CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Méthode Universelle pour apprendre facilement les langues

Macé, Jean

ChapitreGrammaires françaises, remarques et traités sur la langue française
Sous-chapitreRemarques sur la langue française [2806]
Fac-similé(s)Corpus des remarques sur la langue française, Classiques Garnier Numérique (en accès limité)
Texte(s)
Nom de l'auteurMacé, Jean
Datation de l'auteur1600–1671
Biographie de l'auteurNombreux pseudonymes: Du Tertre, Léon de Saint Jean, Noël François, François Irénée. Religieux de l'ouest de la France, de l'ordre des Carmes déchaussés, il est placé auprès de Louis XIII, du jeune Louis XIV et de la Reine mère par Richelieu, qu'il assiste à sa mort. Théologien, en charge du Mont Carmel, prédicateur, chargé de mission auprès de trois papes, il rédige une encyclopédie philosophique en latin avant d'écrire en français. Il s'oppose à Arnaud sur la question de la communion et met en garde la Reine mère contre des risques de guerre civile.
Titre de l'ouvrageMéthode Universelle pour apprendre facilement les langues, pour parler purement et écrire nettement en François recueillie par le sieur Du Tertre
Titre traduit
Autre titreMéthode Universelle pour apprendre facilement les langues
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageMéthode pour apprendre les langues, contenant une grammaire générale et raisonnée, un discours sur les difficultés de l'orthographe française, et un recueil de remarques sur la langue française.
Type indexéGrammaire générale. Observations sur la langue. Traité d'orthographe.
Original (date, lieu)La 1re édition est inconnue (elle pourrait dater de 1650).
Période|17e s.|
Édition utilisée1651, seconde édition Paris, Chez Jean Jost, ruë S. Jacques, au Sainct Esprit.
VolumétrieIn-12; 323 pages.
Nombre de signes251 000
Reproduction moderneEdition en préparation par F. Mazière (Paris, Classiques Garnier).
DiffusionRéintégré, en partie, par l'auteur dans des écrits postérieurs, en 1655, 1663, 1664 et 1672. L'ouvrage est cité par Brunot mais sans référence spécifique à la partie intitulée Grammaire générale et raisonnée.
Langue(s) cible(s)Français.
MétalangueFrançais.
Langue des exemplesFrançais, latin, italien.
Sommaire de l'ouvrageEpitre à Anthyme-Denis Cohon, Evesque et comte de Dole (4 p.), Préface au lecteur (13 p.), Méthode générale et raisonnée pour apprendre facilement les Langues, principalement la Latine (p. 1-39), La Grammaire Générale et raisonnée (p. 39-58), Discours sur les difficultés de l'orthographe française (p. 59-106), Recueil alphabétique des remarques sur la langue française (p. 107-246), Alphabet pour l'orthographe (p. [247]-[303]).
Objectif de l'auteurRépandre un «bon usage» de la langue française pour donner accès à la pensée française. En faciliter l'apprentissage par une «grammaire générale et raisonnée», adapter le niveau d'apprentissage aux objectifs des apprenants, réformer l'orthographe qui «rebute» les étrangers, permettre au lecteur le choix des variantes en proposant, à partir d'une mise en ordre alphabétique, les Remarques de Vaugelas et leur critique par Dupleix, La Mothe le Vayer et lui-même.
Intérêt généralOuvrage composite qui s'inscrit dans la politique linguistique initiée par Richelieu. Première «grammaire générale et raisonnée» proposée en France comme «porte des langues». Nouveauté des choix de niveau d'apprentissage au service d'une extension du français, et du partage des apprentissages entre langues mortes et diverses langues vivantes. Compilation des premières critiques sur les Remarques de Vaugelas. L'auteur entre dans la querelle de l'orthographe, dénonçant les obstacles à l'apprentissage.
Parties du discoursMacé ne remet pas en cause la description traditionnelle des parties du discours, mais s'efforce (dans la partie intitulée Grammaire générale et raisonnée) d'en donner une caractérisation générale: par ex. pour le nom: «premieremant pour denoter la chose de laquelle on parle, j'establis le Nom, qui seul a sa subsistance, et son entiere signification; appelé pour cét effet, Substantif» (p. 44). Sont notamment traités: nom, verbe auxiliaire, verbe neutre, actif, passif, verbe substantif; conjonction; particules conditionnelle, relative, séparatrice ou disjonctive, négative; termes d'égalité, de comparaison, de liaison, généraux, de fortification.
Innovations term.Peu de termes techniques: métalangue descriptive («rencontre de mots», «milieu» d'un mot…), nombreux verbes descriptifs («retrancher»…). Long développement sur l'orthographe («cacographie»), donnant lieu à des descriptions de la parole («abaisser le ton», «ferme», «épais»…).
Corpus illustratifLes exemples sont empruntés, pour la partie des Remarques, aux Remarques sur la langue française de Vaugelas, aux Lettres touchant les nouvelles remarques sur la langue française de La Mothe Le Vayer) et à Liberté de la langue française dans sa pureté de Dupleix. La Grammaire Générale et raisonnée n'a pas d'exemples littéraires. La partie orthographique cite plus généralement des auteurs du 16e siècle.
Indications compl.Macé n'est pas un grammairien mais un politique, intéressé par la grammaire comme entrant dans l'encyclopédie de la pensée et servant d'instrument dans l'apprentissage des langues, en particulier des langues vernaculaires devenues obligatoires dans le commerce du monde. Il est l'initiateur en France de la grammaire générale et raisonnée comme «porte des langues». Il a produit surtout des écrits théologiques mais est souvent revenu sur la «politesse» des langues.
Influence subieCelle de Comenius. L'auteur compile et commente Vaugelas, Dupleix, La Mothe Le Vayer.
Influence exercéeDifficile à déterminer, mais l'ouvrage montre que la Grammaire générale et raisonnée de Port-Royal n'est pas la première grammaire générale et que la recherche de la généralité était dans l'air du temps.
Renvois bibliographiquesAuroux S. & Mazière F. 2007; Ayres-Bennett W. & Seijido M. 2011; Mazière F. 2009, 2011, 2013.
→ Références
Auteur de la noticeMazière, Francine
Création ou mise à jour2014-03