive du français.
Type indexéGrammaire descriptive. Grammaire théorique.
Original (date, lieu)Paris, Editions d'Artrey, 1930-1950; tome I (daté: 1911-1927) publié en 1930; tome II (daté: 1911-1930), publié en 1931; tome III (daté: 1911-1930) publié en 1933; tome IV (daté: 1911-1934) publié en 1934-35; tome V (daté: 1911-1936) publié en 1936; tome VI (daté: 1911-1940) publié en 1943; tome VII (daté: 1911 1940) publié en 1950; tables analytiques générales, publiées en 1952.
Période|20e s.|
Édition utiliséeParis, Editions d'Artrey, 1930-1950.
Volumétrie7 volumes + Tables analytiques, de format 24 x 15 cm. Vol. I: 674 pages.; vol. Il: 537 p.; vol. III: 715 p.; vol. IV: 626 p.; vol. V: 861 p.; vol. VI: 743 p.; vol. VII: 418 p. Nombre de signes par page: environ 3 200.
Nombre de signes14 600 000
Reproduction moderneGenève, Paris, Slatkine Reprints, 1983.
DiffusionPlusieurs rééditions depuis la première parution. Il semble qu'il y ait eu une première réédition partielle aux environs de 1952, avant la reproduction complète par offset qui fut effectuée entre 1968 et 1971, aux éditions d'Artrey, avec le concours du CNRS. En 1971 ont été rassemblées en un fascicule de Compléments les différentes tables élaborées par H. Yvon et Mme E. Pichon.
Langue(s) cible(s)Français.
MétalangueFrançais.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageTome premier - Livre premier: Introduction; chap. 1: Nature de la grammaire [p. 1-9]; chap. 2: La constitution extérieure de la langue française [12-41]; chap. 3: L'organisation interne de la langue française [42-58]; chap. 4: L'expansion de la langue française [59-63] - Livre II: Esquisse de la structure générale du français; chap. 1: Les éléments essentiels du langage [67-76]; chap. 2: Les répartitoires [77-87]; chap. 3: Les catégories [88-97]; chap. 4: Les classes [98-102]; chap. 5: Les essences logiques [103-110]; chap. 6: Les compléments [111-128]; chap. 7: La négation [129-146]; chap. 8: L'enrichissement vocabulaire [147-156] - Livre III: Phonétique; chap. 1: Rôle de la phonétique en grammaire [159-164]; chap. 2: Le matériel phonétique du français, ses éléments, ses individus [165-178]; chap. 3: La mue [179-180]; chap. 4: Aperçu sur la mélodie et la cadence [181-189]; chap. 5: Les états seconds des individus phonétiques [190-202]; chap. 6: Les muances [203-218]; chap. 7: L'orthographe [219-275]; Livre IV: Le nom; chap. 1: Du nom en général [279-287]; chap. 2: Morphologie des essences variables du nom [288-344]; chap. 3: Nature logique du substantif nominal [345-353]; chap. 4: Sexuisemblance du substantif nominal [354-423]; chap. 5: Quantitude du substantif nominal [424-466]; chap. 6: Assiette du substantif nominal [467-518]; chap. 7: Les substantifs nominaux essentiellement uniques [519-586]; chap. 8: Rôles grammaticaux du substantif nominal [587-672].
Tome second - Livre IV (suite): chap. 9: Nature logique de l'adjectif nominal [7-33]; chap. 10: Epingles épithétiques [34-136]; chap. 11: Epingles diathétiques [137-156]; chap. 12: Adjectifs nominaux coalescents entre eux et avec le verbe [157-167]; chap. 13: Rapports d'équivalence entre l'adjectif nominal et le substantif nominal [168-231]; chap. 14: Nature logique de l'affonctif nominal [239-249]; chap. 15: Morphologie de l'affonctif nominal [250-289]; chap. 16: L'amplexion [250-289]; chap. 17: Degrés de commensuration des catégories juvantes du nom [290-412]; chap. 18: De la proposition nominale en général [413-423]; chap. 19: Le factif nominal et la phrase nominale nette [424-478]; chap. 20: La phrase nominale floue [479-514]; Tables analytiques des tomes I et 11 [515-537].
Tome troisième - Livre V: le verbe; chap. 1: Du verbe en général [7-10]; chap. 2: Morphologie des tiroirs simples du verbe [11-150]; chap. 3: Structure générale du noeud verbal [151-193]; chap. 4: Compléments circonjacents [194-337]; chap. 5: Compléments coalescents [338-394]; chap. 6: Compléments ambiants [395-443] chap. 7: Enchaînement des phrases et des sous-phrases verbales [444-465]; chap. 7: L'infinitif [466-715].
Tome quatrième - Livre V (suite): Le verbe; chap. 9: Le participe [7-98]; chap. 10: L'affonctif verbal [99-110]; chap. 11: De la subordonnée en général [111-120]; chap. 12: La subordonnée intégrative [121-275]; chap. 13: Le zeugme [276-304]; chap. 14: L'interrogation et la réponse [305-352]; chap. 15: Les subordonnées percontatives [353-369]; chap. 16: Le plan locutoire dans le verbe l'impératif [370-396]; chap. 17: La personne et la blocalité dans le verbe [397-462]; chap. 18: L'ostension. Les unipersonnels [463-542]; chap. 19: C'est. Les tours attributifs [543-580] chap. 20: La rétrogression [581-626].
Tome cinquième - Livre V (fin): Le verbe; chap. 21: Les auxiliaires [7-161]; chap. 22: Les notions temporelles dans le verbe [162-173]; chap. 23: L'actualité [174-256]; chap. 24: La temporaineté [257-331]; chap. 25: L'énarration [332-467]; chap. 26: Le moeuf [468-659]; chap. 27: La voix [660-790]; chap. 28: L'immixtion [791-817]; chap. 29: L'allure [818-842]; chap. 30: Emploi des formes indifférenciées du verbe [843-861].
Tome sixième - Livre VI: Le strument; chap. 1: Du strument en général [7-33]; chap. 2: Les factifs strumentaux anaphoriques [34-102]; chap. 3: Les factifs strumentaux épidictiques [103-112]; chap. 4: Le discordantiel [113-170]; chap. 5: Les struments d'abornement: forclusifs et uniceptifs [171-242]; chap. 6: Expression strumentale de la personne [243-269]; chap. 7: La personne ténue [270-369]; chap. 8: La personne étoffée [370-407]; chap. 9: Les nombrants et leurs dérivés [408-436] chap.10: Le groupe des struments démonstratifs [437-476]; chap. 11: Les nombrants et leurs dérivés [475-555]; chap. 12: Les possessifs [556-641]; chap. 13: Les struments de quantité [642-743].
Tome septième - Livre VI (suite): chap. 14: Struments qualitatifs congruentiels [7-26]; chap. 15: Groupe des struments préhensifs [27-169]; chap. 16: Expression strumentale du temps [170-225]; chap. 17: Prépositions [226-296]; chap. 18: Les struments oncinatifs [297-395]; chap. 19: Struments transcursifs [396-418].
Table analytique, Liste des témoins oraux, liste des auteurs cités [1-47].
Objectif de l'auteurConstruire le "système taxiématique" de la langue française. Pour Damourette et Pichon, en effet, "le langage, s'il n'est pas toute la pensée, est du moins de la pensée" (tome 1, § 3) et "tout dans le langage étant tourné vers l'expression sémantique, les moindres faits phonétiques concourent directement à cette expression." "A ce point de vue, n'importe quel parler laissera voir en lui deux éléments: d'une part un matériel idée pouvant s'accroître indéfiniment, d'autre part, un certain nombre d'idées directrices servant au classement sommaire des idées-matériaux et à leur mise en oeuvre dans le discours" (tome 1, § 4). Et "l'objet de la grammaire, c'est l'étude des idées directrices qui servent de charpente au langage " (tome I, § 6), et que les auteurs appellent taxièmes, par opposition aux idées "qui n'ont pas de valeur spéciale dans la texture du langage" et nomment sémièmes.
Intérêt généralDescriptions très fines du français moderne, recueil de données écrites et orales impressionnant.
Parties du discoursLa classification en partie du discours est abandonnée au profit d'une classification en catégories et classes, dont les auteurs présentent un tableau (tome I, § 82, p. 103). Dans un autre tableau est donnée la correspondance entre cette classification, qui est la seule utilisée dans tout l'Essai, et les traditionnelles parties du discours (tome I, § 95, p. 108). Réciproquement, les parties du discours ont, dans ce système, les correspondances suivantes: article: adjectif strumental; nom ou substantif: substantif nominal; adjectif qualificatif: adjectif nominal; adjectif pronominal: adjectif strumental; pronom: substantif strumental; verbe, à un mode personnel: factif verbal; verbe à l'infinitif: substantif verbal; participe seul: adjectif verbal; participe précédé de "en": affonctif verbal; adverbe affonctif nominal, affonctif strumental; conjonction: affonctif strumental; préposition: affonctif strumental; interjection: factif nominal.
Innovations term.Très nombreuses, aujourd'hui assez opaques (néologismes construits sur des racines grecques).
Corpus illustratifTrès vaste en ce qui concerne la langue écrite, plus restreint en ce qui concerne l'oral.
Indications compl.
Influence subieIl ne s'agit pas d'une influence directe et positive, mais plutôt une réponse à d'autres linguistes, à F. Brunot, ainsi que le titre même de l'ouvrage "Des mots à la pensée" le montre suffisamment, mais aussi à Meillet, et surtout Saussure, dont les auteurs contestent explicitement les positions dès les premières pages de leur introduction. Ils soulignent eux-mêmes une analogie avec G. Guillaume (tome 5, p. 88, § 1639: "Les faits nous avaient déjà conduits à cette loi de grammaire, que nous étions tout fiers d'avoir découverte, quand nous nous sommes aperçus que le linguiste pénétrant qu'est M. Guillaume avait déjà abouti à une conclusion extrêmement analogue.".
Influence exercéeRéelle, mais diffuse, sans revendication explicite.
Renvois bibliographiquesAA.VV. (éd.) 1982 (Travaux de linguistique); Arrivé M. 2009; Huot H. 1991; Portine H. 1996; Rohrbach R. 1989, 1990.
→ Références
Auteur de la noticeHuot, Hélène
Création ou mise à jour1998